Posts Tagged ‘Tendance/Chasseur de tendances’

Récemment, j’ai été demandé en entrevue pour le Magazine Elle Québec, pour lequel j’ai identifié des tendances de la consommation. Lors de cet entretien, j’ai constaté que parler des tendances, c’est aussi toucher aux croyances populaires vis-à-vis l’utilité de la mode, et sur l’effet que les entreprises peuvent avoir sur celle-ci. J’ai pensé pousser ma réflexion plus loin en vous invitant à considérer la recherche de tendances comme un processus favorisant la créativité et l’innovation. Quand on implique la recherche de tendances à des sessions de recherche et développement (R & D), on trace le portrait typique des futurs utilisateurs de nos produits et services en se basant à leurs attitudes, visions du monde et manières d’agir. Voici donc quelques éléments pertinents à considérer lorsqu’on souhaite faire appel à un chasseur de tendances.

Améliorer la valeur perçue de votre entreprise en vous distinguant auprès des clientèles très sensibles à la nouveauté.

Donner une orientation à un projet en se fiant à des courants populaires (par exemple, utiliser le mot-clé « authenticité » pour définir son branding).

Innover en devançant les tendances et en repérant des tendances « souterraines » cherchant à exploser.

Repérer des consommateurs typiques, capables d’influencer sur l’ensemble de la recherche marketing.

Initier des courants anti-conformistes, qui par nature attirent des publics désireux de laisser leur marque, en manipulant des produits disponibles sur le marché.

Attribuer à son entreprise une image forte en reversant une tendance allant à l’encontre de son objectif d’affaires.

Avec un titre pareil, on peut s’attendre à rire, mais je suis plutôt inquiet de la manière dont on bombarde les adolescentes de publicité en raison de la tendance en cours. Ce qui m’inquiète, c’est qu’on fasse de ces adolescentes des acheteuses compulsives et soumises au système capitaliste et qui ne remettent pas en question leurs croyances au sujet de la valeur de l’argent. Voici pourquoi…  

80% des décisions d’achat seraient prises par les femmes   

Selon mes propres observations et celles d’experts en consommation et en design, les femmes prennent (ou sont impliquées) dans 80% des décisions d’achat. De plus, les plus grandes tendances en consommation seraient issues d’un intérêt pour le girlie (ce qui est stéréotypé féminin, dans le sens de mignon, adorable, délicat, doux, rose, pétillant, etc.) qu’apprécient particulièrement les jeunes filles. 

 Le Girlpower, une tendance en hausse 

 

Il suffit de regarder les magazines, les filles se montrent fortes et puissantes. De nombreux spectacles télévisés montrent le succès de jeunes adolescentes. Il existe une culture très médiatisée de la jeune adolescente typique (style pop-star). Le film Twilight et le succès de Justin Beiber en font la preuve : les fans féminines ont beaucoup de pouvoir et d’influence. Le Girlpower se définit ainsi:  

Le girl power est un mouvement et phénomène culturel inspiré du féminisme, porté par les idoles de la musique pop (Madonna, Britney Spears, Christina Aguilera, etc.) et RnB (TLC, Destiny’s Child, etc.) lancé par le groupe britannique The Spice Girls en 1996 qui en font leur hymne. Cette philosophie est ensuite récupéré au sein du marché de la mode.

À ses origines, le phénomène girl power est associé au riot grrrl, mouvement musical féministe, et à la troisième vague féministe du début des années 1990.  

 Les femmes prennent de plus en plus leur place sur le marché du travail (au Québec du moins) et malgré des écarts parfois injustes entre hommes et femmes, la femme est désormais en mesure de voter, travailler, se divorcer et de pourvoir à ses besoins elle-même. Il est convenu, depuis des années, que la femme est l’égale de l’homme et qu’elle peut être supérieure en certaines circonstances, notamment en ce qui concerne les situations de tensions où les méthodes de management typiquement féminines, alliées avec le savoir faire professionnel et l’expérience des femmes, donne des résultats d’une efficacité redoutable. Je dis cela en toute connaissance de cause: quand la tension monte dans un environnement de travail surchargé et stressant, les femmes sont, à mon avis, terriblement efficaces au travail et des experts en leadership.   

 La publicité met en scène la femme imparfaite, donc en transition, donc adolescente 

Vous êtes une femme. Vous allumez le téléviseur. Que voyez-vous? Des pubs mettant en scène des femmes, beaucoup de femmes: shampoing, gel douche, maquillage, crème anti-âge, produits nettoyants, musique populaire, voitures de style familiale, nourriture de type santé (alicament), mobilier, décoration, restaurant, gym, sallon de massage spa et détente, revue, magazine, lunettes de soleil, parfum, souliers, vêtements à la mode, polices d’assurances, immobilier, gâteries… Cela fait parti de notre culture au point qu’il ne nous semble acceptable de voir toutes ces femmes consommer autant. En toute logique, on devrait voir moitié homme et moitié femme, mais non. En toute logique, si vous êtes adolescente, vous vous identifiez à certains modèles proposés par la publicité et comme ces modèles sont nombreux, vous avez plus de probabilité de vous identifier fortement à l’un d’eux. 

Dove Evolution représente cela avant le temps:    

     

Nuances     

Ceci dit, plusieurs nuances s’imposent. Les hommes vont toujours consommer. Il existe un mouvement masculiniste. Les adolescents (garçons) ont leur propre sous-culture, très forte d’ailleurs, celle des sports extrêmes, de produits de marque (streetware), jeux-vidéos et du Jack-Ass, qui devrait émerger à leur âge adulte en une nouvelle forme d’homme moderne, sans doute hyper intéressé par les nouvelles technologies et leur aspect extrême et performant, le divertissement de masse et les compétitions hyper masculines.     

Conclusion     

 Je vous conseille:     

  • d’étudier les comportements de la clientèle féminine;
  • d’investir dans des produits et services de type girlie;
  • de choisir volontairement d’utiliser des symboles féminins quand vous vendez un produit ou service qui s’adresse à la masse;
  • de cibler vos acheteurs masculins en misant sur l’influence des mères, amies, copines, héroïnes, femmes fortes, etc.

SOURCES:     

 http://feminin.monster.fr/10968_fr_p1.asp     

 CHASTELIER, Ronan. Tendancologie: La fabrication du glamour, Organisation, Eyrolles, Paris, 2008, 208 pages.     

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Conférence suivie d’un atelier au goût du client. Durée : 30 min.

Les habitudes de vie et les désirs des gens changent. Les tendances de la mode peuvent influencer sur le succès d’une PME peu importe son domaine d’activité. Cette conférence présente un survol des tendances du moment et les relie à des comportements clés des consommateurs. Elle vous permet aussi de voir venir les nouvelles tendances et de suggérer des produits et des services pour répondre à ces nouveaux besoins.

Contenu textuel de la présentation

  1. C’est cool ou c’est nul !
  2. Voici le résumé de la conférence « C’est cool ou c’est nul ! » qui vous prépare à identifier les tendances du marché afin de créer des produits et services innovateurs. Présentation
  3. 1. Observer les observateurs 2. Juger les juges 3. Comparer l’incomparable 4. Agir et faire des erreurs volontaires Méthode
  4. 1. Observer
  5. A. Vie de groupe
  6. B. Personnes influentes
  7. C. Accomplissement de soi
  8. D. Compétition
  9. E. Solitude
  10. F. Séduction
  11. G. Hiérarchie
  12. Résumé 1
    • L’être humain crée des opinions:
    • Bouche-à-oreille
    • Pression du groupe
    • Désirs/ambitions
    • Émotions
    • Interactions
    • Instincts
    • Contraintes de l’environnement
  13. 2. Juger
  14. A. Leader d’opinion
  15. B. Esprits libres
  16. C. Humoristes
  17. D. Créateurs
  18. E. Figures d’autorité
  19. F. Innovateurs
  20. G. Professionnels
  21. Résumé 2
    • Les juges finissent toujours par:
    • Animer
    • Communiquer des idées
    • Divertir
    • Créer
    • Guider
    • Innover
    • Être concret
  22. 3. Comparer
  23. A. Fashion victim
  24. Exemple
  25. B. Green-washing
  26. Exemple
  27. C. iMe
  28. Exemple
  29. D. Virtuel
  30. Exemple
  31. E. Post-moderne-extrême
  32. Exemple
  33. F. Nostalgique-moderne
  34. Exemple
  35. G. Power-Quétaine
  36. Exemple
  37. H. Dépressif-zen
  38. Exemple
  39. Résumé 3
    • En 2009, on réfèrent à:
    • La féminité/sexualité
    • La manifestation de valeurs
    • L’individualisme
    • Le rêve
    • La rébellion
    • L’authenticité
    • L’expression de soi
    • La paix d’esprit
  40. 4. Agir
  41. A. Mode de vie S’inspirer des revues
  42. B. Réseaux
    • Amis
    • Clients
    • Voisins
    • Famille
    • Collègues
    • Célébrités
    • Groupes cibles
    • Personnes qu’on admire
    • Comment être aimé par ses pires ennemis?
  43. C. Média
    • Prendre soin des gens qui :
    • Parlent toujours au téléphone
    • S’entourent de gens influents
    • Sont actifs dans leur milieu
    • Parodient votre produit ou service
    • Vous donnent des suggestions
    • S’approprient votre identité (marque)
    • Font de la recherche à temps plein
    • Vous donnent de la pub gratuite
  44. D. Croyances
  45. E. Flou artistique
  46. F. Super-primate Primate = être le premier
  47. Résumé 4
    • Trucs pour créer des tendances:
    • Créer des modes de vies
    • Créer des réseaux
    • Choisir d’être influencé par les autres
    • Créer des croyances
    • Tester et proposer des idées
    • même si elles ne sont pas excellentes
    • Faites sentir aux autres qu’ils sont
    •  
      • les premiers
  48. Conseil Entourez-vous de gens créatifs!
  49. Auteur: Laurent Marcoux, consultant Vous souhaitez en connaître plus? J’offre des solutions sur mesure pour la conception de produits et services. Contact: [email_address] http://www.design-lm.blogspot.com Merci!
  50. C’est cool …?

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

J’analyse les tendances et les comportements de consommation. Aujourd’hui, voyez d’un regard neuf le modèle masculin véhiculé par les médias. Ce modèle affecte particulièrement le design et le marketing promotionnel de produits tels que les parfums, les vêtements élégants (la mode vestimentaire en générale), mais aussi les montres, bijoux de toute sorte, appareils électroniques, lunettes, automobiles et même le style des vendeurs en boutique.

Épilé, barbu et bon papa

Après les années de l’homme rose et sa crise existentielle (métrosexuel, übersexuel, castré-refoulé, masculiniste, super-héros, emo), on semble retourner vers un modèle masculin qui n’est pas un soldat d’armée, pas un dictateur, mais quelqu’un de patient et intime, à la David Beckham. Cette homme nouveau genre (non pas un sur-homme, mais un homme nouveau et amélioré, donc consommable) se tourne vers les produits parfois associés à l’achat typiquement féminin: produits anti-âge, parfums, crèmes, auto-bronzant, etc.

Cet homme nouveau genre est barbu, mais pas trop. Il porte des bijoux, mais pas trop. Il se parfume, mais pas trop. Il est équilibré, mais pas trop. Bref, il exploite sans gêne tout son potentiel, y compris son côté féminin, parfois seulement pour faire plaisir à Madame. En ce sens, l’homme assume aussi ces instincts, ces pulsions typiquement masculine. Il consomme, oui, et pour séduire les demoiselles, il comprend les codes de la mode.

 

Neurd, étrange et ludique

Fait: les garçons un peu neurds, étranges et ludiques peuvent être cool. La preuve:

À éviter: se prendre trop au sérieux, comme toujours

J’ai un coup de coeur pour cette vidéo ridicule de Pellep Pellep Pellep – On n’est pas des Douchebags

Je cherche la nouveauté

Suivez-moi sur Twitter pour connaître les tendances.

Vous aimez? Vous aimerez aussi:

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark   and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

 (EAVB_MDIMMDOLWX)

Dans le cadre de mon stage en France chez Axel Client pour la Cité de l’espace, je suis responsable de la direction artistique pour le design d’une borne interactive. Une borne interactive, c’est l’appareil qu’on manipule dans un musée, dans ce cas-ci c’est un écran tactile. Ce projet complexe vise une clientèle d’experts en aérospatiale, mais aussi le grand public. Je possède une expérience intéressante pour mon employeur qui voit dans le design interactif une occasion de rejoindre un large public de plus en plus amateur d’Internet. Une démarche de communication et de marketing délicate est incluse.

Pour le moment, ce travail est confidentiel, mais je peux vous dire en quoi consiste mon travail. J’étudie les différents scénarios d’utilisation de la salle en prenant en compte l’aménagement de la salle, le type de mobilier, d’éclairage, de revêtement mural, de musique et bien entendu je concentre mon attention sur les points forts de cette exposition, les bornes interactives. Je cherche sur Internet des images et des vidéos et je réalise des montages sur Photoshop et Powerpoint. En somme, je fais la synthèse de mes recherches en prévision d’une conception totale de l’interface avec des développeurs Web.

En deux jours, j’ai donc passé en revue des centaines de sites Web et imaginé plusieurs scénarios pour cette exposition multimédia. Je compile toutes les données intéressantes pour la suite du projet: les noms d’artistes et d’oeuvres d’art inspirantes, les notions poétiques associées au thème de l’exposition et enfin les concepts les plus intéressants à exploiter. Comme directeur artistique, je suis impliqué dans toutes les étapes du projet et je sers à faire évoluer au maximum les idées maîtresses de cette expo. Bref, je suis la machine à créer du groupe, celui qui sort des idées nouvelles et qui rehausse les standards de qualité.

Définition de direction artistique:

Le directeur artistique est le responsable de l’aspect visuel et artistique d’une publication ou d’un projet multimédia, d’une campagne de publicité, d’une production cinématographique (dans le monde anglophone) ou audiovisuelle.

J’ai étét choisi pour ce stage en raison de mon portfolio, qui présente mon expérience variée en design de produits, design d’interface, direction artistique et marketing promotionnel. Voici des exemples de produits au design interactif que j’ai conçus:

Suivez mon blogue pour voir l’évolution de mon travail et de mon périple en France.

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Hier, c’était le Gumball 3000 et j’y étais pour voir de belles voitures (la Viper noire était ma préférée). Il y avait des bons coups de marketing sur place et des moins bon. J’aurais cru qu’on aurait afficher des bannières invitant à acheter ces voitures de luxe au Québec.

Il y avait de gros véhicules polluants (Hummer version modèle géant qui détruit tout sur son passage) et pas du tout d’écologistes. Pas de pancartes, rien. Ils avaient peur de quoi, ces écolos? Un stunt aurait été un coup publicitaire délicieux pour Green Peace. À moins que je ne sois plus à jour, les émissions de CO2 de ce genre de véhicules sont plutôt reconnues pour nuire à l’environnement. Mais entre vous et moi, c’est le genre de chose qu’on oublie devant ceci:

Il y avait pour des millions de dollars de tôle et de mécanique stationné au Château Frontenac, des bolides au design futuriste, racecar, bling-bling et tous de très bon goût. Il y avait de l’ambiance, des jeunes, surtout des hommes et des familles complètes. Bref, c’était un franc succès et une belle occasion de voir des sculptures sur roues.

Découvrez le design… Téléchargez le e-book Le Design tout simplement.

Livre recommandé par Geoffroi Garon.

Je suis fier de vous annoncer ma participation au e-book de René Duringer: Voyage au pays des chasseurs de tendances. Dans un email, M. Duringer m’écrit:

Téléchargez sur http://www.scribd.com/doc/30252192/Voyage-au-pays-des-chasseurs-de-Tendances ou sur http://www.calameo.com/read/00026305093caab46bd19 l’ouvrage « Voyage au pays des chasseurs de tendances » avec 36 témoignages exclusifs de chasseurs de tendances qui dévoilent comment ils alimentent leurs neurones pour anticiper les tendances, mutations, signaux faibles, où ils approvisionnent pour trouver de l’inspiration, humer l’air du temps, observer. Plus de 200 pages qui montrent 36 visions différentes d’anticiper les tendances. Un ouvrage de l’observatoire des tendances by René Duringer http://www.observatoiredestendances.com/

Vous pouvez lire mes réponses aux questions de M. Duringer en page 127 à 131 du e-book. Il s’agit du texte intégral, autorisé par M. Duringer lui-même:

Voyage au pays des Chasseurs de Tendances

© Observatoire des Tendances /// 2010 page 127 sur 234

Le Storytelling de Laurent Marcoux

PARLEZ‐NOUS DE VOUS… VOS SITES, BLOGS, OUVRAGES, PROJETS, ŒUVRES ETC ? WHAT’S UP ?

Nom : Marcoux

Prénom : Laurent

Fonction : Designer de produits et chercheur de tendances

Organisme/Firme : Je suis consultant, donc en freelance.

Blog[s] / site[s] : http://www.leprojetinspire.wordpress.com

Ouvrages : Le Meilleur des Deux Mondes [roman]

Mail [optionnel] : (Voir Contactez-moi dès maintenant)

Votre pays / ville : Québec, Canada

QUEL SERAIT VOTRE LABEL VOUS DEFINISSANT LE MIEUX ?CHASSEURS DE TENDANCES, FUTUROLOGUE, PROSPECTIVISTE, TENDANCEUR, ETC ?

Chercheur de tendances. Je ne chasse pas, je trouve !

VOTRE FORMATION, VOTRE PARCOURS, EN QUELQUES LIGNES ???COMMENT VOUS ETES VENUS A VOUS INTERESSER AU FUTUR, AUX TENDANCES, A L’AVENIR ? QUEL A ETE LE DECLIC ?

Je suis diplômé en design industriel. J’ai donc eu à travailler sur des produits demandant une étude de marché, une analyse des tendances du moment et une recherche d’inspiration. En particulier, j’ai étudié les jeunes pour un lecteur Mp3 et les femmes pour un produit de luxe, une monture de lunettes. Par ailleurs, je suis une personne créative qui s’intéresse à toutes les formes d’art. J’ai découvert la recherche de tendance en consultant des experts en marketing et communication, en lisant beaucoup et en comprenant la dynamique de la mode et du design. J’ai eu le déclic avec la tecktonik, un mouvement de danse de rue qui a monté en flèche et en cherchant le cyberpunk, une attitude qui est en hausse, celle de s’entourer de technologies et de gadgets pour être « branché ».

DANS QUELS DOMAINES, SECTEURS D’ACTIVITE, THEMATIQUES VOUS INTERESSEZ‐VOUS AU FUTUR, AUX TENDANCES ? QUEL EST VOTRE TERRITOIRE DE REFLEXION : FOODING, MODE, GEOPOLITIQUE, TECHNOLOGIES, LUXE, ARCHITECTURE, DESIGN, ETC ???

Je m’intéresse particulièrement au design, mais aussi à ce qui influence nos modes de vies. Par exemple, je cherche comprendre les mécaniques sociales qui donnent naissance à des modes vestimentaires ou architecturales, ce qui influence énormément le reste de l’industrie. Je m’intéresse aussi beaucoup aux nouveaux matériaux et aux nouvelles technologies et à leur impact sur la culture.

COMMENT DECRIRIEZ‐VOUS VOTRE PROCESS DE TRAVAIL POUR CHASSER LES TENDANCES, ANTICIPER LE FUTUR ? VOTRE TRUC C’EST : RENCONTRER DES INNOVATEURS, DES ARTISTES, DES DESIGNERS, SCRUTER LE WEB, DECODER CE QUI SE PASSE DANS LA RUE, VOYAGER, INTERVIEWER DES CONSOMMATEURS, LIRE DES REVUES, FREQUENTER DES LIEUX INSOLITES, OBSERVER LES MODES DE VIE AUTOUR DE VOUS, ALLER DANS LES SALONS OU EVENEMENTS POINTUS, VOUS PERDRE DANS VOTRE BIBLIOTHEQUE, ETC ?

Rien ne vaut de fouiller dans les zones d’ombres… Oui, en quelque sorte, je cherche les coins les moins éclairés d’une ville ou d’un centre d’achat et je regarde ce que les gens font et comment ils le font. C’est étonnant combien de comportements de consommateurs sont visibles dans le fait de manger un hamburger en plein après‐midi, se regrouper en gang pour aller fumer ou simplement se remaquiller. Ces comportements traduisent des besoins : affectifs, culturels, personnels. Je vous dirais en secret que je vais aussi dans les librairies pour fouiller gratuitement dans toutes les revues sur les présentoirs et que j’ai accumulé plus de 200 adresses de sites Web sur les tendances. Je vais aussi parfois espionner les foules en allant regarder des matchs de hockey.

EN QUOI LA VIE QUOTIDIENNE PEUT VOUS ALIMENTER EN SIGNAUX FAIBLES ? QUELS SONT LES CHOSES PARTICULIERES DU QUOTIDIEN, DE LA RUE, DU MONDE REEL AU JOUR LE JOUR, QUI VOUS NOURRISSENT DANS VOTRE REFLEXION ?

Je suis capable de voir une tendance quand un certain public la développe. Les jeunes filles, les gens qui aiment la musique beaucoup plus que la moyenne, les parents de jeunes enfants, les gens très compétitifs et les personnes sincères sont des panneaux publicitaires qui crient : regardez la nouvelle tendance ! J’entends aussi souvent une nouvelle tendance dans l’autobus. Il faut écouter ce que les gens se disent au cellulaire et ce qu’ils ont d’écrit sur leur T‐shirt et ce qu’est leur fond d’écran.

SI UN JEUNE VOULAIT DEVENIR UN CHASSEUR DE TENDANCES, QUELS CONSEILS LUI DONNERIEZ‐VOUS ?

Je lui proposerais immédiatement de faire beaucoup de voyages et de se créer un énorme dossier des tendances selon les pays. Les tendances circulent de pays en pays. Si c’est impossible, je lui dirais de créer un groupe de créateurs dans sa région et de lancer des projets amateurs pour vérifier si les tendances qu’elle croit percevoir attirent l’attention des gens.

QUELLES SONT LES COMPETENCES PARTICULIERES POUR DEVENIR UN CHASSEUR DE TENDANCES ? IL FAUT ETRE CERVEAU GAUCHE OU CERVEAU DROIT ? PLUTOT AUDITIF, VISUEL, ETC ? INTUITIF, CREATIF, RIGOUREUX, ETC ? EST‐CE QU’IL Y A DES PREDISPOSITIONS INDISPENSABLES ?

Je pense qu’il faut être attentif aux détails et aux choses insignifiantes et savoir les décoder. Je donne l’exemple du parfum. Il existe des gros changements de mentalités et d’habitudes par rapport au parfum, mais personne ne le remarque, parce que le parfum, c’est invisible. Il faut être capable de décoder les affiches publicitaires des géants et remarquer comment les consommateurs réagissent au changement. Si j’ai à engager un chasseur de tendances, je choisis quelqu’un qui aime écouter, observer et qui a un bon sens de l’analyse. Il faut aussi savoir se fier à son intuition et à son bon sens et aimer se mélanger à différents groupes culturels, souvent underground.

VOTRE HORIZON DANS LEQUEL VOUS VOUS PROJETEZ ? TENDANCES A COURT, A MOYEN OU LONG TERME ? C’EST QUOI VOTRE HORIZON DE PREDILECTION ?

À court terme, je souhaite travailler avec des entreprises en tout genre et éventuellement lancer un livre qui fera le résumé de mes recherches. Je dois amener les gens du Québec à comprendre l’importance de ces recherches de tendances. À moyen terme, je veux développer mon expertise en travailler à contrats pour des besoins plus précis. Puis, je souhaite développer mon expertise et faire des voyages pour évaluer les tendances fortes à travers le monde. Je rêve d’être engagé par de grandes entreprises, des agences et des studios et partager ma passion et mon talent.

COMMENT FAIRE POUR ETRE NE PAS ETRE PIEGE PAR LES RUMEURS, L’INFOBESITE SUR LES TENDANCES, LES STRATEGIES D’INFLUENCE DES MARQUES, LES EFFETS D’ECHOS, ETC ? QUELS SONT LES CRITERES DE SELECTION DE L’INFORMATION SUR LESQUELS IL FAUT ETRE INTRANSIGEANT ?

Il faut se fier à des personnes clés. Si la tendance existe, elle existe. Pour savoir si elle va progresser, il faut se fier aux grands joueurs, aux gens d’expériences et aux grands critiques. Si une tendance ne résiste pas à un souper entre amis quand vous en faîtes la promotion, c’est qu’elle manque d’effet Wow ! Elle s’essouffle. À Québec, il y a en ce moment une tendance pour tuques en forme d’animal qui sont habituellement très sympathiques et jolies. Pourtant, je peux vous dire qu’après avoir vu Voyage au pays des Chasseurs de Tendances une imitation d’une de ces tuques en version chapeau sur lequel est assis un singe gris et rouge, je peux vous dire que cette tendance s’essouffle. Pourquoi ? Parce que les gens qui portent des tuques laides en forme de singe pour avoir l’air cool, ce sont ceux qui tuent lentement les tendances. Ce produit devra être remis au goût du jour. On ne peut tolérer les tendances qui s’adressent à n’importe qui et qui ne sont pas représentatives de mythes ou de rêves. Les gens qui ne s’assument pas et qui imitent tuent les tendances.

AVEC LES PHENOMENES D’ACCELERATION DU MONDE, DE VITESSE, DE L’EPHEMERE … EN QUOI CELA MODIFIE LE CONCEPT DE TENDANCES, DE FUTUR ? ALORS QUE TOUT SEMBLE EN FLUX TENDU, COMMENT CHASSER UNE TENDANCE ? D’AILLEURS, COMMENT DEFINIR CE QU’EST UNE TENDANCE EN 2010 ?

D’après mes recherches, la mode évolue aux deux semaines pour les vêtements, quatre mois pour les décors, un mois pour les sites Web, six mois pour les équipements sportifs et trois ans pour l’architecture. Par contre, si vous augmentez l’offre, vous augmentez le nombre de tendances potentielles et donc le besoin de renouveler les produits. Aujourd’hui, Twitter et les blogues sont d’excellents moyens de cibler les tendances de certains groupes de gens. De même, il existe un truc pour trouver les tendances dominantes d’un marché qui vous permet d’identifier les sujets les plus chauds des magazines : le mur d’inspiration. Une tendance en 2010, c’est tout ce qui peut être un complément à une tendance devenue un classique. Par exemple, la ceinture Diesel est tendance parce qu’elle est un complément inspiré au classique complet cravate de Dolce & Gabanna. De même, le skateboard avec un graphisme « pop » est tendance parce qu’il accompagne bien l’ensemble du skateboarder devenu un classique en 2000.

QUELS SONT LES 3 SECTEURS ECONOMIQUES QUI INTEGRENT LE MIEUX LE DECODAGE DES TENDANCES DANS LEUR STRATEGIE ? VOTRE PRONOSTIC SUR LES 3 SECTEURS QUI FERONT LE PLUS APPEL DU DECODAGE OU DE L’ANTICIPATION DE TENDANCES DANS LES 10 ANS A VENIR ?

À mon humble avis, on ne devrait pas parler de secteur d’activité, mais de secteur géographique. Les territoires suivant sont à observer : Californie, Australie, Singapour et pays Scandinaves. Je prédis un changement du pôle d’où sont solidifiées les tendances. Avant, on parlait de coins comme Milan, Paris et New‐York, mais je pense que ce sera de plus en plus des coins touristiques et intéressants pour les petits entrepreneurs dans des marchés très compétitifs. À l’époque du nomade, pourquoi pas des villes tendances et d’autre pas ?

ETRE UN FOLLOWER DES TENDANCES QUE TOUS DECODENT OU PRENDRE LE RISQUE DE VOIR PLUS LOIN… COMMENT REUSSIR A RESOUDRE CE DILEMME ? QUELLE POSTURE PRECONISEZ‐VOUS ?

On doit avoir, à mon avis, un moyen d’évaluer les tendances lourdes des tendances légères. Les tendances lourdes en ce moment [automobile, Internet, musique sur appareil, pétrole] ne seront pas les tendances lourdes dans 25‐30 ans. De même les tendances légères en ce moment [peur des germes, intérêt pour Haïti, besoin de jouer en dehors de la maison et de participer à la communauté] ne seront pas les tendances légères dans un an. Et comme tout va plus vite, on peut noter qu’il existe des tendances moyennes qui sont, elles, vraiment difficiles à reconnaître et qui demandent une excellente connaissance des marchés dominants et des opportunités pour faire de l’argent dans ce monde. Moi, je catégorise les tendances que j’observe dans un dossier top secret !

EST‐CE QU’IL Y A UN PROFIL TYPE D’ENTREPRISE PRETE A METTRE DES MOYENS CONSEQUENTS POUR TRAQUER/DECODER LES TENDANCES DE SON SECTEUR ?

Les agences de pub, les entreprises du domaine des cosmétiques, des vêtements, de la musique et de l’art ont toujours besoin de chercheurs de tendances, mais ce sont les graphistes, designers, Voyage au pays des Chasseurs de Tendances entreprises de gastronomie, de voiture, de produits manufacturiers et de tourisme qui sont les clients les plus intéressants il me semble. On différencie ces entreprises par le goût de l’innovation, leur esprit de camaraderie et leur implication dans la culture.

SI VOUS DEVIEZ BUZZER POUR 3 PERSONNAGES DE VOTRE ENTOURAGE ??? CELA PEUT ETRE D’AUTRES CHASSEURS DE TENDANCES OU DANS CE MILIEU, OU BIEN DES ARTISTES, DESIGNERS, SOCIOLOGUES, UNIVERSITAIRE, INTELLECTUEL, ETC

Anne d’Arche, publicitaire, enseignante et chroniqueuse à http://www.bazzo.tv

Renan Chastelier, auteur de Tendancologie, livre culte du chercheur de tendances

Provokat, agence de publicité, http://blog.provokat.ca/

QUELLES SONT LES 3 TECHNOLOGIES INDISPENSABLES POUR TRAQUER LA TENDANCE, LE FUTUR ? LE MICRO‐BLOGGING, LES RESEAUX SOCIAUX, LES BLOGS, LES COMMUNAUTES, LES OUTILS DE MESURE DE REPUTATION, LES OUTILS COLLABORATIFS, GOOGLE TRENDS, ETC ?

Twitter

Youtube

Flickr

VOS 3 ANTICIPATIONS POUR LA PROCHAINE DECENNIE ?

Plus de cyberpunk, soit de plus en plus de gens qui portent fièrement leur appareil technologique, leur gadget, et qui en font un objet de mode qui les suit au quotidien [peut‐être implanté dans la peau ou insertion dans les vêtements]. Plus de grosses peurs vécues par beaucoup de gens et donc de plus en plus de médication, de besoins pour la santé et de besoins d’être isolé des autres et en communauté sur Internet. Plus de baby‐boomers âgés qui vont brasser les idées, changer la manière dont on perçoit la vieillesse et qui s’exprimeront beaucoup au sujet de la mort, de la vie et des grandes questions comme l’écologie.

VOS 3 A 5 MAGAZINES INCONTOURNABLES ?

Grafika [les graphistes font la mode]

Tetu [les gays sont toujours à la mode]

I.D. [les designers analysent les consommateurs]

VOS 3 A 5 BLOGS OU SITES CHOUCHOUS ?

http://www.au‐secours‐jai‐un‐blog.com/

http://www.trendhunter.com/

http://www.buzzfeed.com/

http://successblog.wordpress.com/

http://failblog.org/

VOS 3 A 5 VILLES OU PAYS OU VOUS AIMEZ HUMER L’AIR DU TEMPS OU VOUS RECHARGER EN IDEES ?

Californie

Australie

Singapour Voyage au pays des Chasseurs de Tendances

VOS 3 A 5 FILMS CULTES SUR LE MONDE DE DEMAIN ?

Minority Report

Back to the futur II

The Matrix

5 OUVRAGES FETICHES/CHOUCHOUS ?

Ce que marque veut dire de Marie‐Claude Sicard

Tendancologie de Ronan Chastellier

I want to change the world de Karim Rashid

Comportement du consommateur de Pierre Balloffet, Naoufel Daghfous, Christèle Boulaire et Alain d’Astous

Brand Design : Construire la personnalité d’une marque gagnante de Saverio Sbalchier, Marco Bassani, Kamel Ben Youssef et Stéphane Magne

QUELS SONT LES 3 CONFERENCIERS, PERSONNALITES, INTERVENANTS, ETC QUI DE VOTRE POINT DE VUE VOUS ONT LE PLUS IMPRESSIONNE PAR LEUR VISION DU FUTUR ?

Jacques Fresco, designer et architecte

Ross Lovegrove, designer industriel

Martin Ouellet, directeur de l’agence de publicité Provokat

QUELS SONT LES 5 TAGS QUI POURRAIENT ILLUSTRER LE MIEUX LA PROCHAINE DECENNIE, LES TENDANCES EMERGENTES QUE NOUS ALLONS VIVRE ENSEMBLE ?

Cyberpunk

Vieux et heureux

Écologiste furieux

Communauté [furry, geek, girlie, conspirationistes…]

Amour sur le Web

QUELS SONT LES 3 LIEUX LES PLUS TENDANCE, INNOVANTS, SPECTACULAIRES, FUTURISTES, AVANT‐GARDISTES, INSPIRANTS, DECALES, … QUI VOUS ONT MARQUE CES DERNIERES ANNEES ?

Le Moulin à Images [installation multimédia extérieure réalisée par Robert Lepage et Ex Machina]

Huangbaiyu Village [projet architectural écologique]

Burj Khalifa [le plus haut gratte‐ciel au monde]

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

La tendance est de plus en plus forte sur Twitter. Le hastag #jeudiconfession  attire beaucoup de gens du Québec. Pour connaître l’histoire de cette tendance, consultez:

Je cite Stratege Web:

Simon Villeneuve (@simonvilleneuve) était loin de se douter que son petit tweet anodin de jeudi matin dernier allait faire autant de bruit sur Twitter. (…) Cela prouve que Twitter est un outil de communication très puissant. 

À mon humble avis, il existe des sujets récurrents:

  • Amitié
  • Amour
  • Travail
  • Coup de coeur ou habitudes dont on a honte
  • Vies passées
  • Malaises

L’idée du #jeudiconfession, c’est d’écrire sur Twitter une information un peu secrète ou bien gênante sur soi-même afin de faire connaître à la communauté d’autres côtés de notre personnalité. Je me souviens d’avoir lu l’analyse d’un étudiant en sociologie qui disait quelque chose comme ceci: « #jeudiconfession remplace le confessionnal des églises aux temps anciens. C’est pour remplir notre besoin d’être en communauté. »

MAJ:

Voir aussi #jeudiconfessionfail le hastag des gens qui jugent les confessions des autres.

Il encore trop tôt pour analyser en profondeur le phénomène que je tente de vous présenter ici. Alors, je vais vous présenter les éléments que j’ai receuillis.

1) TENDANCE ÉCOLO = ULTRA-FONCTIONNALISME

Je pense que la tendance écologique est en hausse et depuis un bon bout de temps. C’est clair, il existe un public écolo. 

Aux gens qui n’ont pas compris encore que la pensée écologiste permet de sauver de l’argent, je présenterai ce vidéo:

Ce que vous voyez dans ce vidéo intitulé Jay’s Tiny House Tour, c’est une approche écologiste plutôt inusitée pour limiter au plus possible les besoins en énergie et les coûts de production. C’est un exemple tout simple, mais qui peut être appliqué à plusieurs sauces, dans différentes proportions. Si cette mini maison est un peu ridicule à l’époque du cooconing, elle est tout de même ultra-fonctionnelle. Je pourrais appeler cette approche l’ultra-fonctionnalisme.

2) UN POINT DANS L’UNIVERS

Un tendance en devenir me semble apparaître, celle de s’entourer du minimum pour survivre et de se considérer comme un petit point insignifiant dans l’univers. Le discours écologiste mise beaucoup sur cette idée que nous faisons tous parti d’un grand univers. Le voyage dans l’espace Virgin Galactic  est précurseur de ce point de vue en ce sens qu’il ramène à cet état tout en donnant un sentiment de grandeur.

Certains designers comme Karim Rashid pensent que dans le futur nous seront capable de produire à la maison nos propres meubles en achetant des fichiers 3D sur Internet et en faisant imprimer en 3D ces meubles dans notre propre maison à l’aide d’une imprimante 3D. Imaginez une mini usine, une mini salle de travail, une mini chaîne de production dans chaque ville à partir de laquelle on « importerait » des objets de toute sorte? Et si on était capable de recomposer couche par couche autre chose comme des produits alimentaires ou des médicaments?

3) SYNCRONISER

Je fais l’hypothèse d’un futur dans lequel on utilisera de moins en moins de ressources pour accomplir un maximum de choses. C’est peut-être ce qui explique le besoin de tout synchroniser sur son iPhone?

Tout artiste, designer, auteur ou architecte ambitieux s’est déjà dit un jour ou l’autre: j’aimerais bien que mon talent soit reconnu et avoir de l’influence.

C’est dans cette optique que quelques amis et moi avons pensé créer un mouvement artistique. Je pense que la première étape fut de se recontrer dans un café pour en parler et décrouvrir ensemble nos intérêts communs. Nous voulons tous faire la promotion de l’art et de la culture, évoluer comme artiste et changer le monde à notre manière. Notre premier geste fut d’écrire un manifeste du Supraréalisme:

  • supraréalisme_manifeste (PDF), la raison comme emprunte du cortex frontal, développons des imaginaires non raisonnables pour étendre nos perceptions.

Avant toute chose, Hervé Leroux et moi étions des auteurs aux idées avant-gardistes qui se sont trouvés des points communs et une ligne de pensée similaire. Puis, par le bouche-à-oreille, d’autres créateurs se sont joints à nous. Ce petit groupe encore embryonnaire demeure tout de même d’une grande importance à mes yeux. On y trouve des gens sympathiques, passionnés et intelligents qui aiment échanger et partager leurs idées.

Alors, comment créer un mouvement artistique? Il suffit de:

  1. Avoir un projet personnel qui nous tient à coeur
  2. Rencontrer un passionné ambitieux et talentueux
  3. Écrire un manifeste ou une ligne de pensée
  4. Se créer un réseau de contact
  5. Organiser une rencontre d’information avec ses contacts
  6. Trouver une mission
  7. Inviter les gens à participer à ce projet s’il lui tient à coeur de créer un mouvement artistique en suivant ce manifeste ou cette ligne de pensée

Nous sommes tous originaire de Québec. Notre mouvement artistique est en constant changement. Nous cherchons à expérimenter et développer de nouvelles manières de créer et de concevoir. Le Groupe Supraréaliste, c’est un laboratoire créatif, un Think Tank groupe de R&D pour gens créatifs dans lequel on s’influence et on crée des alliances positives.

Si vous êtes de Québec ou d’ailleurs et souhaitez vous joindre à notre petit groupe de créateurs, Contactez-moi dès maintenant pour savoir la date et le lieu de notre prochaine rencontre.

Nous cherchons des gens de ces domaines en particulier:

  • Arts visuels
  • Graphisme
  • Musique
  • Multimédia
  • Design
  • TI
  • Littérature et poésie
  • Architecture
  • Danse
  • Chant
  • Jeux-vidéos

Même si vous ne figurez pas dans une de ces catégories, nous acceuillons chaleureusement ceux qui souhaiteront s’impliquer dans ce projet, partager leur passion et inspirer les autres.

MAJ:

Correction. Disons que je me suis mal exprimé. Suite à un commentaire que j’ai reçu, ma vision du Think Tank a changée. Un Think Tank c’est ça:

Le mouvement que je lance est un groupe de recherche et développement (R&D).




  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.