Posts Tagged ‘Technologie’

Definition:

Research and development (often abbreviated « R & D ») is a statistical category, including economic and accounting of all activities undertaken « a systematic basis in order to increase the stock of knowledge, including knowledge of man, culture and society, and the use of this stock of knowledge to devise new applications. « 

And how it can serve as a research and development?

Companies in which innovation is activ obtain additional market gains. Why? Because their ways of responding to customer needs will ensure their leading position, visibility in the media and it also creates new types of consumers, loyal to the brand. It is also the R & D that allows to change the methods and procedures of the company: service, production, machinery, administration and personnel management are subjects to improve with the help of a designer and experts in R & D .

Publicités

Je vous présente quelque chose d’extraordinaire aujourd’hui: une voiture en forme de pyramide. Elle est le résultat d’une phase très approfondie de recherche et développement (R&D) par son inventeur, Greg Zanis. Pour plus d’information et pour connaître mieux cette invention, visitez http://www.dreamcar123.com/

Sur son site Web, l’inventeur explique son véhicule dans d’autres vidéos:

Comme le démontre l’inventeur, et selon mon avis, c’est un concept très fonctionnel (pas sexy, fonctionnel), mais puisqu’il ne semble pas respecter les normes et standards automobiles habituels, sa mise en marché sera difficile. Son allure futuriste et révolutionnaire en fait un produit unique au monde et sa visibilité sera assurée. Le produit aura donc accumulé de la valeur et puisqu’il est dans l’ère du temps, certains collectionneurs seront intéressés à se le procurer. Par contre, M. et Mme Toutlemonde n’y auront probablement jamais accès. Pourquoi? Parce que les gens de la classe moyenne, le peuple, n’ont pas le luxe de payer un concept car, c’est-à-dire un prototype visant à exprimer une nouvelle vision de l’industrie automobile.

Bref, je lance ce message aux inventeurs: même si on invente un produit intéressant et qui rempli un véritable besoin, ça ne veut pas nécessairement dire qu’il sera commercialisable.

Vous êtes inventeur, bricoleur ou patenteux? Je vous invite à lire mes autres billets:

Évoluer technologiquement et apprendre à vivre en civilisation

Comment faire du brainstorming sans équipe?

Comment innover au Québec?

Pourquoi engager un designer de produits/designer industriel?

Être entrepreneur sans le savoir et la R&D

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Définition:

La recherche et développement (souvent notée « R&D ») est une catégorie statistique, économique et comptable englobant l’ensemble des activités entreprises « de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances, y compris la connaissance de l’homme, de la culture et de la société, ainsi que l’utilisation de cette somme de connaissances pour de nouvelles applications. »

Et en quoi ça peut vous servir de rechercher et développer?

Les entreprises qui font preuve d’innovation obtiennent des gains supplémentaires de marché. Pourquoi? Parce qu’inventer de meilleurs manières de répondre aux besoins des consommateurs permet d’assurer une position de leader, une visibilité dans les médias et créer de nouveaux types de consommateurs plus fidèles à la marque. C’est aussi la R&D qui permet de faire évoluer les méthodes et procedures internes de l’entreprise: service, production, machinerie, administration et gestion du personnel sont des sujets à améliorer avec l’aide d’experts en R&D.

Si vous en êtes à débuter dans la R&D, je vous invite à lire ces billets:

Être entrepreneur sans le savoir et la R&D

Design d’arme à feu, un exemple à suivre?

Comment innover au Québec?

Innovation naturelle

Je suis loin d’être un fan d’armes à feu et je pense qu’il est contre mon éthique d’être impliqué dans la majorité des projets implicant la conception de machine à tuer. Par contre, quand je vois ce vidéo, je ne peux que saluer la qualité, la performance et l’innovation impliquée dans la conception de cet objet (voyons ce fusil d’un point de vue neutre en oubliant pour quelques minutes qu’il s’agit d’un concept anti-design en ce sens qu’il a pour objectif ultime de blesser et tuer alors que le design a pour objectif d’améliorer la vie humaine):

Et si tous les objets de la vie étaient aussi pratiques, confortables et simples d’utilisation?

Je pense qu’en temps de guerre, on valorise davantage l’innovation qu’en temps de paix en raison de l’urgence d’agir. Aussi, je suggère aux entrepreneurs qui veulent innover de se mettre volontairement dans une position inconfortable, face à un danger qui les menacent. Par exemple, si vous êtes une entreprise manifacturière, posez-vous la question:

  • Quel est mon « ennemi » ?
  • Quel est mon territoire?
  • Quelle est ma force?
  • Suis-je bien équipé?

Pour plus d’information concernant les concepteurs de cette arme: http://www.magpul.com/

Découvrez le design… Téléchargez le e-book Le Design tout simplement.


J’apprécie beaucoup la tradition des bilans d’année. Pour moi, c’est l’occasion de receuillir une tonne d’information utile sur le sport, l’économie, l’actualité, les arts et la culture.

Dans mes temps libres, j’écris et je fais des recherches pour enrichir mon écriture. Ainsi, je développe une certaine expertise en faisant grandir ma culture générale. On me prête des livres, on m’en donne en cadeau et on m’en conseille. Mon seule critère: je veux des livres qui encourage « à penser en dehors de la boîte » (traduction libre et moche de « to think outside the box »). Il y en a pour tous les goûts! Voici donc la liste des livres que j’ai le plus aimé lire en 2009:

3) Pourquoi est-ce qu’on consomme?

Comportement du consommateur est un livre éducatif de niveau universitaire qui s’adresse principalement aux profesionnels de la vente, du marketing et du service à la clientèle.

POINTS FORTS: Très bien structuré, ce volume épais est une introduction rapide aux principes de la mise en valeur des produits pour en augmenter la vente et l’attrait pour les consommateurs. Il s’agit aussi d’un moyen efficace pour comprendre les besoins inassouvis des consommateurs contemporains et la société de consommation dans son ensemble.

POINTS FAIBLES: J’aurais apprécié une version en papier couleur ou accompagnée d’un Cd-Rom en raison de la variété des affiches publicitaires présentées dans le livre.

D’ASTOUS Alain, DAGHFOUS Naoufel, BALLOFFET Pierre et BOULAIRE Christelle, Comportement du consommateur, Montréal, Chenelière Éducation, 2ième édition, 2006, 510 p.

Si vous aimez, vous aimerez sans doute:

Designing the 21st Century : Edition anglais-français-allemand (très beau!)

2) Pourquoi est-ce que c’est beau?

À mon humble avis, Le Code secret est un must-have pour les designers, graphistes, architectes, artistes et créateurs de ce monde. Ce livre fait une rétrospective des chercheurs qui ont étudié le nombre d’or, une proportion idéale pour que les choses soient belles.

POINTS FORTS: Beaucoup d’images, la passion de l’auteur pour son sujet est évidente, la recherche est présentée de façon inspirante dans un livre d’un format compact et pratique.

POINTS FAIBLES: La jaquette en plastique semi-transparent qui recouvre le livre est d’une qualité douteuse.

Hemenway Priya, Le Code Secret: la formule mystérieuse qui régit les arts, la nature et les sciences, Suisse, Evergreen, 2008, 203 p.

Si vous aimez, vous aimerez sans doute:

Le Courage de créer  de Rollo May

1) Que faire quand je suis dans une impasse?

Débloquer, c’est un guide pratique pour se sortir d’une impasse quand on travaille sur un projet. Ce livre s’adresse surtout aux entrepreneurs (directeurs), mais il sera d’une aide inestimable pour les équipes de travail de toute sorte ou même pour les travailleurs autonomes.

POINTS FORTS: Le dynamisme de la mise en page, la qualité des conseils et leur performance, l’efficacité de la table des matières avec laquelle on peut identifier rapidement une solution à n’importe quel problème rencontré lors du travail d’équipe.

POINTS FAIBLES: Le livre est d’un format qui tient dans la main, ce qui en limite son utilisation par plusieurs personne. J’aurai apprécié une version permettant à toute une équipe de voir les images. Tout de même très pratique comme format.

YAMASHITA, Keith. Débloquer, Transcontinental, 2009, 202 pages.

Si vous aimez, vous aimerez sans doute:

S’Organiser pour Réussir de David Allen

Le Millionnaire paresseux de Marc Fisher (très inspirant!)

La tendance existe déjà, mais elle sera probablement emplifiée… Avoir l’air « techno », c’est être à la mode. Et comme la mode suit les tendances sociales, je pense qu’on verra grossir le mouvement et l’esthétique cyberpunk au courant de 2010-2020:

« Le courant Cyberpunk provient d’un univers où le dingue d’informatique et le rocker se rejoignent, d’un bouillon de culture où les tortillements des chaînes génétiques s’imbriquent. »

— Bruce Sterling

Voici ce que je pense de l’évolution de la tendance « techno »:

1) MISE EN VALEUR DE L’INTERACTIVITÉ

Il est maintenant possible de transformer une image 2 D en une animation sur téléphone cellulaire. Dans ce vidéo, on voit l’utilisation d’un logo cryté qui peut être transformé en publicité:

Aussi, on pourrait imaginer des vêtements aux imprimés similaires à ces logos, ce qui donnerait forme, en mon sens, à un nouveau mode de vie centré sur l’interaction de son corps avec un monde virtuel. On deviendrait un panneau publicitaire vivant, une idée que je développe depuis quelques temps: celle de l’homme-sandwich contemporain. Le mouvement Free Hug démontre d’ailleurs à quel point les gens ont besoin d’interagir avec des inconnus et participer à un mouvement planétaire ayant des racines sur Internet:

2) ACCESSIBILITÉ

Avec le développement des nouvelles technologies comme le iPhone, de plus en plus de personnes vivent une expérience interactive avec la technologie. Et ce qu’on prédit du Web 3.0, dans le domaine du design, de la publicité ou d’Internet, c’est de plus en plus d’interactivité.

À ce sujet, je vous suggère de faire des recherches avec les termes: interactiv design et interface design.

3) PLUS QU’UN EFFET DE MODE

De plus en plus, technologie égale identité. En effet, les jeunes de la Génération C ont intégré les technologies. Pour eux, il serait tendance d’interagir avec un univers virtuel à partir d’objets matériels pour prendre part au village global, conserver des liens étroits avec ses amis, explorer son territoire ou simplement se divertir.

Dans la même ligne de pensée, des vêtements futuristes semblent aujourd’hui s’intégrer à la vie de tous les jours grâce aux nombreux fans de la tecktonik, de mangas et de science-fiction.

Romain Kremer, un designer de mode que j’admire, présente ces vêtements futuristes très intéressants :

4) ESTHÉTIQUE DE SCIENCE-FICTION

Comme l’objet électronique est un corps étranger, il ne sera pas naturel d’ajouter un appareil électronqiue à son corps. C’est pourquoi un grand phénomène de sensibilisation aux nouvelles technologies devrait s’opérer d’ici quelques années.

Il semble d’ailleurs que depuis la crise économique, de plus en plus de gens sont tournés vers une esthétique qui rapelle les films de science-fiction: intégration d’appareils électroniques dans la vie quotidienne, membres artificiels, finis argentés, présence de mondes virtuels en 3D et d’univers parallèles ou décallés par rapport à la réalité. Bref, on habitue le grand public à la présence d’éléments faisant parti du monde de la science fiction.

Les stars de la musique sont de bons porte-paroles pour les appareils technologiques et le futurisme comme le montre ces vidéos des Black Eyed Peas, Beyonce, Lady Gaga et Shakira:

Je suppose qu’il y a un marché grandissant pour le luxe abordable, compte tenu de l’image véhiculée par les stars du hip-hop et leur bling-bling. Et comme les produits technologiques sont perçus comme des objets de luxe plutôt abordables, les stars seront les moyens de diffusion les plus adéquats pour sensibiliser le public à l’usage des nouvelles technologies.

Bookmark and Share

Dans le film La guerre du feu, on voit évoluer une gang d’humanoïdes des temps préhistoriques en recherche de la technologie suprême: le feu. Si vous traversez une zone d’ombre et que vous cherchez la technologie qui répondre à vos besoins (le synchronisateur magique entre tous vos appareils informatiques, la voiture la plus rapide au monde, l’invention la plus géniale), je vous suggères de regarder ce film en entier. Ça va vous remettre les deux pieds sur terre.

Le héros est en quête du feu. Il part avec des amis chasseurs et ils devront risquer leur vie à maintes reprises pour arriver à rapporter une torche de feu à la tribu.

SPOILER ALERT!!

À la fin du film, après des expériences fort troublantes, le héros rapporte le feu à sa tribu. Il vient avec une femme qu’il a rencontré d’une autre tribu plus évoluée technologiquement et dont il a volé une torche enflammée.Pour séduire la femme civilisée, il a jugé bon de la traiter de différentes manières jusqu’à lui donner une forme de dignité et de l’amour. Alors, il a pris possession de la technologie du feu et a transporté la torche enflamée pendant des kilomètres.

En couple avec une femme venant d’une tribut évoluée, le héros retourne à la maison. À quelques dizaines de mètres de sa tribu, voyant ses camarades l’acceuillir comme un chanpion qu’il est vraiment, il tribuche et tombe dans une flaque d’eau. La torche qu’il tient s’éteint immédiatement… NOOOON!

Soudain, la fille venant de la tribu évoluée technologiquement apprend aux membres de la tribu moins évoluée à faire du feu. Morale de l’histoire:

Évoluer technologiquement implique des sacrifices énormes

Évoluer technologiquement implique travailler en équipe de façon soudée, comme une tribu ou un clan

Rien ne vaut la présence et l’aide d’experts venant de clans différents

(Pour séduire des experts il faut parfois user de ruse, renforcer leur dignité, mais aussi utiliser la force de l’amour et l’amour ça ne s’achète pas)

Ça ne sert à rien de s’entourer d’experts qui ne veulent pas communiquer leur savoir

Ça ne sert à rien de former une équipe de gens bornés, fermés sur eux-mêmes et incapables d’apprendre des autres clans.

Pour vous initier à penser comme un membre d’une tribu, vous pouvez vous rappeler le fonctionnement d’une équipe de sport dans laquelle tous les membres de l’équipe travaillent ensemble vers un même objectif.

Qu’est-ce qui différencie les deux tribus dans le film? Voici ce que j’en perçois:

Leurs connaissances de la technologie

Leur histoire

Leurs rites, rituels et enseignements

Leurs mode de vie

Leur qualité de vie

Leur ouverture d’esprit

Leur interactions sociales

Leur environnement

Leur culture, c’est à dire leur mythes, leurs héros, leurs contes et leurs légendes

La liste pourrait être plus longue. À ce sujet, les anthropologues en ont long a dire. si vous éprouvez de nombreux problèmes dans votre clan, il existe aussi les psychologues en entreprises et les profesionnels des relations industrielles.

Bref, la tribu la plus évoluée adoptait des comportements propres aux gens d’une civilisation avancée (échange/influence/initiation) et non celle d’un clan barbare (attaquant/chasse/domination). Dans quel environnement de travail évoluez-vous?

Si vous êtes dans une gang qui cherchent à « pénétrer et dominer le marché », vous rencontrez probablement des personnages assez dominatrices autour de vous parce que ces gens ont pour objectif, justemenet, d’évoluer en dominant. C’est l’illusion du gros boss méchant qui veut tout avoir pour lui tout seul:

Si vous évoluez dans un environnement plus civilisé par rapport à la norme, dans une tribu qui possède une technologie unique, une innovation, il me semble que vous êtes logiquement en train de dominer votre environnement parce que cette innovation représente alors un avantage compétitif pratiquement impossible à reproduire sans votre accord. Cela vous donne la chance de développer de nouvelles formes d’interactions plus positives: échange, exportation, exploration, recherche, enseignement, etc. Comme pour atteindre ce statut de « tribu civilisée » vous devez innover, ce n’est pas le travail de dominateur qui est à mettre en valeur, mais bien celui d’innovateur. À ce sujet, lire mes billets sur les innovateurs.

Pour conclure, il n’existe pas de modèle idéal de tribu selon moi. C’est à vous de construire votre modèle selon les spécificités de votre entreprise et les objectifs que vous souhaitez atteindre. Je dois dire qu’il est important de prendre en compte que votre tribu est impliquée dans un monde qui contient d’autres tribus, lesquelles forment des nations ou des pays, ce qui signifie qu’une tribu ne peut exister qu’en fonction de ces besoins seulement.

MAJ:

Si vous êtes comme ce designer graphique (découvert via Provokat), trouvez donc un meilleur client. Les gens ne changent pas du jour au lendemain des structures mentales apprises depuis la tendre enfance.

MAJ 2:

Lisez ce blogue pour découvrir Les 17 mensonges principaux des P.-D.G.




  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.