Posts Tagged ‘Québec’

Design au Canada

J’ai réunis des études sur le design au Canada (CA) dans mon billet « PME et design : études de cas et données statistiques »:

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Des études sur le design québécois ont révélé comment des entreprises québécoises utilisent le design, voir mon billet «PME et design : études de cas et données statistiques »:

Pour les finissants en design industriel

Il s’avère que j’ai orienté quelques finissants en design vers des entreprises québécoises qui engagent des designers. Je prépare aussi ceux qui le souhaite avec un bilan de recherche sur le marché du design au Québec.

Marché du design industriel au Québec

Vous comprendrez que je possède des données sur le marché du design qui sont confidentielles compte tenu de la nature de mon service. Cependant, si vous souhaitez avoir accès à un bilan de recherche sur le marché du design au Québec, n’hésitez pas à me contacter.

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Les nouveaux billets de polymère mis en circulation par la Banque du Canada font jaser. Je trouve ça plutôt drôle. Aujourd’hui Gérald Fillion (Rdi Économie) publiait sur Twitter:

Les nouveaux billets en polymère collent? La Banque du Canada vous aide: frappez-les, aérez-les, placez-les en cornet!bit.ly/12wg6So

J’avoue ne pas comprendre pourquoi le critère de la manipulation facile des billets n’a pas été inclus dans le cahier des charges… Aussi, il semblerait qu’ils ne survivent pas au passage à la sécheuse. C’est le genre d’erreur qui coûte cher.

Les nouveaux billets de banque canadiens:

D’ici à la fin de l’année 2013, tous les billets de banque canadiens seront remplacés par des billets en polymère. (…) Ils sont également résistants à l’eau, ils supportent la laveuse et devraient survivre à la sécheuse. On ne peut pas les déchirer facilement, et ils ne durcissent pas avec le froid intense. Malgré toutes ces qualités, ils ont tout de même le défaut d’être très glissants et de sortir tout seuls de la poche du pantalon ! Attention donc, rangez vos billets de 100 et de 50 soigneusement !

Le nouveau 100 dollars canadien fond au soleil!:

Le Toronto Star rapporte que les nouveaux billets de 50 dollars et de 100 dollars fabriqués à partir de polymère et émis par la Banque du Canada deviennent de véritables tranches de bacon s’ils sont exposés à la chaleur intense.

Au moins un cas a été reporté et documenté où des nouveaux billets de 100 $ ont fondu ensemble dans une voiture stationnée au soleil.

Un résident d’Halifax qui avait laissé son portefeuille sur le dessus de son grille-pain (!!) a également réalisé que le billet de 100 dollars qu’il contenait “avait maintenant la forme d’une bouteille de Coke“.

Une porte-parole de la Banque du Canada reconnaît que les nouvelles devises peuvent être altérées si elles sont soumises à des conditions extrêmes.

Durability of Canada’s new plastic currency questioned:

The Cambridge Times reported one family in the southern Ontario town discovered the bills (100$) can melt if put too close to a heat source.

Pour en rire un peu plus, parce qu’on a le droit de rire de ça:

Si le coeur vous en dit, d’autres sources:

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Si vous lisez ce blogue depuis ses débuts, vous connaissez mon intérêt pour l’éducation économique, la recherche et développement et la littéracie financière. Pourquoi en parler sur un blogue traitant de l’innovation et du design? Et bien simplement parce qu’il me semble y avoir un lien évident entre l’entrepreneurship innovateur et ce type de connaissance. J’ai d’ailleurs écrit quelques billets sur ce sujet, dont:

Bref, j’ai envoyé un texte au Sommet sur l’enseignement supérieur et à Génération d’Idées. Le voici:

Le Einstein du Québec

Voici ce vers quoi je souhaite attirer votre attention : le nivellement par le bas en éducation au Québec et de l’absence de soutien aux jeunes surdoués. Je n’ai jamais entendu cela dans les discours des étudiants durant la grève du printemps 2012. On ne parle jamais de ces jeunes qui décrochent parce qu’ils sont étiquetés « trop intelligents/créatifs/rapides » pour le système (entendre ici qu’ils décrochent psychologiquement en fuyant vers des stimulations plus intenses). Le site http://ladeseducation.ca/ en parle de façon éloquente.

Imaginez-vous adulte diagnostiqué par des conseillers en orientation comme étant surdoué. Surdoué signifie qu’on atteint des scores élevés aux aptitudes des tests d’intelligence comme le test WAIS (Wechsler Adult Intelligence Scale) ou BGTA. Imaginez-vous qui passez ce test à 21 ans, avant votre entrée à l’Université. À cinq ans, on aurait déjà pu vous découvrir surdoué (sans le nommer on aurait pu le remarquer), l’inscrire à votre dossier scolaire et vous préparer un programme de soutien comme on le fait pour les enfants à problèmes, les autistes ou les gens qui ont des parents absents, mais personne n’a agit et personne n’a fait de suivi, parce qu’il n’y a pas de protocole de détection et de démarche à suivre. Vos parents, eux, ne savaient pas quoi en faire. Vos enseignants se sont adaptés jusqu’à ce qu’ils ne s’adaptent plus du tout parce que « le programme ne le permettait pas ».

Pour avoir passé des tests de Q.I., vous savez que vous êtes diagnostiqué dans le quartile supérieur. Si on dit « diagnostiqué », c’est que vous avez de gros problèmes à vous adapter au système universitaire qui fait du nivellement vers le bas. L’école pour vous, c’est long, très long. Comme la loi sur l’éducation inspirée du Rapport Parent indique que l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans, vous pensez qu’on  vous a endoctriné à vous sentir hors norme. C’est un sentiment que vous partagez avec d’autres jeunes garçons qui ne se sentent pas inclus à la fin du secondaire et qui décrochent avant d’obtenir un diplôme. Il faut cesser de croire qu’être surdoué est un handicape ou alors traiter ce handicape adéquatement comme on en traite d’autres.

J’attire votre attention sur le fait suivant: il n’existe qu’une seule école pour les enfants doué au Québec et elle se situe à Montréal, c’est Fernand-Seguin. Il n’y a pas, à ma connaissance, de passerelle qui permettrait comme dans d’autres pays à un jeune de passer du secondaire trois à l’Université ou du baccalauréat au doctorat. Et je vous mets au défi d’obtenir de la crédibilité auprès des bureaucrates technocrates pour pouvoir passer du bas de l’échelle scolaire à un pallier supérieur sans passer par le moule habituel. Ils vous diront : « C’est dans la loi. »

Alors voici une solution: une passerelle permettant l’accès du secondaire à l’université directement dès 16 ans, en évitant 2 ans de cégep et plus, et un programme de soutien de 5 à 16 ans, question de ne pas se perdre dans le système tout en respectant les limitations de la loi. Mais d’autres sont plus compétents que moi pour en parler.

Dans l’espoir que vous soyez le Einstein du Québec… et qu’on n’ait pas trop broyé votre image de soi avant votre baccalauréat… et que le cégep ne vous ait pas donné l’envie d’étudier vos livres de physique bien confortablement à la maison.

Ressources utiles :

·         Françoys Gagné, Ph. D. en psychologie, est un expert de la douance au Québec.

·         http://www.ordrepsy.qc.ca/pdf/PsyQc_Dossier_Dous_Janv05.pdf

·         http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/education/200911/20/01-923555-la-ruee-vers-fernand-seguin.php

·         http://www3.bc.sympatico.ca/giftedcanada/page8.html

·         http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/viepedagogique/150/index.asp?page=lusVus_1

·         http://www.amazon.fr/Trop-intelligent-heureux-Ladulte-surdou%C3%A9/dp/2738120873

·         http://www.mensa.org/

According to a survey of 131 business leaders in Quebec, Canada.

Here in order of increasing the benefits of using an industrial designer:

  1. Increase creativity
  2. Diversification of product range
  3. Increase in turnover
  4. Developing a culture of quality
  5. Practice of technological and competitive
  6. Introduction of new working methods
  7. Increase in exports
  8. Mobilizing internal teams
  9. Deregulation of services
  10. Increased number of jobs.

Increase in sales

An expert on the subject of consumption.

Ronan Chastelier , sociologist and author, said without his book on market trends:

A study in the UK over the period 2002 to 2005, companies that use intensively the design have made twice as many innovations as the other. The corollary is an increase in turnover, as shown in another study, Danish it: over a period of five years, companies that « do design » have increased by 122% of their turnover.

Achieve success

According to the Government of Quebec.

The Ministry of Economic Development, Innovation and Export (MDEIE) shows the importance of hiring an industrial designer:

Essential tool for economic development, industrial design can make all the difference between success and failure of your product. It allows your company to design products that meet consumer needs and fit well to their environment.Industrial design is more than skin aesthetics, and it requires a global approach, from the beginning of the creative process.

According to a study by Industry Canada :

More than 80 per 100 Canadian businesses of all sizes have found a marked improvement in the satisfaction of customer needs and product quality as a result of the adoption of advanced technologies and processes (CDP Design and Product Development).

Increase profitability

The conclusions of Industry Canada.

Strategis – 2001:

An effective and innovative design is a critical factor for economic growth. It is through good design that design professionals are able to increase the value of products, services, communications and physical spaces while reducing costs, improving efficiency and increasing productivity.

Look good

The finding of Leger Marketing.

Omnibus Survey, Spring 2008:

69% of Quebec’s population believes that the work of designers contribute significantly to improve their quality of life.

Distinguish

An article in the magazine Jobboom, here are some examples of products out of the imagination of designers Quebecers:

NOTE:

Product designer and industrial designer are synonyms in that they are both professionals in the design of objects manifacture.

See also

SOURCES:

Summary of survey results on the perception and use of industrial design by manufacturing firms in Quebec, Quebec Government, Economic Development, Innovation and Export Trade, April 2008, 32 pages.

CHASTELIER, Ronan. Tendancologie: Making glamorous Organization Eyrolles, Paris, 2008, 208 pages.

The Design Works! , Ministry of Economic Development, Innovation and Export, 2009.

Inter Design Conference in Quebec

BELLEROSE, Patrick. « Making life better, » Spotlight: Design,Jobboom Magazine , March 2009, p. 20-24.

The state of product design, a study by Industry Canada , 2010.

LaDesducation.ca

Cette semaine, le premier Webisode de LaDeséducation a été rendu public. Voici donc l’épisode no1 de ce projet audacieux sous forme d’un documentaire diffusé sur Internet:

Je trouve sain qu’en démocratie, on se permette de critiquer le système afin de l’améliorer. Il devient pourtant facile de dériver et de dire n’importe quoi, comme on entend sur les ondes des radios lors des boîtes vocales. Aussi, vous ne n’entendrez pas argumenter les pours et les contres de l’éducation sur ce site. Rassurez-vous, je ne parlerai pas de la désuétudes des sites Web des Universités, de l’importante barrière psychologique à l’entrée aux études supérieures, laquelle est dû en grande partie à l’absence d’un « book of procedures », d’un guide étape-par-étape pour passer au travers des différents rouages du système… Non.

La bureaucratie peut étouffer la clientèle

Je ne parlerai pas non plus de la bureaucratie parfois étouffante et je ne ferai pas de référence directe à cette scène de film dans laquelle on court après un formulaire…

Asterix & Obelix – La Maison Qui Rend Fou (Les Douze travaux d’Asthérix)

L’audace d’entreprendre

Si LaDéséducation m’interpelle, et si j’en parle sur ce blogue qui vise à inspirer les gens à entreprendre, c’est que je crois qu’il y a un véritable déficit en éducation en ce moment. L’apprentissage de l’économie et du rôle important de l’entrepreneurship dans une société comme celle du Québec n’est pas au programme, du moins c’est ce qu’affirmait récemment Bernard Landry en entrevue, lorsqu’il disait vouloir qu’on encourage les aspirants entrepreneurs dès l’école secondaire, malgré l’absence d’un cours en économie.

Lecture recommandée pour approfondir votre réflexion:

MORGAN, Gareth. Images de l’organisation: 2e éition, De Boek, 1998, 516 p.

Je vous invite à voir HockeyNordiques, un blogue mis en ligne par des étudiants de l’Université Laval dans le cadre d’un travail de recherche. Il compile des hyperliens pertinents en lien avec le retour des Nordiques et le marketing. Alors, suivez ce blogue et gardez-vous au courant!

La Marche Bleue

La Marche Bleue est diffusée en direct sur UStream. J’appuie à 100% cette initiative!

Voir aussi:

Des conseils d’affaires ont été donnés par des entrepreneurs du Québec dans le groupe auquel je participe, Linked-In Québec. Il s’agit d’un groupe très actif composé de nombreux professionnels qui vous seront utiles en entreprise. Récemment, je suis tombé sur la présentation en format e-book qui compile tous les conseils.

Vous y trouvez le conseil d’affaires le plus pertinent qu’on n’ait donné: m’associer avec des gens qui apprécie ma saveur.

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

On néglige souvent son ordinateur. La preuve: la plupart des gens n’ont même pas de numéro d’urgence en cas de panne de courant, d’inondation, de bogue informatique, de virus ou en cas d’usure rapide des équipements.

Voici une entreprise qui offre un service informatique à domicile et fait la vente de matériel informatique:

logo_Club_OPC_service_informatique_à_domicile_sainte_foy_ste_foy_Quebec_ordinateur_pièce_matériel

Club OPC

Contact:

Club OPC • Téléphone : 418-614-4992 • Email: client@clubopc.ca

Le problème du déménagement
C’est bientôt le 1er Juillet, date synonyme de déménagement au Québec. Avez-vous pensé à vous assurer d’avoir sous la main les numéros d’urgence? Si vous faîtes parti des 70 % des gens qui déménagent sans faire appel à des professionnels, vous pourriez être surpris par le genre de frustrations qu’on peut ressentir quand on trimbale des équipements informatiques. Par expérience, je peux vous dire que les ordinateurs portables sont particulièrement mis à l’épreuve durant cette période. Quand on rebranche son ordinateur dans un nouvel appartement, on a intérêt à vérifier que tout fonctionne à merveille. Une fois cela fait, contactez le Club OPC et profitez de soutien informatique à domicile.

Comme nous utilisons l’ordinateur des heures par semaine, il est logique d’avoir un numéro d’urgence sous la main à n’importe quelle occasion en cas de problème informatique.

Pas le temps de perdre son temps
Comme la plupart des gens ont une vie et qu’ils travaillent, s’occupent de leurs enfants et n’ont pas nécessairement le temps ou la compétence de régler leurs problèmes informatiques, je pense qu’on peut dire qu’une majorité des utilisateurs d’ordinateur ont franchement besoin d’un coup de main.

Votre aide, un numéro d’urgence!
Quels sont les problèmes fréquents auxquels peut répondre le Club OPC ? Voici des exemples:

  • Vous avez un bogue, un virus
  • Votre ordinateur n’est pas aussi rapide qu’au début
  • Vous voyez un écran bleu au lieu de votre écran habituel
  • Votre souris ne bouge plus sur l’écran
  • Vous avez de la difficulté à comprendre le système
  • Vous perdez des informations sur votre ordinateur
  • Votre ordinateur ne démarre pas normalement
  • Vous voyez des messages d’erreurs constamment
  • Vous craignez qu’on ait accès à votre ordinateur sans votre permission (hacker)

Contact: Club OPC • Téléphone : 418-614-4992 • Email: client@clubopc.ca

Membre du club?

Pour devenir membre du club et profiter des avantages d’un soutien informatique à domicile:

  • Appelez au 418-614-4992
  • Demandez votre carte de membre en mentionnant mon nom (Laurent Marcoux)
  • Je fais de la vente de cartes de membres et de matériel informatique avec le Club OPC. Contactez-moi personnellement pour obtenir plus de détails: vpdev@clubopc.ca

Du matériel informatique selon vos besoins

Le Club OPC fait aussi la vente de pièces informatiques à prix plus que raisonnable et s’assure de vous fournir les équipements selon vos demandes. N’hésitez pas à vous renseigner sur nos offres avantageuses. Profitez de la force du réseau, devenez membre du club!

Renseignez-vous

logo_Club_OPC_service_informatique_à_domicile_sainte_foy_ste_foy_Quebec_ordinateur_pièce_matériel

Club OPC

Contact: Club OPC • Téléphone : 418-614-4992 • Email: client@clubopc.ca

Et pour votre amusement…


Note: Je participe activement au Club OPC. Contactez-moi si vous souhaitez recevoir un service similaire.

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Montréal-Paris

Premier billet live from Toulouse, en France, d’où je reviens d’un voyage de 6h en autobus, 6h en avion Montréal-Paris, un arrêt dodo rapido-presto à Paris et un autre 6h de transport en TGV.

Petits coups de gueule du voyage:

  • Une valise avec roulettes, ce n’est pas une option. C’est une nécessité.
  • De la nourriture d’aéroport, c’est comme un dîner au secondaire: ça goûte le réchauffé.
  • Un siège d’avion ou de TGV, un lit poche et un métro bondé, ça laisse des traces sur le mental.
  • Il manque d’humour ici. Les gens sont plutôt réservés dans les services à la clientèle et il n’y a pas nos publicités humoristiques, surtout pas à la radio.
  • J’écris sur un clavier bizarre, les touches ne sont pas les mêmes que chez moi.

Petits coups de coeur du voyage:

  • Les hommes de Paris sont cool et élégant en apparence, mais il y a des exceptions qui tranchent énormément et qui me font dire à toutes les trente minutes: «On ne peut voir cela qu’à Paris… un hétéro qui porte une veste rose et qui se sent cool… un vieux monsieur qui porte un complet gris et une chemise orange et des bas blancs… un bonhomme en complet décontracté  bleu, jaune, rouge et brun… » Il faut dire que je voyage avec une designer de mode, ce qui augmente mon sens critique.
  • J’ai vu la Notre-Dame de Paris et il y avait un brillant jeune-homme qui vendait des bouteilles à 1 euro aux centaines touristes qui faisaient la file toute la journée.
  • Enfin, j’ai découvert des types architectures qui m’étaient totalement inconnues et si bien intégrées à l’environnement que je me sentais un peu mal de certains quartiers de Québec.

Surplus de beauté

Je n’ai pas encore reçu de photos, mais je peux vous dire qu’en quinze minutes d’un tour rapide du centre–ville, je n’ai jamais vu autant de beauté comprimée dans un si petit espace.

Design partout

Même si il y a de l’incohérence comme dans n’importe quelle ville, Paris est profondément harmonieuse. On sent le souci du détail, c’est coloré et léger.

Il s’agit d’un aspect de cette culture qu’on n’apprécie pas autant en Amérique du Nord. Au Canada, c’est massif, neutre, coloré, mais pas par souci de légèreté, mais pour être plus dynamique. On aime le surplus, le grand, le gigantesque. On aime (j’exagère) le Hummer, Pamela Anderson, le buffet chinois, les buildings, le hamburger… À Paris, on aime (j’exagère encore) les statues raffinées, le fromage fin, Carla Bruni, la terrasse au soleil, les motos sport.

Chaque ère publique présente un souci du détail: de la forme des poubelles jusqu’au design graphique des tickets de métro, des pots de fleur aux horloges… tout me semble en accord, léger et vif dans l’espace public, beau décor au premier coup d’oeil.

————-

De retour avec des photos, je ferai mon compte rendu de temps en temps sur ce blogue au cours de l’été. Comme on dit ici: « Ah bien eeeeeh, bonne journéeee. »

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?




  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.