Posts Tagged ‘Productivité’

Je le constate moi-même : de nombreux vendeurs à pression utilisent encore des tactiques d’intimidation auprès de la clientèle comme technique de vente lors du lancement de nouveaux produits. Dans un épisode de La Facture de la chaîne Radio-Canada intitulé Vente sous pression, on présente deux consommateurs qui ont succombé à ce qu’ils considèrent comme une vente à pression :

Plusieurs dizaines de clients au Québec se sont plaints à l’Office de la protection du consommateur d’être l’objet de vente sous pression. Ils ont tous été invités par téléphone à se rendre chez ENTREPRISE, une entreprise de vente de mobilier de « type européen » qui a ouvert plusieurs magasins depuis septembre 2010. La pression des vendeurs était si forte que les clients ont eu le sentiment qu’ils ne pouvaient sortir du magasin, à moins de signer un contrat de vente.

C’est antimarketing, non éthique, contre-productif.

Dans sa conférence intitulée le Moi Inc.Sylvain Boudreau fait l’éloge du savoir vivre avec les clients. Il invite les employés à « entrer en scène » lorsqu’ils sont en poste devant les clients. J’étends son message pour l’adresser précisément aux vendeurs lors du lancement de nouveaux produits. Comme les nouveaux produits sont inconnus du public, ils créent un sentiment d’incertitude chez la majorité des consommateurs. Les vendeurs jouent alors le rôle d’intermédiaire pour faciliter l’adoption du mode de vie et de l’esprit de la marque par l’acheteur.

À lire pour mieux vendre:

Publicités

Je suis en pleine lecture du livre Stratégie Océan Bleu : Comment créer de nouveaux espaces stratégiques qui traite des stratégies à adopter pour acquérir une masse importante de clients. C’est un livre que je recommande en complémentarité avec Débloquer , qui a pour sujet des méthodes pour sortir des impasses en entreprise. À ce sujet voici ma liste complète:

Ce que je retiens de cette lecture, c’est de sortir du moule pour acquérir un maximum de clients n’est pas une démarche sans risque, mais c’est une démarche qui porte fruits. Si vous arrivez à la même conclusion que moi, sachez que j’ai rédigé sur ce blogue des méthodes éprouvées pour sortir du moule, créer, penser en dehors de la boîte (« thinking outside the box »), etc. La mode de la créativité en entreprise est peut-être éteinte, mais elle a toujours sa raison d’être. Créer, c’est aussi trouver comment faire plus de profit malgré les contraintes d’une crise économique, d’une réglementation difficile, d’un marché saturé ou encore des difficultés à recruter des employés fiables.

Et si vous pensez que la créativité n’a pas sa place dans les domaines très concrèts du service à la clientèle, de la productivité en manufacture ou de la vente, je invite à lire ceci:

Service à la clientèle

Manufacture

Vente

Les stratégies créatives de ce blogue ont été testées par des experts en créativité et en recherche et développement. Je les ai éprouvées moi-même à plusieurs reprises et les ai raffinées depuis des années.

Voici ces articles:

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

À moins que vous soyez ailleurs qu’au Québec, vous pensez sans doute à votre déclaration d’impôts à ce temps de l’année. Si non, il serait peut-être temps d’y penser, non? Pour moi, c’est bientôt l’heure de planifier mon budget. Que vous soyez entrepreneur, travailleur autonome, célibataire, divorcé, en couple, acheteur compulsif, collectionneur de bébelles inutiles, fan du Dolorama ou des friperies, tout le monde à avantage à planifier ses dépenses. Cet atelier à pour but de vous donner une procédure afin de déterminer quoi acheter et quand le faire.

Pourquoi économiser?

Le calcul est simple à faire. Imaginez que vous dépensez depuis 1 an 1$ par jour. Ça fait 365$ à la fin de l’année… parce que 1$ X 365 jours = 365$/an. Et oui, c’est 365$ dont vous ne profiterai pas pour vous procurer quelque chose ayant plus de valeur et qui pourrait éventuellement être vendu par la suite, comme un appareil électronique, une bicyclette, un bureau de travail, etc. Et avec 365$, on peut se payer un luxe, un cadeau, des jouets pour les enfants, ou mieux encore économiser et s’assurer à long terme d’un coussin financier. En deux ans, c’est 365$ X 2 = 730$. En mettant ce montant à la banque dans un compte épargne à terme, on peut acquérir des intérêts et l’argent s’accumule toute seule.

Cet atelier est conçu pour répondre aux besoins des gens qui n’ont jamais su ordonner leurs achats, mais il sera utile à vraiment tout le monde. Vous allez voir pourquoi.

Première étape de l’atelier budget :

D’abord, nous allons identifier vos besoins et leur urgence. Procurez-vous un ordinateur et ouvrez un fichier Excel. Créez une feuille Excel dans laquelle vous écrirez ce qui vous empêche de bien fonctionner dans la vie. (Personnellement, cette feuille se nomme : « Liste des choses inutiles de ce monde », mais je vous invite à trouver d’autres titres qui défoulent comme :

  • Au secours, je vais péter ma coche!
  • Sauvez-moi quelqu’un!
  • Si je n’ai pas ça je meurs!

Puis, reproduisez le tableau suivant en écrivant sur la première ligne, dans cet ordre:

  • A : Éléments négatifs
  • B : Désagrément
  • C : Fréquence
  • D : Niveau de risque
  • E : Méthode
  • F : Objectif
  • G : Résultat sur 10

 Tableau à copier:

Optionnel : vous pouvez sélectionner la ligne 1 et la figer (Affichage – figer les volets).

 

Assurez-vous que la colonne B X C = D. Pour ce faire, si vous n’êtes pas passé maître d’Excel, faîtes ceci :

  1. Cliquer sur le carré D2
  2. Écrivez exactement ceci (incluant le = et le *): =B48*C48
  3. Tapez sur Entrer

Maintenant, écrivez une en dessous de l’autre dans la colonne A, sous « Éléments négatifs », toutes les éléments négatifs que vous vivez au quotidien. Séparez chacun des idioties, sans n’en oublier aucune. Voici des exemples d’éléments négatifs qui concernent le monde du travail dans un atelier, mais on pourrait associer cette procédure à la vie de famille :

  • A2 : Perdre et chercher son marteau quand on doit s’en servir
  • A3 : Avoir très chaud en été dans le local
  • A4 : Être malpropre en revenant de l’atelier

Maintenant, évaluez chacun des éléments négatifs en vous fiant à cette règle :

  • Dans la colonne B, écrivez un chiffre de 1 à 4, 1 étant le désagrément le plus faible et 4 le plus élevé.
  • Dans la colonne C, écrivez un chiffre de 1 à 4, 1 étant la fréquence la plus faible et 4 la plus élevé.

Bien entendu, ce qui vous semble le plus désagréable obtiendra une note plus élevé. De même, l’élément négatif qui revient le plus souvent dans votre vie aura aussi une note plus élevé. Il sera donc possible de déterminer ce qui doit être réglé en premier en fonction du calcul désagrément multiplié par fréquence égale niveau de risque. Le niveau de risque montre à quel point ce besoin de régler ce problème est urgent ou non. Le niveau de risque se situe au maximum à 16. Il va sans dire qu’un élément négatif ayant la note 16 devrait être réglé en priorité sur un élément négatif ayant une note de 12 et ainsi de suite.

Pour régler ces problèmes, vous allez écrire dans la colonne E intitulée « Méthode » les procédures à suivre pour régler ces problèmes. Dans le cas de la ligne 2, «Perdre et chercher son marteau quand on doit s’en servir », la méthode sera de toujours remettre le marteau à sa place dans un étuis bien visible dans l’atelier. Dans la colonne F, « Objectif », notez les éléments clés de cette méthode, comme les choses à acheter, à se procurer ou à transformer. Par exemple : « Un étui en plastique avec couvercle sur lequel il est écrit le mot Marteau ». Une fois que vous vous aurez atteint vos objectifs, vous pourrez les évalués et déterminer si votre solution a été efficace en écrivant un pointage sur 10 dans la colonne G.

Deuxième étape :

Ouvrez maintenant un fichier Word que vous nommerez « Liste d’achats ». Assurez-vous d’ordonner titre 1, titre 2 et titre 3 avec une numérotation de ce genre :

1. Titre 1

      1.1 Titre 2

          1.1.1 Titre 3

 

Une fois que cela est fait, écrivez ceci :

1. Urgent

  1.1 Niveau de risque 16

  1.2 Niveau de risque 12

  1.3 Niveau de risque 9

  1.4 Niveau de risque 8

2. Pas urgent 

  2.1 Niveau de risque 6

  2.2 Niveau de risque 4

  2.3 Niveau de risque 2

3. À acheter un jour peut-être

Sous chacun de ces titres, vous ferai un copié-collé des objectifs obtenus dans le fichier Excel en les classant selon leur niveau de risque. Si la ligne «Perdre et chercher son marteau quand on doit s’en servir » indique un niveau de risque de 16, l’objectif de cette ligne sera en tête de liste.

 Fichier word à reproduire:

 

Pour conclure, vous aurez donc une liste allant de l’objectif le plus important, jusqu’à l’objectif le moins important. En n’achetant que les éléments les plus importants, vous éviterai ainsi de remplir des objectifs superficiels et de dépenser inutilement.

Imaginez si vous pouviez être aussi heureux au travail que dans les moments où vous êtes le plus spontanné et libre?

Cet atelier sert à:

  1. Révéler le plein potentiel des individus
  2. Organiser un environnement sain favorisant le bien-être
  3. Organiser un environnement dans lequel chaque individu est performant à son maximum

Il est très probable que vous soyez sceptique à mon approche et c’est bien ainsi. Comme vous verrez, c’est un comportement tout à fait normal dans notre culture d’être sceptique des gens qui parlent de la créativité. Pour commencer cet atelier, je vous invite seulement à être centré sur votre perception de votre vie en général, ce qui inclut vos temps de travail, de repos, de sociabilité, etc.

Si vous êtes intéressé à mettre en pratique cet atelier dans votre équipe, je vous propose de vous placer dans une position d’ouverture d’esprit et d’être spontanné quand vous donnez cet atelier. Bref, soyez LIBRE et demandez à ceux qui vous entourent d’être LIBRE aussi! Acceptez les questions spontannées et les remarques, elles sont essentielles au bon déroulement de l’atelier.

D’abord, il faut démystifier la créativité. Créer c’est:

  1. Transformer
  2. Concevoir
  3. Imaginer

En d’autres mots, tout le monde peur créer. C’est accessible à tous. Par contre, certaines personnes ont un niveau de créativité supérieur. Ce que cet atelier révèle, c’est à quel point chacun de nous est créatif au quotidien sans s’en rendre compte.

Voici un schéma qui représente le cerveau vu de face. L’hémisphère gauche est lié au Rationnel (R) et le cerveau droit est lié à l’Émotionnel (E):

Votre cerveau!

Ces deux hémisphères (gauche et droit) sont liés par des connexions et ils échangent des informations. L’école et le travail sont des milieux de vie rationnels et ils sont les milieux de vie dans lesquels on consacre généralement le plus de son temps à l’état d’éveil. Le côté rationnel/ordonné/structuré, c’est ce qu’on valorise le plus du détriment du côté émotionnel/désordonné/spontanné. Par conséquent, le côté E du cerveau est souvent moins demandé et par définition, frustré par l’environnement. Par expérience, je dirais que 90% des gens ont une créativité frustrée en raison de leur dévalorisation du côté émotionnel de leur cerveau. Comme les interractions entres les deux hémisphères du cerveau sont directement liés à la rapidité et l’élégance avec laquelle le cerveau fonctionne, plus on renforce les connexions entre hémisphère gauche et hémisphère droit, plus on fait de son cerveau un outil performant.

Certaines personnes sont naturellement plus Rationnelles et d’autres sont plus Émotionnelles. Comme chaque être humain est différent, il n’existe pas de modèle parfait d’équilibre Rationnel/Émotionnel.

Je vous présente donc un atelier qui vous permettra d’augmenter votre productivité au travail en utilisant vos forces naturelles qui s’expriment dans les moments où vous êtes le plus créatif parce que c’est durant ces moments que vous utilisez le plus votre cerveau droit, Émotionnel, cette partie de vous peu stimulée par notre société. Commençons l’aventure!

1) REPÉREZ TROIS MOMENTS

Je vous demande de repérer trois moments de votre quotidien, peu importe l’endroit ou la durée, dans lequel vous vous sentez parfaitement libre, spontanné et dans lequel les idées vous viennent tout naturellement, sans difficulté. Généralement, on trouvera des activités dans ces domaines:

  • Choisir ses vêtements et ses accessoires de mode
  • Faire un sport très actif
  • Jouer aux jeux-vidéos
  • Regarder la télévision
  • Écouter la radio
  • Faire de blagues entre amis
  • Décorer sa chambre
  • Se maquiller
  • Prendre un bain
  • Chanter sous la douche
  • Dessiner, peindre, écrire
  • Lire le journal
  • Prendre soin d’une collection

Ne vous limitez surtout pas à cette liste. Il faut que ce soit seulement les trois activités les plus importantes dans votre vie. Si vous avez plus de trois activités en tête, écrivez-les et soulignez (sans trop penser) les trois activités que vous feriez le plus vite si vous étiez sans contraintes sur une île déserte. En somme, choisissez trois activités qui correspondent aux moments durant lesquels personne n’a besoin de vous dire quoi faire pour que vous fassiez quelque chose par pur plaisir de le faire.

2) LE DIAGNOSTIC

Vous allez remarquer que ces trois activités vont révéler votre profil comme personne créative. En d’autres mots, si je voulais vous connaître en totalité, je ne pourrais passer à côté de votre plaisir à faire ses trois choses par vous-même en suivant vos élans. Tentez de donner un titre à votre personnalité créative en trouvant ce qui unie chacune de ces trois activités. Comme tout le monde est différent, aucun diagnostic ne devrait être exactement pareil.

EXMEPLES:

Julie ne peut se passer de:

  1. Jouer au cartes avec sa grand-mère
  2. Parlez à quelqu’un au téléphone
  3. Écouter un talk-show de fin de soirée qui la fait rire
  4. DIAGNOSTIC: Accro de la parole

Robert a absolument besoin de:

  1. Bricoler dans son garage
  2. Regarder un film de superhéros avec ses enfants
  3. Organiser un Barbecue à sa maison
  4. DIAGNOSTIC: Faire des activités qui valorisent la masculinité

Marie ne peut vivre sans:

  1. Voir son chum jouer au hockey
  2. Faire une soirée cocktail avec ses amies de filles
  3. Lire une biographie de personnage célèbre
  4. DIAGNOSTIC: Se sentir en contact avec des gens passionnants

Paul devient fou s’il ne peut pas:

  1. Se donner au moins une heure par semaine pour regarder la télévision
  2. Faire du clavardage avec des inconnus
  3. Jouer dans un Grandeur Nature de Donjon et Dragons
  4. DIAGNOSTIC: Découvrir des univers différents à chaque semaine

Votre profil créatif, c’est votre manière d’aborder le monde. En ce sens, les gens qui agiront de façon contraire à votre profil créatif vous sembleront détestables. Elles seront peut-être même vos ennemis.

Pour Julie, l’ennemi sera une personne qui déteste parler aux autres.

Pour Robert, l’ennemi sera une personne incapable de respecter les hommes.

Pour Marie, l’ennemi sera une personne qui s’isole toujours des autres.

Pour Paul, l’ennemi sera quelqu’un qui refuse catégoriquement de sortir de ses habitudes de temps en temps.

3) POURQUOI?

Une fois que vous avez ciblé vos trois activités et votre diagnostic, tentez de savoir pourquoi ces trois activités vous font tant de bien. Est-ce parce qu’elles vous permettent de parler à des amis, de manipuler des objets, de vous sentir confortable…?

Notez tout ce qui vous vient à l’esprit pour chacune des trois activités créatrice ciblée.

4) LE PERSONNAGE

Une fois terminé, il est temps de cibler les éléments clés qui font que votre environnement permet ces activités créatrices. Donc, au centre d’une feuille standard de papier, dessinez un bonhomme alumettes. Ce bonhomme, c’est vous.

 

Tout autour de votre bonhomme alumettes, écrivez des mots clés  qui représentent les éléments essentiels à ce que vos activités aient lieu. Il s’agit des contraintes que vous avez pour vous accomplir comme personne créative.

EXMEPLE:

Pour Julie:

  • Jeu simple
  • Moyen de communication
  • Personne qui écoute
  • Amis
  • Divertissement
  • Être assise confortablement
  • Être dans une pièce silencieuse
  • Des Blagues
  • Une lumière tamisée

 Ensuite, soulignez les trois éléments les plus essentiels à vos activités créatives.

Exemple pour Julie

5) ANALYSE

Il est temps de voir en quoi ces critères sont complètement essentiels à votre bon fonctionnement dans la vie. Si vous avez fait cet excercice de façon sérieuse, vous avez découvert que les critères s’appliquant à la base à votre bonheur dans vos activités créatrices sont les mêmes qui s’appliquent à augmenter votre productivité dans les moments moins créatifs.

EXEMPLE:

Selon son dessin, Julie est une personne qui a absolument besoin d’être dans une pièce où elle n’entend pas de bruits de fond désagréable. Elle détestera travailler dans une usine pleine de bruits, mais sera vraiment productive si elle se trouve dans un bureau avec deux ou trois collègues. Julie veut aussi participer à des jeux (lire activités) simples. Elle détestera faire l’assemblage de véhicules complexes, mais aura beaucoup d’aisance à manipuler une pile de dossiers. Enfin, Julie a profondément besoin de moyens de communication. On la sentira moins productive sans son téléphone cellulaire et son accès à ses courriels et elle sera une personne beaucoup plus sympathique si on lui parle de temps en temps au lieu de la laisser travailler dans son coin toute seule. Comme Julie est accro à la parole, elle devrait être productive pour un travail de communication verbale.

5) EST-CE PRÉSENT DANS VOTRE VIE?

Maintenant, posez-vous la question: est-ce que les trois éléments que j’ai souligné sur ma feuille avec le bonhomme alumettes sont présents dans ma vie? Sont-ils présent dans mon environnement de travail, à la maison…? Comment puis-je faire pour que ces éléments soient plus présents dans ma vie?

Consultez vos amis et collègues. Parlez-en en groupe suite à l’atelier et assurez-vous de placer la feuille de papier avec votre bonhomme alumettes près de votre lit ou à un endroit très visible dans votre maison afin de le voir à chaque jour et vous rapeller ce qui doit être amélioré dans votre quotidien pour que vous soyez plus productif dans chaque sphère de votre vie.

NOTE:

Pour votre information, le bonhomme alumettes est une des seule chose qu’on associe tous instinctivement à la création dans une culture qui tend à associer créativité et enfance. Ce symbole est directement connecté à votre imaginaire et c’est un outil extraordinaire pour vous rappeler que vous êtes aussi une personne capable de créer votre environnement pour qu’il réponde à vos besoins. Dans une impasse, pensez à vous dessiner sous la forme d’un bonhomme alumettes et d’écrire autour de vous les critères de base de votre environnement créatif. Ces critères peuvent changer au cours d’une vie, bien entendu!

Comme je l’ai déjà mentionné dans ce billet sur les inventeurs, je considère qu’il existe des fonctions différentes dans chaque hémisphère du cerveau. C’est une dualité.

 

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?




  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.