Posts Tagged ‘Internet et culture Web’

Samedi, 21h50. Je suis à Toulouse pour mon stage, branché sur MSN, quand une certaine solvee me contacte suite à sa découverte de mon concept d’une radio bidirectionnelle. Notre conversation se tourne vers le design et cette personne m’indique qu’elle étudie à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis, Tunisie. Bref, mon blogue a capté l’attention de Raghda Essid, étudiante en design industriel, qui a parlé de ce site Web dans ses cours. Ma conversation avec solvee:

Il y a quelques temps, un Fançais, Olivier Le Meignen, me posait des questions sur le métier de designer. En France, Minerve publie mes articles à son lectorat. Au Québec, ce blogue attire l’attention de Mise à Jour, une émission de télévision du Canal Vox. Ce blogue se fait tranquillement une place dans différents domaines d’activités et j’en suis ravi.

N’hésitez pas à me contacter sur les réseaux sociaux pour en savoir plus sur le design industriel et sur mes recherches en marketing promotionnel.

Pour mieux me connaître:

  • C.V.
  • Je suis dans un e-book
  • Ma contribution à une émission de télévision
  • Ma vision du Québec
  • Mes réponses à un questionnaire
  • Mes réponses à une entrevue
  • Mon expertise: je conçois des produits commerciaux
  • Pour vos besoins en design industriel
  • Pour vos besoins en marketing promotionnel
  • Pourquoi engager un designer industriel/designer de produits?
  • Qu’est-ce que le design?
  • Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

    Publicités

    Je pense que Haïti prouve notre besoin de créer un pont entre donneurs et receveurs. Dans cette logique, Internet est une manière de rapprocher les gens. J’encourage fortement ce genre d’initiatives et il me fait plaisir de faire la promotion sur mon blogue de projets de ce genre. Le tout nouveau site  http://www.unclicundon.com permet cela:

    « Notre objectif est de vous permettre d’effectuer des donations à l’association caritative de votre choix sans dépenser d’argent grâce à de la publicité en ligne. Des annonceurs choisissent de publier des publicités sur notre site que vous pouvez visiter.

    Après avoir voté pour l’organisme caritatif de votre choix, vous effectuerez une visite sur la publicité. Nous tenons à insister sur le fait que la visite de nos annonceurs doit être sérieuse, correspondre à vos attentes et ne pas excéder deux clics par jour. Dans le cas contraire le décompte des clics ne sera pas comptabilisé, n’hésitez donc pas à utiliser les fonctionnalités permettant de choisir la publicité vous correspondant le plus. »

    Il y a quelques temps déjà, je proposais au concours de design Électrolux ce produit:

    Il s’agit d’un service de chat à partir duquel on peut faire des dons à des pays en développement. Je rêve que ce service voit le jour, pouvez-vous m’aider à réussir?

    La tendance existe déjà, mais elle sera probablement emplifiée… Avoir l’air « techno », c’est être à la mode. Et comme la mode suit les tendances sociales, je pense qu’on verra grossir le mouvement et l’esthétique cyberpunk au courant de 2010-2020:

    « Le courant Cyberpunk provient d’un univers où le dingue d’informatique et le rocker se rejoignent, d’un bouillon de culture où les tortillements des chaînes génétiques s’imbriquent. »

    — Bruce Sterling

    Voici ce que je pense de l’évolution de la tendance « techno »:

    1) MISE EN VALEUR DE L’INTERACTIVITÉ

    Il est maintenant possible de transformer une image 2 D en une animation sur téléphone cellulaire. Dans ce vidéo, on voit l’utilisation d’un logo cryté qui peut être transformé en publicité:

    Aussi, on pourrait imaginer des vêtements aux imprimés similaires à ces logos, ce qui donnerait forme, en mon sens, à un nouveau mode de vie centré sur l’interaction de son corps avec un monde virtuel. On deviendrait un panneau publicitaire vivant, une idée que je développe depuis quelques temps: celle de l’homme-sandwich contemporain. Le mouvement Free Hug démontre d’ailleurs à quel point les gens ont besoin d’interagir avec des inconnus et participer à un mouvement planétaire ayant des racines sur Internet:

    2) ACCESSIBILITÉ

    Avec le développement des nouvelles technologies comme le iPhone, de plus en plus de personnes vivent une expérience interactive avec la technologie. Et ce qu’on prédit du Web 3.0, dans le domaine du design, de la publicité ou d’Internet, c’est de plus en plus d’interactivité.

    À ce sujet, je vous suggère de faire des recherches avec les termes: interactiv design et interface design.

    3) PLUS QU’UN EFFET DE MODE

    De plus en plus, technologie égale identité. En effet, les jeunes de la Génération C ont intégré les technologies. Pour eux, il serait tendance d’interagir avec un univers virtuel à partir d’objets matériels pour prendre part au village global, conserver des liens étroits avec ses amis, explorer son territoire ou simplement se divertir.

    Dans la même ligne de pensée, des vêtements futuristes semblent aujourd’hui s’intégrer à la vie de tous les jours grâce aux nombreux fans de la tecktonik, de mangas et de science-fiction.

    Romain Kremer, un designer de mode que j’admire, présente ces vêtements futuristes très intéressants :

    4) ESTHÉTIQUE DE SCIENCE-FICTION

    Comme l’objet électronique est un corps étranger, il ne sera pas naturel d’ajouter un appareil électronqiue à son corps. C’est pourquoi un grand phénomène de sensibilisation aux nouvelles technologies devrait s’opérer d’ici quelques années.

    Il semble d’ailleurs que depuis la crise économique, de plus en plus de gens sont tournés vers une esthétique qui rapelle les films de science-fiction: intégration d’appareils électroniques dans la vie quotidienne, membres artificiels, finis argentés, présence de mondes virtuels en 3D et d’univers parallèles ou décallés par rapport à la réalité. Bref, on habitue le grand public à la présence d’éléments faisant parti du monde de la science fiction.

    Les stars de la musique sont de bons porte-paroles pour les appareils technologiques et le futurisme comme le montre ces vidéos des Black Eyed Peas, Beyonce, Lady Gaga et Shakira:

    Je suppose qu’il y a un marché grandissant pour le luxe abordable, compte tenu de l’image véhiculée par les stars du hip-hop et leur bling-bling. Et comme les produits technologiques sont perçus comme des objets de luxe plutôt abordables, les stars seront les moyens de diffusion les plus adéquats pour sensibiliser le public à l’usage des nouvelles technologies.

    Bookmark and Share

    Que vous soyez sur Twitter, Facebook, Youtube ou MySpace, vous êtes sans doute intéressé à découvrir des nouvelles choses pour vous divertir et participer à la « Pop culture ». À une certaine époque, on ne faisait que surfer sur le net. Aujourd’hui, on explore. Comme des archéologues du temps présent, on interagit avec l’environnement, on fouille, on recherche, on creuse, on découvre, on isole, on met en scène nos succès et on s’imagine des univers. C’est ce que j’appelle le divertissement exploratoire. C’est que les outils du Web 2.0 vous permettent de passer d’un divertissement à un autre en vous fiant à votre instinct, au hasard et à la cote de certains hyperliens. À une époque où le zapping est totalement assimilé par la masse, passer d’un lien hypertexte à un autre est une évolution tout-à-fait naturelle. Nous avons appris à apprécier le changement, la vitesse et les surprises. Si j’étais millionnaire et que j’étais le plus malin du monde (un exercice tiré du livre The 4-Hour Workweek: Escape 9-5, Live Anywhere, and Join the New Rich de Timothy Ferris), je me lancerais immédiatement dans une étude du marketing d’inspiration, c’est-à-dire connaître ce qui fait que les gens sont inspirés par ce qui existe sur le marché du divertissement. Je ne veux pas savoir ce qui leur donne du désir, je veux savoir si qui leur donne le désir de partager ce qu’ils ont découvert. À ce sujet, on peut déjà dire que les gens partagent:

    • Ce qu’ils aiment
    • Ce qui les choquent
    • Pour de bonnes causes
    • Pour jouer un tour
    • Pour exciter
    • Pour faire preuve de pouvoir
    • Pour faire passer un message d’ordre public

    Pourquoi marketing d’inspiration et non marketing viral? Parce que les grosses entreprises avec des marques importantes veulent avoir un impact à long terme sur le consommateur. Parce que sur Twitter, Facebook, Youtube et MySpace, ce qui marche à long terme, c’est quand un truc attire les gens comme des mouches en raison de son attrait et son intérêt immédiat et qu’il leur donne envie d’évoluer positivement, mais pour que cela soit possible, il faut qu’il y ait une certaine structure favorisant l’échange de liens hypertextes. Pour que des liens hypertextes se créent, ça prend des gens et comme les gens veulent explorer pour s’inspirer, il faut savoir ce qui les inspire. Si vous êtes comme moi, quand quelque chose vous inspire, vous cherchez à le partager. Aussi, il doit exister une « science » qui analyse ce qui fait qu’un être humain:

    • Se sent inspiré
    • Désire d’inspirer les autres êtres humains
    • Choisit un moyen pour diffuser ou non ce qui l’inspire

    À mon avis, le schéma de propagation des hyperliens sur Internet correspondrait à une logique mathématique qui respecterait la forme d’un algorithme et la règle d’or. J’aimerais beaucoup pouvoir vérifier mon hypothèse, à savoir que la suite logique de propagation serait la suite de Fibonnaci : 0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13… Ainsi, pour atteindre treize personnes, il faudrait en séduire 8 autres avant.

    Selon moi, Internet permet la profusion d’hyperliens de type culte accessibles via des engins de recherche par mots-clés. Par là, j’entends que certains liens vers des vidéos, des images ou des sites Web sont de véritables parties de notre culture contemporaine. Pensez seulement à ces suites de mots:

    Il s’agit là bien d’expressions « cultes » évoquant des moments indéniables de culture populaire. On crée des icônes, des produits culte et comme pour d’autres produits culte, on suit une certaine formule. Selon moi, les produits cultes obéissent à certaines règles :

    • Ils sont originaux, hors norme et font partie d’une culture underground avant de percer le grand public. (Révolte consommée : Le mythe de la contre-culture de Joseph Heath et Andrew Potter)
    • Ils évoquent des tabous sociaux.
    • Ils respectent les tendances de leur époque. Aujourd’hui, nous sommes à la recherche du baroque, de la beauté, du « girlie », d’une mise en scène du réel, de ce qui est limite vulgaire. (Tendançologie : La fabrication du Glamour de Ronan Chastellier)
    • Ils invitent au rituel, à la mise en scène de soi-même, à la religiosité, au sacrifice, à l’exploration d’univers parallèles décallés.

    Faîtes comme tout le monde, propagez la bonne nouvelle!

    Après réflexion, je me demande si des sites de référencement pourrait évaluer les liens hypertextes selon des standards et avoir des catégories pour donner l’impression aux internautes qu’ils naviguent en toute sécurité:

    • Général
    • 13 ans et plus
    • 16 ans et plus
    • 18 ans et plus

    Bookmark and Share

     

     

    Dans ce vidéo, on présente M. Don Norman, un expert en design et auteur du livre The Design of Everyday Things. Il définit clairement que pour assurer le succès d’un produit, un système ou un environnement, il faut penser au contexte d’utilisation. Avec les émotions positives, on renforce les bons comportements. C’est pourquoi les objets, les systèmes et les environnements doivent évoquer des émotions positives. Pour se faire, il est utile de stimuler de manière positive les cinq sens:

    1. Vue
    2. Ouïe
    3. Toucher
    4. Odorat
    5. Goût

    Cela est vérifiable sur Internet. Il me semble que la culture du Web est de plus en plus accée, selon mon humble avis, autour de la communication personne à personne. En ce sens, je vous suggère d’étudier :
    1) La sociologie
    2) L’ethnologie
    3) Le design
    4) Les sciences cognitives

    Ces quatre disciplines permettent, à mon sens, de déterminer qu’il existe des facteurs communs appréciés par chaque individu. En notera par exemple, que la stimulation positive des 5 sens (vue, ouïe, toucher, odorat,goût) est au centre de la dynamique. Il devient alors compréhensible que les sujets comme la porno, la bouffe, les gadgets, les jeux-vidéos, le tourisme et les voyages soient des sujets chauds sur Internet. C’est là qu’on obtient, me semble-t-il, une réponse stimulante pour le maximum de sens.

    Bookmark and Share



    • Page Facebook

    • Contactez-moi

      Laurent Marcoux, consultant en design industriel

      Email: contrat.laurent(at)gmail.com
      Skype : laurent_marcoux

      Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

      Réseaux sociaux:
      Facebook Facebook
       Google+
      Linked-In Linked-In
      Twitter Twitter

    • Le Design et l’écologie

      LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
    • Le Design tout simplement

      LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.