Posts Tagged ‘Influence’

C’est dans un cours de mon certificat en sciences de la consommation que j’ai entendu pour la première fois l’expression consommation ostentatoire. Selon Wikipédia:

La consommation ostentatoire est une consommation destinée soit à montrer un statut social, un mode de vie ou une personnalité, soit à faire croire aux autres que l’on possède ce statut social, mode de vie ou personnalité. Ce concept est fondateur en sciences sociales. Il était utilisé originellement pour décrire la consommation des classes supérieures, que ce soit dans les pays occidentaux par les sociologues ou dans les sociétés économiquement moins développées par les anthropologues. Il s’applique aujourd’hui aussi bien pour étudier le comportement de consommation des nouveaux riches des pays émergents que celui des classes moyennes et pauvresde toutes les sociétés.

Voici des documentaires qui illustrent ce type de consommation:

30 for 30: Broke

An exploration of the road to fortune in sports and the eventual detours (through various reasons) to financial difficulties and bankruptcy, as experienced by top athletes including Bernie Kosar, Andre Rison, Keith McCants, and Cliff Floyd.

Laced: Episode 1 – A shoe. A culture. A canvas.

The Love. The Game. The Birth of Nike Basketball.

This episode includes commentary from Keith Hufnagel, Dave Ortiz, Jeff Staple, DJ Clark Kent, Bobbito Garcia, Chris Vidal, Retrokid, Fly Williams, Justin Furman, Spencer Fujiyama. Hosted by Isaac Perry.

MAJ

Prêt à jeter

Film documentaire réalisé par Cosima Dannoritzer en 2010.

Ampoules électriques, bas nylon, imprimantes, iPods… Les fabricants conçoivent leurs produits en incluant lors de leur fabrication une défaillance pour encourager les consommateurs à les remplacer plutôt qu’à les réparer. C’est ce que l’on appelle « l’obsolescence programmée », moteur de notre économie moderne. Ce film révèle les mécanismes de cette machine à produire, démarrée dans les années 20, et aborde les conséquences sur l’environnement.

‘The Joneses’ Trailer HD

The Joneses sur IMBD:

A seemingly perfect family moves into a suburban neighborhood, but when it comes to the truth as to why they’re living there, they don’t exactly come clean with their neighbors.

Publicités

Parfois, il faut ralentir pour réussir comme l’explique David Bernard :Ralentir pour réussir : L’art d’avancer plus vite, plus loin et plus facilement. Comme exercice de méditation/réflexion, je vous propose de vous imaginer un monde au ralenti. Vous n’avez pas une grande imagination? La vidéo qui suit vous donnera un bon coup de pouce:

En me donnant l’occasion de réfléchir (et il est vrai que les après-midis off font du bien), je me donne le droit de faire face aux obstacles.

C’est terriblement simple, sans doute à raffiner, mais voici ce que j’ai découvert aujourd’hui, alors que je dressais une liste de mes obstacles à entreprendre.

Pour réussir, il faut agir. Pour agir, il faut de la synergie.

Définition selon Wikipédia:

La synergie, est un effet positif de complémentarité dans une organisation.

Pour qu’une organisation soit réussie, il faut comprendre le phénomène de la tenségrité.

Définition selon Wikipédia:

La tenségrité, c’est la faculté d’une structure à se stabiliser par le jeu des forces de tension et de compression qui s’y répartissent et s’y équilibrent.

Enfin, les dynamiques de la tenségrité ont une logique. Aussi, je vous propose un schéma des dynamiques en entreprise:

Être en action

Les dynamiques sprincipales sont:

  • Stratégie
  • Design
  • Conception
  • Invention
  • Culture

Il existe un pont entre chaque dynamique :

  • Position d’influence
  • Expertise
  • Savoir
  • Génie
  • Facteurs extérieurs (société, politique, pratique, géographiques, économiques)

En maîtrisant ces ponts, on maîtrise les rouages qui permettent d’accélérer ou de ralentir, d’augmenter ou de réduire la mise en action.

Est-ce complet selon-vous?

Bookmark and Share




  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.