Posts Tagged ‘Brainstorming et méthodes pour augmenter la créativité’

Qu’on le veuille ou non, la créativité attire, séduit, conquit et génère le bouche-à-oreille, le buzz. S’entourer de gens créatifs (pas nécessairement des artistes) quand on est entrepreneur, c’est un avantage, pas un inconvénient.

En effet, les gens créatifs trouvent des solutions originales aux problèmes quotidiens, remettent en perspectives les défis à surmonter, alimentent le flux constant d’idées pour développer l’entreprise et voient des opportunités cachées de gagner des parts de marché.

Alors, pourquoi de nombreux entrepreneurs ne font pas l’effort de chercher des gens créatifs? Selon leurs commentaires, ils n’ont tout simplement pas le temps, l’énergie et les connaissances pour trouver ce type de personnes. Trouver un créatif, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Si vous cherchez un créatif, me voici:

Si vous cherchez plus de temps et d’énergie, lisez:

Quels sont les signes distinctifs d’une personne créative?

Les gens créatifs passent parfois inaperçus. Pour les reconnaître, il suffit d’observer leur manière d’agir et le résultat qu’ils obtiennent (ce résultat fait preuve de créativité lorsqu’il répond efficacement et de manière nouvelle à une problématique). On reconnaît un arbre à ses fruits.

Définition:

La créativité décrit — de façon générale — la capacité d’un individu ou d’un groupe à imaginer ou construire et mettre en oeuvre un concept neuf, un objet nouveau ou à découvrir une solution originale à un problème.

Créatif partout

Au delà des apparences, du portfolio ou des références de clients, une personne véritablement créative est créative partout: au travail, à la maison, dans ses loisirs. Les gens créatifs que je connais font tous parti de ces types de groupes:

  • Association étudiante de type culturel
  • Communauté d’artistes, artisans
  • Conférences sur les domaines du design, du graphisme, de la communication ou de la publicité
  • Groupe de théâtre, d’improvisation, de danse, de chant, de musique, etc.

Comme Galiano, ils prennent soin de leur talent, le cultive, le nourrissent. S’ils ne sont pas artistes, ils lisent des revues, des sites Web, des articles de journaux, regardent des documentaires ou prennent part à des débats.

Comme Carl Lagarfeld, ils ont un rythme de vie particulier, leur propre univers. Ils agissent parfois de façon téméraire ou excentrique pour changer leur perception du monde.

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Publicités

Vous avez peut-être remarqué en lisant ce blogue sur le design et marketing promotionnel que je m’intéresse beaucoup à la créativité. Pour moi, les artistes qui réussissent sont à observer de très près, parce que l’art est difficile à vendre.

Les artistes inspirent le succès

Si on arrive à bien vendre une œuvre d’art, c’est qu’on possède une stratégie gagnante. Il en va de même de tout produit ou service. La stratégie, qu’elle soit consciente ou non, dirige vers le succès.

La stratégie de Xavier Dolan-Tadros, acteur et  réalisateur, fonctionne très bien. Il a percé et il possède des preuves de ce succès, mais surtout, il s’est donné les moyens d’agir.

Espoir naïf

Ceci dit, j’irai voir le prochain film de Xavier Dolan, Les Amours imaginaires, et garderai l’espoir naïf de le rencontrer un jour afin de parler de sa démarche artistique (et du coup l’informer que j’ai 8 ans d’expériences en théâtre et impro, un roman sous le bras, de l’expérience en direction artistique et que je suis cinéphile, hihih!). Bande-annonce:

Avez-vous la passion, l’expérience, les contacts et les méthodes?

Dolan semble aimer beaucoup le cinéma, qu’il décrit plus tard comme une histoire d’amour, et cette passion fait déjà de lui un entrepreneur potentiel.

Avant son activité comme réalisateur de film, Dolan a cotoyé l’univers de la télévision et du cinéma. Il a développé, de toute évidence, un réseau de contact d’acteurs et de techniciens et des méthodes performantes pour accélérer le processus de réalisation.

Avez-vous trouvé la personne vedette qui donnera du sérieux à votre projet?

Dolan écrit le scénario et le soumets immédiatement à une actrice connue. Dolan engage Dorval, la vedette de son film J’ai tué ma mère. Dorval porte le film et lui donne du sérieux.

Avez-vous l’appui de la production et de la distribution?

Aussitôt le scénario écrit, Dolan semble se diriger vers une équipe de production et distribution afin de mettre en marche son projet. L’appui de la production permet au projet d’exister véritablement.

Pouvez-vous agir, tout simplement?

Dans l’urgence, Dolan finance lui-même son projet afin qu’il prenne forme. Il se donne ainsi les moyens d’agir, un geste reconnu comme étant à la fois audacieux, courageux et admirable.

Votre projet  est-elle empreint de nostalgie, de références au passé?

Le film J’ai tué ma mère s’inspire d’autres films et interpelle l’imaginaire du spectateur. Voir la bande-annonce.

Votre projet comporte-il des éléments qui en augmentent la valeur et le distingue sur le marché?

Le cadrage hors norme de certains plans intrigue et surprend. La direction artistique raffinée rehausse la qualité du film.

Votre projet plait-il? A-t-il une âme?

Le texte donne une saveur, une profondeur. Le concept du film est universel et les critiques adorent. On découvre en entrevue que Dolan utilise un français impeccable. Son image du début l’associe à une classe élite et intellectuelle, ce qui fait des jaloux, des fans, mais surtout des admirateurs.

Votre projet est-il mis en scène? Son lancement reçoit-il l’approbation des gens influents et ensuite celui du grand public? A-t-il un espace pour exister?

Le succès de Dolan est repéré par les médias qui mettent en scène l’évènement. Après son passage remarqué à Cannes, le film très attendu se révèle au public dans toute sa splendeur, mais aussi en toute simplicité, loin des blockbusters américains.

Votre premier projet a-t-il un aspect « plaisir coupable » et choc des valeurs?

Le scénario de J’ai tué ma mère est particulièrement intéressant au point de vue stratégique parce qu’il fait appel aux plaisirs coupables en chacun de nous et montre une certaine forme d’agressivité. Cette agressivité, qui se transforme en tendresse que s’approprie le spectateur, encourage ses fans à convaincre les détracteurs du film que ce film est bon. Bref, le spectateur qui se sent interpelé par l’histoire et s’y protège, y trouve aussi les outils pour vendre ce film à son entourage après visionnement.

Les valeurs du jeune homme et de sa mère dans le film appellent au débat des valeurs. Les valeurs sont à la base des comportements les plus complexes et influencent grandement les choix des consommateurs.

Votre projet a-t-il une forme de deuxième vie?

Après la sortie au cinéma, le film est distribué comme DVD.

Votre projet est-il suivi immédiatement d’un autre projet différent, mais tout aussi intriguant?

Dolan retourne vite à l’écriture et enchaîne avec un second film qu’il différencie du premier de sorte que les deux films ne puissent être comparés.

Besoin d’une stratégie?

J’ai moi-même vécu les difficultés d’attirer un grand public à un spectacle ou de vendre un roman. Les artistes étant généralement assez peu intéressés par le marketing, certains projets exceptionnels sont parfois voués à l’échec monétaire, quand ce n’est pas plus pathétique encore. Si vous êtes artiste ou artisan ou jeune entrepreneur dans un domaine créatif et souhaitez optimiser votre stratégie, je vous invite à m’en parler. Je pourrais peut-être vous donner deux ou trois trucs. Contactez-moi dès maintenant.

Vous aimez ce texte, vous aimerez aussi…

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark   and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Photo par Josée-Anne Maltais - Graphisme par Marc Decourt
Photo par Josée-Anne Maltais – Graphisme par Marc Decourt

Voici un copié-collé de l’ Entrevue : Laurent VS SillyPatty  écrit par Marc Decourt. J’y ai ajouté des liens hypertextes pour vous faire découvrir mes billets et ce qui m’intéresse.

SillyPatty en entrevue avec Laurent Marcoux.
Lieu : Québec (Ville)
Job : Spécialiste en design industriel (dessinateur de produits commerciaux) en recherche d’emploi et de contrats / blogueur
Web : Le projet Inspire

SillyPatty : Si c’était la fin du monde et que je pouvais te sauver en t’amenant dans ma navette spatiale, pourquoi je choisirais de te sauver toi et pas quelqu’un d’autre?
Laurent Marcoux : Je suis en santé dans la jeune vingtaine. Je suis un homme et ça prend des hommes pour refaire l’humanité. Je sais m’occuper des enfants en bas âge. Je suis excellent en résolution de problèmes et créativité, ce qui veut dire que je suis un candidat idéal pour solutionner des problèmes reliés à la survie en environnement hostile, rebâtir une civilisation et une culture. Je suis un leader et un stratège habile. Je suis très rapide en brainstorming ce qui signifie que je saurais résoudre des problèmes nouveaux auxquels il n’existe pas de solution connue. Je suis particulièrement qualifié pour concevoir des outils, environnements et organiser des groupes de gens pour les faire progresser. J’ai de l’expérience en survie en forêt, secourisme, chasse et pêche, transport par bateau/auto, construction, électronique, entreprenariat et agriculture.

SP : Je te donne 1$ et tu dois en faire 100$ le plus rapidement possible. Que fais-tu ?
LM : En supposant que je ne possède rien à revendre et que je ne peux pas travailler…
Je fais un concours avec gain exponentiel. Je donne en prix 0,25$ et je fais payer 0,05$ pour jouer. Je donne en prix 1$ et je fais payer 0,25$ pour jouer et ainsi de suite.

SP : C’est quoi ta plus grande peur ?
LM : J’ai peur des ravins. Je veux dire, je n’ai pas peur de tomber dans un ravin, j’ai vraiment peur des ravins comme tel.

SP : À qui t’adresses-tu quand tu as besoin de conseils ?
LM : À mon meilleur ami, mes parents, ma copine ou j’appelle des experts que je connais.

SP : Qui sont des idôles ?
LM : Stanley Kubrick, Robert Lepage, Jacques Fresco.

SP : Quelle est ta mission dans la vie ?
LM : Trouver comment faire progresser l’humanité et le communiquer.

SP : Pourquoi aimes-tu la créativité ?
LM : Parce que la créativité c’est un moyen efficace de progresser dans la vie et résoudre des problèmes concrets. C’est aussi en lien direct avec les arts et je suis un artiste.

SP : Qu’est-ce que tu penses de la ville de Québec ?
LM : Je pense que la ville de Québec est un lieu charmant et romantique dans lequel l’abondance de neige et le froid sont les contraintes les plus désagréables. Les gens de Québec sont plutôt en retard comparés au reste du monde et ça s’explique par le grand nombre de petites et moyennes entreprises qui n’ont pas les budgets et l’expertise pour être à la hauteur de leur talent et aspirations. Les gens de Québec adoptent des traits de caractères traditionnels et admirables: amour pour la famille, la nourriture, la paix d’esprit et l’ordre. Ce sont des valeurs que j’apprécie fortement et qui me font croire que Québec est une des villes les plus paisibles sur Terre. Les citoyens de Québec sont frustrés par son manque d’envergure économique, le transport en commun déficient, les manques en soutient à la culture et en équipements sportifs et la progression inégale dans différents quartiers. C’est une ville qui attire beaucoup les touristes et qui n’a jamais été aussi intéressante.

NOTE: À voir aussi

Une nouvelle vision du Québec

Le Québec est capable d’innover 




  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.