Archive for the ‘Startup et démarrage d’entreprise’ Category

Si vous démarrez un projet d’entreprise (startup), vous avez sans doute remarqué assez rapidement que fonder une équipe demande des efforts parfois surhumains. Regrouper et être le leader de gens qui n’ont jamais bâti une entreprise, c’est difficile. Je pense que ce qui est le plus frustrant, c’est d’avoir un besoin à combler par un type de profil particulier et ne pas avoir les connaissances nécessaires pour atteindre cet objectif. Pour cela, il faut connaître des stratégies propres aux ressources humaines.

Et vous, comment gérez-vous la frustration de ne pas trouver les bons partenaires d’affaires?

Publicités

Comme le design est un élément central de l’entreprise, je pense que les étudiants en administration devraient avoir un cours en design. On devrait leur apprendre le Design thinking, la pensée design, le design strategy, la stratégie de développement de produits et services.

On devrait aussi leur apprendre à faire du brainstorming en équipe. Les gens qui démarrent des entreprises le savent: il y a beaucoup de dépenses liées à la recherche et développement.

On pourrait leur apprendre aussi à développer un concept d’objet ou de service à partir de zéro. En ce moment, à moins que vous ailliez des études avancées comme un MBA, vous n’aurez probablement pas touché ce domaine pratique durant vos études en administration. Bref, je recommande un simple cours en design durant les études en administration.

En attendant, les gens en administration peuvent consulter ces billets:

Wikipédia:

In product development, the minimum viable product (MVP) is a strategy used for fast and quantitative market testing of a product or product feature. The term was coined by Frank Robinson and popularized by Eric Ries for web applications.[1][2] It may also involve carrying out market analysis beforehand.

Pour lancer son entreprise, il faut s’armer de patience. C’est qu’avant même de produire un prototype, il faut passer par la longue et coûteuse période de la recherche et développement (R&D). Pour ma part, j’ai remarqué que c’est trouver les bons collaborateurs et partenaires d’affaires qui coûte le plus cher en temps d’attente dans tout cela.

Mais après la R&D de départ, il y a l’étape du prototype. Pourquoi faire appel à un designer industriel à cette étape? C’est bien simple: éviter de perdre du temps. Le designer s’assure que le produit rencontre les attentes du marché et offre un produit qui rencontre les critères pour battre la compétition.

Lorsqu’on est designer, je l’ai appris récemment, il faut très bien s’entourer de professionnels de toute sorte: manufacturiers, spécialistes des matériaux, vendeurs, etc. Il faut être capable de se référer rapidement à son équipe de travail pour pouvoir bien travailler.

Ces temps-ci, j’apprends à me bâtir une équipe de travail. C’est une tâche qui me demande plus de temps que ce à quoi je m’attendais au départ. Voici ce que j’ai appris:

Comment se bâtir une équipe de travail efficace

  1. Utiliser son réseau de contacts pour créer du bouche-à-oreille autour de ce qu’on cherche à promouvoir;
  2. Demander immédiatement les coordonnées des équipiers et se faire un dossier spécial pour les tenir à jour (personnellement, j’utilise un simple fichier Excel);
  3. Communiquer régulièrement avec ses équipiers pour les tenir à jour du développement du projet.

Je travaille avec des entreprises en démarrage pour le design d’objets de consommation. J’offre aussi des consultations sur l’analyse des tendances et le brainstorming.

Si vous êtes dans une entreprise en démarrage de la ville de Québec, voici quelques sites Web intéressants.

www.clddequebec.qc.ca : CLD Québec

www.el.ulaval.ca : Entrepreneurship à l’Université Laval

https://www.mdeie.gouv.qc.ca : Économie – Gouvernement du Québec

Vous pouvez poser toutes sortes de questions à ces trois organismes. J’ai moi-même demandé à plusieurs occasion de me faire référer aux bonnes ressources par ces trois organismes.

Cette semaine, j’ai fait un Facepalm. Cette semaine, j’ai eu un déclic mental. J’ai compris que pour arriver à mettre en marché les produits que j’avais imaginé, je devais m’adresser à des gens spécialisés en matériaux. Wow! Quelle découverte! Moi qui travaillait un peu à l’envers, je développais mon idée de startup sans m’adresser ensuite aux bonnes personnes pour rendre concret mon projet.

J’ai perdu tellement de temps avant de rencontrer la bonne personne qui n’a raconté ce petit truc tout simple finalement! J’ai passé un bon moment au début à chercher un ébéniste, mais j’avais arrêté ma quête à une seule personne. C’était pour cela que mon projet en bois n’avait jamais levé! J’avais le plan d’affaires, j’avais le produit, mais je n’avais pas LA BONNE ÉQUIPE derrière moi!

Quel déclic simplement génial! Je le résumerais ainsi: développer votre idée et ensuite soumettez-là à un expert de la matière dans laquelle votre idée est faite. Ce n’est pas un producteur ou un manufacturier. C’est véritablement un expert de la matière.

Par exemple, si vous inventez une brosse-à-dents, contactez un spécialiste du plastique. Si vous concevez des bottes, contactez un spécialiste des tissus et des caoutchoucs… Si vous faîtes un programme informatique ou un application, parlez de votre concept à un programmeur Apple par exemple… Tout simplement: entourez-vous de gens qui en savent plus que vous sur la matière que vous cherchez à transformer, ça vous évitera tellement de perte de temps!

J’ai enfin compris pourquoi les gens disent toujours: il faut savoir s’entourer!

À propos, à quoi pourrais-je vous servir? Je suis designer de produits, je suis la personne qui peut vous aider à faire de votre idée un objet de consommation et qui peut vous aider à rendre votre produit plus « sexy », ergonomique et fonctionnel/pratique.

Comme designer et consultant, j’ai travaillé avec des entrepreneurs en démarrage. Je leur ai proposé des concepts d’objets à concevoir, mais aussi des pratiques propres au design et qui sont favorable au développement d’une entreprise. Je les ai aussi renseigné sur les avantages d’utiliser le design en entreprise et sur les défis propre à ce secteur d’activité.

Si vous n’avez pas de temps à perdre, consultez immédiatement « PME et design : études de cas et données statistiques » pour apprendre le ROI (retour sur investissement) du design industriel en entreprise.

Ce blogue est gorgé d’informations sur le design, mais aussi sur le management de l’innovation, un sujet qui préoccupe souvent les startups.

Voici les catégories de ce blogue qui pourraient particulièrement vous intéresser:

Si vous êtes artisan, consultez la section « Design : artisans, artisanat » de ce blogue pour avoir une idée du rôle que joue le design dans votre secteur d’activité.

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:




  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.