Archive for the ‘Recherche et développement (R & D) : produit’ Category

Pour distinguer un produit ou service sur le marché de façon optimale, il faut qu’il soit facile à communiquer. Cette vidéo présente ce qu’est l’information, ce dont elle est composée et illustre que pour distinguer un produit, comme une tasse de café, il faut distinguer le message communiqué à propos de cette tasse: sa forme, sa couleur, ce qu’on en dit, comment on la reçoit, etc. Il en va de même pour distinguer un service. Ce qui facilite la communication du service, c’est ce qui le distingue des autres services.

Découvrez le design… Téléchargez le e-book Le Design tout simplement.
Publicités

Maintenant que j’ai votre attention, on peut vendre toutes sortes de produits en utilisant le marketing viral, pas seulement des dessous sexy! (Oui, j’assume ce titre ridicule!)

Si j’étais fabricant de sous-vêtements…

Si j’étais fabricant de sous-vêtement, ou de n’importe quel type de produit d’ailleurs, j’étudirais la possibilité du marketing viral pour vendre mes produits. Des idées:

  • Mettre en scène son produit et demander aux autres de nous imiter
  • Multiplier les messages concernant la culture du produit et son évolution
  • Volontairement donner une image de désinvolture à notre produit en le caricaturant, le changeant de fonction ou en imaginant son utilisation par une personne en dehors de la culture dominante

J’analyserais la pertinence de créer ma propre secte de fans pour mon type de produit. Voici les trois caractéristiques d’une secte de produit:

  1. La secte invite à la désobéissance sans pour autant tomber dans l’excès ou l’illégalité
  2. La secte permet une liberté d’expression unique
  3. La secte est d’une durée limitée et vouée à disparaître sans l’appui de ses adeptes

Bien entendu, ce type de marketing ne sera pas approprié pour toutes les entreprises!

Le slip est sexy, donc vendeur sur le Web

Il m’arrive parfois de me surprendre de ce que les gens font sur Internet. Fait: beaucoup de gens se mettent en scène en slip dans des vidéos (Daft Bodies). Ils font cela pour le plaisir. C’est viral et vendeur de donner du sex-appeal à un produit et ça passe inaperçu dans un clip musical. Seule explication logique: ils aiment s’exhiber et avoir l’air cool.

Les gars:

Les filles:

Le slip est vénéré, donc vendeur sur le Web

Connaissez-vous l’Ordre du Slip Solaire? Probablement pas. Il s’agit d’une sous-culture basée sur Twitter qui vénère le slip (je n’invente même pas). C’est que je nomme une secte de produit. Cette initiative ridicule à laquelle participe @terminalose  (leur leader?) est représentative du genre de tendances étranges que le Web 2.0 fait naître. Pour comprendre leurs discussions franchement drôles, il suffit de tweeter:

Le slip est drôle, donc vendeur sur le Web

L’humour, c’est vendeur, surtout au Québec. Voir quelqu’un en slip, ça peut tourner au ridicule:

Vous avez déjà vu ces gens un peu étranges qui se filment et créer le buzz. On peut vendre des produits en les mettant en scène avec humour :

Le slip est contre-culturel, donc vendeur sur le Web

J’ai lu il y a quelques années un bouquin fort pertinent nommé Révolte consommée : le mythe de la contre-culture de Joseph Heath et Andrew Potter. Je le recommande à tous!

Dans ce bouquin, on apprend que les entreprises capitalistes ont systématiquement piquées les idées émergentes des contre-cultures à leur avantage afin de faire du profit. Pourquoi font-ils cela? Parce que ça fonctionne!

La grande majorité des modes sont le fruit du travail des jeunes qui ensuite achètent les produits qu’ils ont eux-même inspirés. Je nomme cela des « acheteurs de leur propre invention ». C’est systématique: de grandes marques vont puiser dans les lieux peu fréquentables pour trouver les nouveaux styles. Ils utilisent la publicité pour donner une image de glamour aux produits issus de cette démarche.

Vous aimez? Vous aimerez aussi…

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Êtes-vous trendy, tendance, sur la coche? Les entreprises vraiment conscientes du marketing de masse veulent être avant-gardistes ou dans la même lignée que la tendance en cours, mais surtout pas en dehors, ou pire, has-been.

L’esthétique Web

Qu’est-ce que l’esthétique Web? C’est ce qui passe bien sur Internet. L’esthétique Web, c’est cet intérêt marqué, depuis quelques années, pour:

L’impact de l’imagerie Web sur le design est indéniable, il suffit de consulter les magasines et de suivre les modes vestimentaires pour s’en appercevoir.

Faîtes comme Lady Gaga

Au fait Lady Gaga est tellement Web avec ses looks exagérés, décallés, colorés et profondément caricaturaux du mode de vie rockstar. Son image est volontairement conçue pour être copiée, reproduite, ridiculisé, mais jamais égalée… Les musiciens, qui sont le plus en contact direct avec le public, sont à suivre de près pour connaître l’évolution de l’esthétique Web.

Génération C ou le look MySpace music

La Génération C grandit avec les gadgets et Internet. Les jeunes consomment de la musique par vidéoclip et Mp3. Voici un clip destiné à la promotion sur MySpace music:

NPSH (Brite Futures) – Sophisticated Side Ponytail (EXTENDED)

Le groupe a aussi le nom le plus décallé que j’ai jamais entendu pour un band de musique. NPSH, c’est pour Nathaly Portman’s Shaved Head. L’esthétique Web, ce sont aussi des mots punchés dont l’agencement mène à la surprise!

Suivez-moi sur Twitter pour suivre les tendances

MAJ

Voir aussi ce merveilleux clip trouvé via Bombe.tv

LBCK, « START » Official Music Video

Découvrez le design… Téléchargez le e-book Le Design tout simplement.

Comme designer, on est souvent appelé à critiquer, voir détruire les produits pour mieux les analyser. Quand je dis détruire, je dis littéralement mettre en morceau un lecteur Mp3 par exemple. Dans le cas de l’amélioration des services, ça peut aller plus loin, comme c’est le cas des experts en service à la clientèle qui se font passer incognito pour engueuler des vendeurs ou tester leur patience (je ne suis pas de ce genre, mais vous comprenez l’idée). Bref, quand il est temps de mettre à l’épreuve un produit ou service, vous pourriez être surpris de l’inventivité que peuvent avoir vos concurrents.

S’il y a une chose en commun entre tous les designers, c’est leur très forte habileté à critiquer de façon constructive un produit ou service. Cela dit, l’un des éléments clés qu’il manque à la majorité des produits et services que j’analyse, c’est une âme. Tout bonnement une âme (ou le semblant d’une âme comme on pourrait dire qu’un objet à une âme), c’est-à-dire une intention, une vie propre, une histoire, un esprit, une forme de raison d’être au delà de la fonction.

Oui, c’est si simple et si souvent oublié: les produits et services qui ont une âme font vendre plus parce qu’ils sont souvent mieux conçus et surtout plus adaptés à satisfaire les besoins humains qui sont aussi des besoins non-matériels. Les exemples abondent, en voici quelques uns:

Bon, si vous venez de prendre conscience de l’absence d’une âme dans votre produit ou service, ne paniquez pas. Voici quelques trucs rapides pour donner une âme à son produit ou service:

  • Racontez l’histoire de votre produit ou service
  • Développez une expertise en recherche d’inspiration et montrez à vos clients les résultats de vos recherches (si vous êtes vendeur de voiture, montrez votre amour pour ces minis voitures de collection que vous aimez, mais gardez secrète, parce qu’elles font preuve que vous avez l’âme d’un passionné de voitures)
  • Développez une esthétique propre à votre produit ou service
  • Soignez votre image en suivant une logique de cohérence (tout veut dire le même message)
  • Posez-vous les questions suivantes: Si votre produit ou service était une être vivant, ou une machine ou un système si vous préferez, il ferait quoi pour bien fonctionner? Ce serait quel sorte de système? Serait-il doué de capteur, de moyens de satisfaire des clients difficiles ou de fonctions à personnaliser?

Contactez-moi si vous cherchez à optimiser vos produits et services et révéler l’âme de votre entreprise. Si vous êtes nouveau sur ce blogue, je vous invite à lire ces autres billets et vous abonner à ma newslettre (voir à droite):

Découvrez le design… Téléchargez le e-book Le Design tout simplement.

Je suis en pleine lecture du livre Stratégie Océan Bleu : Comment créer de nouveaux espaces stratégiques qui traite des stratégies à adopter pour acquérir une masse importante de clients. C’est un livre que je recommande en complémentarité avec Débloquer , qui a pour sujet des méthodes pour sortir des impasses en entreprise. À ce sujet voici ma liste complète:

Ce que je retiens de cette lecture, c’est de sortir du moule pour acquérir un maximum de clients n’est pas une démarche sans risque, mais c’est une démarche qui porte fruits. Si vous arrivez à la même conclusion que moi, sachez que j’ai rédigé sur ce blogue des méthodes éprouvées pour sortir du moule, créer, penser en dehors de la boîte (« thinking outside the box »), etc. La mode de la créativité en entreprise est peut-être éteinte, mais elle a toujours sa raison d’être. Créer, c’est aussi trouver comment faire plus de profit malgré les contraintes d’une crise économique, d’une réglementation difficile, d’un marché saturé ou encore des difficultés à recruter des employés fiables.

Et si vous pensez que la créativité n’a pas sa place dans les domaines très concrèts du service à la clientèle, de la productivité en manufacture ou de la vente, je invite à lire ceci:

Service à la clientèle

Manufacture

Vente

Les stratégies créatives de ce blogue ont été testées par des experts en créativité et en recherche et développement. Je les ai éprouvées moi-même à plusieurs reprises et les ai raffinées depuis des années.

Voici ces articles:

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Démarrer une entreprise: Contactez-moi

J’offre aux entrepreneurs de les accompagner du début à la fin du développement de leur entreprise. Entreprendre avec succès demande une méthode. Vous trouverez ici les étapes à suivre pour passer de l’idée de départ à la mise en marché d’un produit ou service.

1. Rêvez à un monde meilleur    

2. Gérez bien votre argent    

3. Travaillez en équipe    

4. Devenez plus productif au travail    

5. Trouvez un but    

6. Trouver des partenaires et faîtes du réseautage 

7. Faîtes un brainstorm    

8. Développez vos idées    

Recherche et développement  

Invention  

Conception  

9. Devenez le meilleur  

Compétition sur le marché   

Service à la clientèle   

Développement de produit novateur   

Stratégie de croissance   

Enrichissement personnel  



Cette vidéo m’inspire parce qu’elle résume de façon humoristique comment une simple idée pour un produit sympathique peut se transformer en une entreprise capitaliste et ainsi créer du profit. La solution? Utiliser ses premiers revenus pour augmenter sa visibilité et vendre de plus en plus selon un modèle d’affaires basé sur le buzz. Drôle, naïf, effiace… Les Vlogbrothers expliquent comment une invention ridicule, un costume d’éléphant pour chien, pourrait créer du profit à court et long terme. Ce costume est un gag qu’ils entretiennent dans leurs vidéos sur Youtube. À mon avis, n’importe quel vlogger pourrait arriver à la même chose et ainsi créer des produits répondant au besoin de faire parti d’une communauté Web (besoin secondaire, il va sans dire).

Connaissez-vous des exemples similaires?

MAJ:

Dans la même lignée, connaissez-vous Pet Rock?

Selon Wikipédia:

Le Pet Rock était un animal de compagnie virtuel. L’idée de le commercialiser vient à un citoyen de Los Gatos en Californie nommé Gary Dahl, aux alentours de 1975. Le premier Pet Rock est une roche ordinaire de couleur grise que le créateur achète dans un magasin de construction et qu’il vend comme étant un animal vivant. La popularité de l’objet ne dure que six mois, se terminant à la saison de Noël en décembre 1975 ; mais à l’issue cette période, le Pet Rock a déjà rendu Gary Dahl millionnaire.

Voir aussi:

Plus d’images de Pet Rock, le design et la description du produit.

La stratégie marketing utilisée pour Pet Rock.

MAJ 2:

Je suis tombé sur un épisode de Dragon’s Den dans lequel on présentait Ruggedman, un object-cadeau (gift item) absurde. Cet objet se vend sur Internet et dans les salons de foire commerciale adressée aux amateurs de ces objets rigolos. Voici une capture d’écran de leur site:

MAJ 3:

Voici d’autres produits « Gift item », caractérisés par leur aspect irrévérencieux :

Définition:

La recherche et développement (souvent notée « R&D ») est une catégorie statistique, économique et comptable englobant l’ensemble des activités entreprises « de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances, y compris la connaissance de l’homme, de la culture et de la société, ainsi que l’utilisation de cette somme de connaissances pour de nouvelles applications. »

Et en quoi ça peut vous servir de rechercher et développer?

Les entreprises qui font preuve d’innovation obtiennent des gains supplémentaires de marché. Pourquoi? Parce qu’inventer de meilleurs manières de répondre aux besoins des consommateurs permet d’assurer une position de leader, une visibilité dans les médias et créer de nouveaux types de consommateurs plus fidèles à la marque. C’est aussi la R&D qui permet de faire évoluer les méthodes et procedures internes de l’entreprise: service, production, machinerie, administration et gestion du personnel sont des sujets à améliorer avec l’aide d’experts en R&D.

Si vous en êtes à débuter dans la R&D, je vous invite à lire ces billets:

Être entrepreneur sans le savoir et la R&D

Design d’arme à feu, un exemple à suivre?

Comment innover au Québec?

Innovation naturelle

Selon un rapport du gouvernement du Québec en publié en juin 2009:

DÉPENSES EN R-D : LE QUÉBEC SE DÉMARQUE

Le Québec connaît une croissance plus rapide de ses dépenses en R-D que les autres provinces canadiennes.

• en pourcentage du PIB, ont crû de 4,1 % en moyenne par année, comparativement à 2,3 % en Ontario et à 1,7 % dans l’ensemble du Canada.

Depuis 1983, les dépenses en R-D au Québec, exprimées

• de son PIB, enregistre le plus haut niveau de dépenses en R-D au Canada.

UN TRAITEMENT FISCAL

QUI FAVORISE L’INNOVATION

Les dépenses en R-D des entreprises bénéficient d’un traitement fiscal avantageux.

• plus concurrentiels parmi les pays du G-7 pour la grande entreprise. Dans le budget 2009-2010, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un incitatif destiné à augmenter le nombre d’entreprises dérivées de la recherche effectuée dans le milieu universitaire. Ainsi, un nouveau congé fiscal à l’impôt sur le revenu des sociétés pour les entreprises qui commercialisent une propriété intellectuelle émanant d’une institution publique québécoise a été mis en place afin d’encourager davantage l’innovation.

Il est le plus compétitif au Canada pour la PME et l’un des plus concurrentiels parmi les pays du G-7 pour la grande entreprise. Dans le budget 2009-2010, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un incitatif destiné à augmenter le nombre d’entreprises dérivées de la recherche effectuée dans le milieu universitaire. Ainsi, un nouveau congé fiscal à l’impôt sur le revenu des sociétés pour les entreprises qui commercialisent une propriété intellectuelle émanant d’une institution publique québécoise a été mis en place afin d’encourager davantage l’innovation.

SOURCE:

Profil économique et financier du Québec, Finance Québec, juin 2009, 40 pages.

Bookmark and Share

 

Dans ce vidéo, on présente M. Don Norman, un expert en design et auteur du livre The Design of Everyday Things. Il définit clairement que pour assurer le succès d’un produit, un système ou un environnement, il faut penser au contexte d’utilisation. Avec les émotions positives, on renforce les bons comportements. C’est pourquoi les objets, les systèmes et les environnements doivent évoquer des émotions positives. Pour se faire, il est utile de stimuler de manière positive les cinq sens:

  1. Vue
  2. Ouïe
  3. Toucher
  4. Odorat
  5. Goût

Cela est vérifiable sur Internet. Il me semble que la culture du Web est de plus en plus accée, selon mon humble avis, autour de la communication personne à personne. En ce sens, je vous suggère d’étudier :
1) La sociologie
2) L’ethnologie
3) Le design
4) Les sciences cognitives

Ces quatre disciplines permettent, à mon sens, de déterminer qu’il existe des facteurs communs appréciés par chaque individu. En notera par exemple, que la stimulation positive des 5 sens (vue, ouïe, toucher, odorat,goût) est au centre de la dynamique. Il devient alors compréhensible que les sujets comme la porno, la bouffe, les gadgets, les jeux-vidéos, le tourisme et les voyages soient des sujets chauds sur Internet. C’est là qu’on obtient, me semble-t-il, une réponse stimulante pour le maximum de sens.

Bookmark and Share



  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.