Archive for the ‘Média et on parle de ce blogue’ Category

Vous aimez mes projets: Le Design tout simplement, Le Design et l’écologie ou Designer-Entreprise.com ? Je soumets ma candidature à un concours sur l’entrepreneurship. Pour m’encourager, vous pouvez :

  • joindre mes réseaux sociaux et partager cet article à vos collègues et amis;
  • m’écrire un court commentaire décrivant comment vous avez découvert mon travail de design;
  • m’écrire une lettre de recommandation envoyée par courriel avec vos coordonnées (email, site Web).

Votre participation est très appréciée. MERCI !

Voici le texte de mon dossier de candidature (certains passages ont été effacés pour des raisons de confidentialité).

Présentation courte:

Designer-Entreprise.com est un projet en trois volets : site Internet, service de consultation et livres. En ligne depuis décembre 2009,  Designer-Entreprise.com est un blogue gratuit qui contient plus de 380 billets et 150 hyperliens faisant la promotion du design en renseignant les internautes sur des pratiques de design pertinentes en entreprise. Laurent Marcoux utilise ce blogue francophone comme moyen promotionnel pour ses services de consultation en design. On le contacte pour réaliser des travaux de design et on le consulte par courriel, téléphone ou en personne. Sur le site, on vend les deux livres au format électronique de Laurent Marcoux, « Le Design tout simplement » et « Le Design et l’écologie ». D’autres livres et films recommandés par Laurent Marcoux sont aussi en vente. Laurent Marcoux écrit présentement autre un livre de plus de 100 pages sur le design, la consommation et les tendances qui sera vendu en ligne sur Designer-Entreprise.com. Ce livre est inspiré des textes les plus populaires du site et des questions d’internautes et de clients. Comme le site, il traitera des bonnes pratiques d’entreprise en lien avec la conception de produits, la recherche de tendances et donnera des bases théoriques au sujet des consommateurs.

Présentation longue:

Designer-Entreprise.com est un projet qui a des retombées diverses selon qu’on considère le site, le service de consultation ou les livres.

SITE :

Selon une thèse de maîtrise de Thibaut Deveraux (1), le domaine du design est peu connu du grand public et des entreprises et il est mal représenté sur Internet. La solution serait de créer un réseau de designers en ligne. En faisant l’étude de marché de Designer-Entreprise.com, on a remarqué que les sites relatifs au design sur Internet sont majoritairement des portfolios. Les quelques sites qui font la promotion du design sont anglophones, ils utilisent un langage propre à l’industrie et ils vulgarisent peu leurs propos. Ce manque de ressource Internet gratuite, francophone et ciblée sur le design en entreprise donne naissance à un site comme Designer-Entreprise.com qui regroupe les informations clés sur le design en entreprise, conjointement avec les réseaux sociaux de son auteur, Laurent Marcoux. (…) Le site a atteint 750 visites en 2009, 26 627 visites en 2010 et 47 252 visites en 2011, pour atteindre un total de 80 613 le 2 février 2012. Laurent Marcoux a écrit seul les 359 articles sur le blogue et reçu 117 commentaires sur le site et plusieurs autres sur les réseaux sociaux. Le site invite les gens à joindre les réseaux sociaux de Laurent Marcoux. Grâce à l’utilisation de Google Plus, Facebook, Twitter et Linked-In, le site a gagné en popularité en plus d’augmenter de façon exponentielle la grandeur du réseau de contact de Laurent Marcoux et lui permettre de rencontrer des partenaires d’affaires (…) . Le 2 février 2012, les statistiques des réseaux sociaux de Laurent Marcoux sont les suivantes : 98 membres de la page Facebook « Designer-Entreprise.com », 1495 abonnés Facebook, 1469 abonnés Google Plus, 290 abonnés Linked-In et 3335 abonnés Twitter. Ce réseautage est lié à une augmentation de la visibilité de la marque « Designer-Entreprise.com » et des livres de Laurent Marcoux. Compte tenu des retombées financière actuelles de Designer-Entreprise.com, qui font preuve du besoin en design, le blogue restera en ligne pendant plusieurs années à venir. Selon Alexa.com (2), Designer-Entreprise.com est cité par 22 sites. D’après Bizinformation.com, Designer-Entreprise.com vaudrait 20 382, 28$ (3) sur le marché de la vente de sites Internet. Un twitt (message sur Twitter) de Laurent Marcoux vaudrait 500$ si on se fie à Tweetsponso.fr (4). Certains articles du site sont en anglais et ils attirent l’attention d’anglophones, suite à l’ajout de la section English sur le site. Le site reçoit des visiteurs de la Tunisie et de la France en majorité.

CONSULTATIONS :

Le Ministère du Développement économique, Innovation et Exportation (MDEIE) présente l’importance d’engager un designer industriel : « Instrument essentiel de développement économique, le design industriel peut faire toute la différence entre le succès et l’échec de votre produit (5). » Selon une étude menée par Industrie Canada : « Plus de 80 p. 100 des entreprises canadiennes de toutes tailles ont constaté une amélioration marquée de la satisfaction des besoins de la clientèle et de la qualité des produits par suite de l’adoption des technologies de pointe et des procédés de CDP (Conception et Développement de Produits) (6). » Laurent Marcoux travaille comme consultant en design et pigiste (freelancer). Il est travailleur autonome. Il travaille à contrat sur des travaux de design à l’occasion tout en étant étudiant. La demande en design industriel est constante sur le site X (7) et d’autres sites de ce type, preuve du besoin pour un pigiste en design. Les perspectives économiques futures impliqueront davantage un recours à Internet pour recruter des sous-traitants via Internet (8). En effet, selon Statistiques Canada : « La grande majorité des gains réalisés dans le commerce électronique au cours des dernières années sont attribuables à une augmentation des ventes entre les entreprises… (9). » Designer-entreprise.com a aidé Laurent Marcoux à obtenir un emploi chez Syncro Innovation et un stage en communication avec Axel-Client.com. Voici la liste des clients ayant contracté avec Laurent Marcoux après la visite de son site : Clipcom Canada Inc., Club OPC, Sophie Marchand, Nathalie Duchesne et Productions cinématographiques Corsaires. Voici la liste des médias ayant demandé des entrevues : LeSoleil, ElleQuébec, Guide de l’auto (Canal Vox) et Mise À Jour Québec (Canal Vox). Une dizaine d’étudiants ont aussi reçu des conseils de Laurent Marcoux pour leurs travaux de recherche, dont Mme Célie Bachelet, étudiante au Lycée Thomas Corneille, Bac STG (sciences et technologie de la gestion) option mercatique, qui dit avoir reçu « une très bonne note » suite à une entrevue avec Laurent Marcoux. Le projet « Tonik », un bracelet lecteur Mp3 issu du portfolio de Laurent Marcoux, a été illustré dans le Journal de Montréal. Les commentaires de clients satisfaits sur Designer-Entreprise.com, section Clients et portfolio, démontrent la qualité du travail de Laurent Marcoux (10).

LIVRES :

La marque Taschen a fait la preuve que les livres sur le design sont populaires et rentables. L’écriture de livres par Laurent Marcoux sur le design correspond à cet intérêt des lecteurs pour ce sujet. Dans le marché actuel, il n’existe pas de livre francophone faisant un lien entre le design, les tendances et le comportement du consommateur qui soit adressé aux entrepreneurs et aux amateurs de design, alors que de nombreux internautes qui ont contacté Laurent Marcoux sont intéressés par ce sujet. (…) Les livres électroniques sont vendus via Lulu.com, en échange d’un pourcentage des revenus de vente, ce qui signifie qu’il est possible d’imprimer les livres et de les distribuer à la pièce ou en grande quantité selon variabilité de la demande.

SOURCES :

1) [en ligne] Thibaut DEVERAUX, Design-Keys, « C’est design, c’est déco… Comment le public comprend le design? », lu le 29 janvier 2012, http://design-keys.org/9885/design-deco-enquete-perceptions-design/.

2) [en ligne] Alexa.com, lu le 29 janvier 2012, http://www.alexa.com/site/linksin/designer-entreprise.com .

3) [en ligne] Bizinformation.com, lu le 29 janvier 2012, http://bizinformation.org/us/www.designer-entreprise.com .

4) [en ligne] Tweetsponso.fr, lu le 29 janvier 2012, http://bo.tweetsponso.fr/?oauth_token=jpYsI2jYjDbOeQwkicsIpmCJ66DvyFQ6zyjconDygCs&oauth_verifier=mDjijf76T9D0r1QVaLKt8obLqm2rHOeBd2TvZTbI .

5) Le Design, ça rapporte!, Ministère du développement économique, Innovation et exportation, 2009.

6) L’ÉTAT de la CONCEPTION de PRODUITS, Industrie Canada, 2010.

7) X

8) [en ligne] Catherine CHEVRIER et Diane-Grabeille TREMBLAY, « La sous-traitance et le travail autonome », publié le janvier 2004, lu le 29 janvier 2012, http://www.teluq.uqam.ca/chaireecosavoir/pdf/NRC03-15.pdf .

9) [en ligne] Statistiques Canada, Le Quotidien, « Étude : Popularité des ventes en ligne interentreprises », lu le 29 janvier 2012, http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/051116/dq051116b-fra.htm .

10) [en ligne] Designer-entreprise.com, lu le 21 janvier 2012, http://designer-entreprise.com/reputation/ .

J’ai reçu en primeur aujourd’hui une copie du Magazine ElleQuébec de novembre 2011.

Dans cet article intitulé « Spécial rajeunissement : avec ou sans injections? », vous pouvez y lire mes interventions. Voici un extrait :

P. 272.

Selon Laurent Marcoux, ce boycottage des poitrines refaites, des lèvres gonflées et des fronts ultralisses est un retour du balancier tout à fait normal. « Les années 1980 étaient celles du ‘bien paraître’ et de la puissance personnelle. Aujourd’hui, c’est la notion d’authenticité qui prime. On veut faire des choix écologiques et éthiques, trouver un équilibre entre le travail et la vie de famille. » Selon l’expert, l’engouement pour les injections serait cyclique, comme le sont toutes les tendances.

Plus tôt en 2011, j’ai été demandé en entrevue par Frédérique Laliberté au sujet des tendances relatives aux soins anti-âge. Je lui ai alors parlé de mon opinion. Je crois que « prendre soin de soi » est universel et intemporel et que la forme que prend cela dépend d’époque en époque. Je lui aussi parlé de ma conception d’un bon produit à notre époque et selon quoi pour vendre, les produits anti-âge ont intérêt à cibler les femmes à l’aide d’images évoquant le concept « authentiquement belle ». C’est pourquoi on tente d’assimiler produit anti-âge et produits cosmétiques (maquillage, crème pour la peau) et féminité authentique.

Ce fut une agréable expérience, similaire à mes chroniques sur la consommation pour le blogue l’Intercom.com.

À propos de l’article

À partir de la page 264 du magazine, la chroniqueuse fait un portrait de l’industrie des soins anti-âge. On y mentionne les propos d’experts comme Dr Jean-François Tremblay,  Dre Jean Carruthers, Dr Éric Bensimon, Dr Ari Demirjian et Florence Vinit, professeure adjointe au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal. On évoque « Botox et cheveux gris », un article du journal LaPresse au sujet de Miriam O’Reilly, écrit par Marc Cassivi.

Je suis ravi de constater qu’on y parle aussi Nelly Arcan. J’avais en effet suggéré à Mme Laliberté de s’intéresser aux propos de Nelly Arcand pour une chronique présentée à Bazoo.tv. Elle y parlait de alors du concept de  « Burqa de chair ». C’est une expression de son invention désormais célèbre parce qu’il s’agit du titre d’un livre paru chez Édition du Seuil.

Pour en savoir plus

Certains de mes propos n’ont pas été retenu pour l’article, comme le fait que je crois que le marché des produits anti-âge est affecté grandement par les fluctuations économiques, contrairement aux rouge-à-lèvres par exemple. J’ai aussi discuté des propos de Frederic Beigbeder à propos de la beauté, dans une entrevue pour son roman Au secours pardon.

Des conseils d’affaires ont été donnés par des entrepreneurs du Québec dans le groupe auquel je participe, Linked-In Québec. Il s’agit d’un groupe très actif composé de nombreux professionnels qui vous seront utiles en entreprise. Récemment, je suis tombé sur la présentation en format e-book qui compile tous les conseils.

Vous y trouvez le conseil d’affaires le plus pertinent qu’on n’ait donné: m’associer avec des gens qui apprécie ma saveur.

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Samedi, 21h50. Je suis à Toulouse pour mon stage, branché sur MSN, quand une certaine solvee me contacte suite à sa découverte de mon concept d’une radio bidirectionnelle. Notre conversation se tourne vers le design et cette personne m’indique qu’elle étudie à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis, Tunisie. Bref, mon blogue a capté l’attention de Raghda Essid, étudiante en design industriel, qui a parlé de ce site Web dans ses cours. Ma conversation avec solvee:

Il y a quelques temps, un Fançais, Olivier Le Meignen, me posait des questions sur le métier de designer. En France, Minerve publie mes articles à son lectorat. Au Québec, ce blogue attire l’attention de Mise à Jour, une émission de télévision du Canal Vox. Ce blogue se fait tranquillement une place dans différents domaines d’activités et j’en suis ravi.

N’hésitez pas à me contacter sur les réseaux sociaux pour en savoir plus sur le design industriel et sur mes recherches en marketing promotionnel.

Pour mieux me connaître:

  • C.V.
  • Je suis dans un e-book
  • Ma contribution à une émission de télévision
  • Ma vision du Québec
  • Mes réponses à un questionnaire
  • Mes réponses à une entrevue
  • Mon expertise: je conçois des produits commerciaux
  • Pour vos besoins en design industriel
  • Pour vos besoins en marketing promotionnel
  • Pourquoi engager un designer industriel/designer de produits?
  • Qu’est-ce que le design?
  • Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

    Voici l’épisode de Mise à Jour sur le mobilier urbain auquel j’ai contribué en faisant une étude sur le mobilier urbain. Et pour votre information, on la mentionne à 12:00 :

    Dans cette vidéo, on apprend que le mobilier urbain contribue à créer un environnement attrayant qui attire les touristes et les citoyens dans les artères commerciales de la ville.

    Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

    Mon billet Comment vendre un frigo à un eskimo a été remarqué par Minerve, ce qui a donné ce premier article de ma plume sur Minerve et comme ils m’ont demandé de devenir un auteur pour leur site, vous pouvez y lire ma bio:

    Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au Cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Son expertise en recherche et développement l’amène à concevoir des produits commerciaux répondant à des critères élevés, en respectant les tendances de consommation et les contraintes des marchés. Comme agent de projet marketing, il rend service aux jeunes entrepreneurs, travailleurs autonomes et PME en leur simplifiant la vie. Chasseur de tendances, designer industriel, stratège créatif, directeur artistique, blogueur, romancier (Le meilleur des deux mondes), fan de technologie, innovation et entreprenariat, Laurent carbure à la créativité! Cet hyper-actif du Web déniche les buzz, les entreprises innovantes et les créations inusitées afin de mettre en lumière leur génie et d’en faire profiter la planète. Productivité et créativité sont ses spécialités, et aider à les promouvoir dans l’entreprise est sa passion. Retrouvez-le sur blog: http://www.leprojetinspire.wordpress.com.

    Je suis tellement content qu’on apprécie ma contribution à la blogosphère!

    Pour plus d’information:

    Qu’est-ce que Minerve?

    Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

    Livre recommandé par Geoffroi Garon.

    Je suis fier de vous annoncer ma participation au e-book de René Duringer: Voyage au pays des chasseurs de tendances. Dans un email, M. Duringer m’écrit:

    Téléchargez sur http://www.scribd.com/doc/30252192/Voyage-au-pays-des-chasseurs-de-Tendances ou sur http://www.calameo.com/read/00026305093caab46bd19 l’ouvrage « Voyage au pays des chasseurs de tendances » avec 36 témoignages exclusifs de chasseurs de tendances qui dévoilent comment ils alimentent leurs neurones pour anticiper les tendances, mutations, signaux faibles, où ils approvisionnent pour trouver de l’inspiration, humer l’air du temps, observer. Plus de 200 pages qui montrent 36 visions différentes d’anticiper les tendances. Un ouvrage de l’observatoire des tendances by René Duringer http://www.observatoiredestendances.com/

    Vous pouvez lire mes réponses aux questions de M. Duringer en page 127 à 131 du e-book. Il s’agit du texte intégral, autorisé par M. Duringer lui-même:

    Voyage au pays des Chasseurs de Tendances

    © Observatoire des Tendances /// 2010 page 127 sur 234

    Le Storytelling de Laurent Marcoux

    PARLEZ‐NOUS DE VOUS… VOS SITES, BLOGS, OUVRAGES, PROJETS, ŒUVRES ETC ? WHAT’S UP ?

    Nom : Marcoux

    Prénom : Laurent

    Fonction : Designer de produits et chercheur de tendances

    Organisme/Firme : Je suis consultant, donc en freelance.

    Blog[s] / site[s] : http://www.leprojetinspire.wordpress.com

    Ouvrages : Le Meilleur des Deux Mondes [roman]

    Mail [optionnel] : (Voir Contactez-moi dès maintenant)

    Votre pays / ville : Québec, Canada

    QUEL SERAIT VOTRE LABEL VOUS DEFINISSANT LE MIEUX ?CHASSEURS DE TENDANCES, FUTUROLOGUE, PROSPECTIVISTE, TENDANCEUR, ETC ?

    Chercheur de tendances. Je ne chasse pas, je trouve !

    VOTRE FORMATION, VOTRE PARCOURS, EN QUELQUES LIGNES ???COMMENT VOUS ETES VENUS A VOUS INTERESSER AU FUTUR, AUX TENDANCES, A L’AVENIR ? QUEL A ETE LE DECLIC ?

    Je suis diplômé en design industriel. J’ai donc eu à travailler sur des produits demandant une étude de marché, une analyse des tendances du moment et une recherche d’inspiration. En particulier, j’ai étudié les jeunes pour un lecteur Mp3 et les femmes pour un produit de luxe, une monture de lunettes. Par ailleurs, je suis une personne créative qui s’intéresse à toutes les formes d’art. J’ai découvert la recherche de tendance en consultant des experts en marketing et communication, en lisant beaucoup et en comprenant la dynamique de la mode et du design. J’ai eu le déclic avec la tecktonik, un mouvement de danse de rue qui a monté en flèche et en cherchant le cyberpunk, une attitude qui est en hausse, celle de s’entourer de technologies et de gadgets pour être « branché ».

    DANS QUELS DOMAINES, SECTEURS D’ACTIVITE, THEMATIQUES VOUS INTERESSEZ‐VOUS AU FUTUR, AUX TENDANCES ? QUEL EST VOTRE TERRITOIRE DE REFLEXION : FOODING, MODE, GEOPOLITIQUE, TECHNOLOGIES, LUXE, ARCHITECTURE, DESIGN, ETC ???

    Je m’intéresse particulièrement au design, mais aussi à ce qui influence nos modes de vies. Par exemple, je cherche comprendre les mécaniques sociales qui donnent naissance à des modes vestimentaires ou architecturales, ce qui influence énormément le reste de l’industrie. Je m’intéresse aussi beaucoup aux nouveaux matériaux et aux nouvelles technologies et à leur impact sur la culture.

    COMMENT DECRIRIEZ‐VOUS VOTRE PROCESS DE TRAVAIL POUR CHASSER LES TENDANCES, ANTICIPER LE FUTUR ? VOTRE TRUC C’EST : RENCONTRER DES INNOVATEURS, DES ARTISTES, DES DESIGNERS, SCRUTER LE WEB, DECODER CE QUI SE PASSE DANS LA RUE, VOYAGER, INTERVIEWER DES CONSOMMATEURS, LIRE DES REVUES, FREQUENTER DES LIEUX INSOLITES, OBSERVER LES MODES DE VIE AUTOUR DE VOUS, ALLER DANS LES SALONS OU EVENEMENTS POINTUS, VOUS PERDRE DANS VOTRE BIBLIOTHEQUE, ETC ?

    Rien ne vaut de fouiller dans les zones d’ombres… Oui, en quelque sorte, je cherche les coins les moins éclairés d’une ville ou d’un centre d’achat et je regarde ce que les gens font et comment ils le font. C’est étonnant combien de comportements de consommateurs sont visibles dans le fait de manger un hamburger en plein après‐midi, se regrouper en gang pour aller fumer ou simplement se remaquiller. Ces comportements traduisent des besoins : affectifs, culturels, personnels. Je vous dirais en secret que je vais aussi dans les librairies pour fouiller gratuitement dans toutes les revues sur les présentoirs et que j’ai accumulé plus de 200 adresses de sites Web sur les tendances. Je vais aussi parfois espionner les foules en allant regarder des matchs de hockey.

    EN QUOI LA VIE QUOTIDIENNE PEUT VOUS ALIMENTER EN SIGNAUX FAIBLES ? QUELS SONT LES CHOSES PARTICULIERES DU QUOTIDIEN, DE LA RUE, DU MONDE REEL AU JOUR LE JOUR, QUI VOUS NOURRISSENT DANS VOTRE REFLEXION ?

    Je suis capable de voir une tendance quand un certain public la développe. Les jeunes filles, les gens qui aiment la musique beaucoup plus que la moyenne, les parents de jeunes enfants, les gens très compétitifs et les personnes sincères sont des panneaux publicitaires qui crient : regardez la nouvelle tendance ! J’entends aussi souvent une nouvelle tendance dans l’autobus. Il faut écouter ce que les gens se disent au cellulaire et ce qu’ils ont d’écrit sur leur T‐shirt et ce qu’est leur fond d’écran.

    SI UN JEUNE VOULAIT DEVENIR UN CHASSEUR DE TENDANCES, QUELS CONSEILS LUI DONNERIEZ‐VOUS ?

    Je lui proposerais immédiatement de faire beaucoup de voyages et de se créer un énorme dossier des tendances selon les pays. Les tendances circulent de pays en pays. Si c’est impossible, je lui dirais de créer un groupe de créateurs dans sa région et de lancer des projets amateurs pour vérifier si les tendances qu’elle croit percevoir attirent l’attention des gens.

    QUELLES SONT LES COMPETENCES PARTICULIERES POUR DEVENIR UN CHASSEUR DE TENDANCES ? IL FAUT ETRE CERVEAU GAUCHE OU CERVEAU DROIT ? PLUTOT AUDITIF, VISUEL, ETC ? INTUITIF, CREATIF, RIGOUREUX, ETC ? EST‐CE QU’IL Y A DES PREDISPOSITIONS INDISPENSABLES ?

    Je pense qu’il faut être attentif aux détails et aux choses insignifiantes et savoir les décoder. Je donne l’exemple du parfum. Il existe des gros changements de mentalités et d’habitudes par rapport au parfum, mais personne ne le remarque, parce que le parfum, c’est invisible. Il faut être capable de décoder les affiches publicitaires des géants et remarquer comment les consommateurs réagissent au changement. Si j’ai à engager un chasseur de tendances, je choisis quelqu’un qui aime écouter, observer et qui a un bon sens de l’analyse. Il faut aussi savoir se fier à son intuition et à son bon sens et aimer se mélanger à différents groupes culturels, souvent underground.

    VOTRE HORIZON DANS LEQUEL VOUS VOUS PROJETEZ ? TENDANCES A COURT, A MOYEN OU LONG TERME ? C’EST QUOI VOTRE HORIZON DE PREDILECTION ?

    À court terme, je souhaite travailler avec des entreprises en tout genre et éventuellement lancer un livre qui fera le résumé de mes recherches. Je dois amener les gens du Québec à comprendre l’importance de ces recherches de tendances. À moyen terme, je veux développer mon expertise en travailler à contrats pour des besoins plus précis. Puis, je souhaite développer mon expertise et faire des voyages pour évaluer les tendances fortes à travers le monde. Je rêve d’être engagé par de grandes entreprises, des agences et des studios et partager ma passion et mon talent.

    COMMENT FAIRE POUR ETRE NE PAS ETRE PIEGE PAR LES RUMEURS, L’INFOBESITE SUR LES TENDANCES, LES STRATEGIES D’INFLUENCE DES MARQUES, LES EFFETS D’ECHOS, ETC ? QUELS SONT LES CRITERES DE SELECTION DE L’INFORMATION SUR LESQUELS IL FAUT ETRE INTRANSIGEANT ?

    Il faut se fier à des personnes clés. Si la tendance existe, elle existe. Pour savoir si elle va progresser, il faut se fier aux grands joueurs, aux gens d’expériences et aux grands critiques. Si une tendance ne résiste pas à un souper entre amis quand vous en faîtes la promotion, c’est qu’elle manque d’effet Wow ! Elle s’essouffle. À Québec, il y a en ce moment une tendance pour tuques en forme d’animal qui sont habituellement très sympathiques et jolies. Pourtant, je peux vous dire qu’après avoir vu Voyage au pays des Chasseurs de Tendances une imitation d’une de ces tuques en version chapeau sur lequel est assis un singe gris et rouge, je peux vous dire que cette tendance s’essouffle. Pourquoi ? Parce que les gens qui portent des tuques laides en forme de singe pour avoir l’air cool, ce sont ceux qui tuent lentement les tendances. Ce produit devra être remis au goût du jour. On ne peut tolérer les tendances qui s’adressent à n’importe qui et qui ne sont pas représentatives de mythes ou de rêves. Les gens qui ne s’assument pas et qui imitent tuent les tendances.

    AVEC LES PHENOMENES D’ACCELERATION DU MONDE, DE VITESSE, DE L’EPHEMERE … EN QUOI CELA MODIFIE LE CONCEPT DE TENDANCES, DE FUTUR ? ALORS QUE TOUT SEMBLE EN FLUX TENDU, COMMENT CHASSER UNE TENDANCE ? D’AILLEURS, COMMENT DEFINIR CE QU’EST UNE TENDANCE EN 2010 ?

    D’après mes recherches, la mode évolue aux deux semaines pour les vêtements, quatre mois pour les décors, un mois pour les sites Web, six mois pour les équipements sportifs et trois ans pour l’architecture. Par contre, si vous augmentez l’offre, vous augmentez le nombre de tendances potentielles et donc le besoin de renouveler les produits. Aujourd’hui, Twitter et les blogues sont d’excellents moyens de cibler les tendances de certains groupes de gens. De même, il existe un truc pour trouver les tendances dominantes d’un marché qui vous permet d’identifier les sujets les plus chauds des magazines : le mur d’inspiration. Une tendance en 2010, c’est tout ce qui peut être un complément à une tendance devenue un classique. Par exemple, la ceinture Diesel est tendance parce qu’elle est un complément inspiré au classique complet cravate de Dolce & Gabanna. De même, le skateboard avec un graphisme « pop » est tendance parce qu’il accompagne bien l’ensemble du skateboarder devenu un classique en 2000.

    QUELS SONT LES 3 SECTEURS ECONOMIQUES QUI INTEGRENT LE MIEUX LE DECODAGE DES TENDANCES DANS LEUR STRATEGIE ? VOTRE PRONOSTIC SUR LES 3 SECTEURS QUI FERONT LE PLUS APPEL DU DECODAGE OU DE L’ANTICIPATION DE TENDANCES DANS LES 10 ANS A VENIR ?

    À mon humble avis, on ne devrait pas parler de secteur d’activité, mais de secteur géographique. Les territoires suivant sont à observer : Californie, Australie, Singapour et pays Scandinaves. Je prédis un changement du pôle d’où sont solidifiées les tendances. Avant, on parlait de coins comme Milan, Paris et New‐York, mais je pense que ce sera de plus en plus des coins touristiques et intéressants pour les petits entrepreneurs dans des marchés très compétitifs. À l’époque du nomade, pourquoi pas des villes tendances et d’autre pas ?

    ETRE UN FOLLOWER DES TENDANCES QUE TOUS DECODENT OU PRENDRE LE RISQUE DE VOIR PLUS LOIN… COMMENT REUSSIR A RESOUDRE CE DILEMME ? QUELLE POSTURE PRECONISEZ‐VOUS ?

    On doit avoir, à mon avis, un moyen d’évaluer les tendances lourdes des tendances légères. Les tendances lourdes en ce moment [automobile, Internet, musique sur appareil, pétrole] ne seront pas les tendances lourdes dans 25‐30 ans. De même les tendances légères en ce moment [peur des germes, intérêt pour Haïti, besoin de jouer en dehors de la maison et de participer à la communauté] ne seront pas les tendances légères dans un an. Et comme tout va plus vite, on peut noter qu’il existe des tendances moyennes qui sont, elles, vraiment difficiles à reconnaître et qui demandent une excellente connaissance des marchés dominants et des opportunités pour faire de l’argent dans ce monde. Moi, je catégorise les tendances que j’observe dans un dossier top secret !

    EST‐CE QU’IL Y A UN PROFIL TYPE D’ENTREPRISE PRETE A METTRE DES MOYENS CONSEQUENTS POUR TRAQUER/DECODER LES TENDANCES DE SON SECTEUR ?

    Les agences de pub, les entreprises du domaine des cosmétiques, des vêtements, de la musique et de l’art ont toujours besoin de chercheurs de tendances, mais ce sont les graphistes, designers, Voyage au pays des Chasseurs de Tendances entreprises de gastronomie, de voiture, de produits manufacturiers et de tourisme qui sont les clients les plus intéressants il me semble. On différencie ces entreprises par le goût de l’innovation, leur esprit de camaraderie et leur implication dans la culture.

    SI VOUS DEVIEZ BUZZER POUR 3 PERSONNAGES DE VOTRE ENTOURAGE ??? CELA PEUT ETRE D’AUTRES CHASSEURS DE TENDANCES OU DANS CE MILIEU, OU BIEN DES ARTISTES, DESIGNERS, SOCIOLOGUES, UNIVERSITAIRE, INTELLECTUEL, ETC

    Anne d’Arche, publicitaire, enseignante et chroniqueuse à http://www.bazzo.tv

    Renan Chastelier, auteur de Tendancologie, livre culte du chercheur de tendances

    Provokat, agence de publicité, http://blog.provokat.ca/

    QUELLES SONT LES 3 TECHNOLOGIES INDISPENSABLES POUR TRAQUER LA TENDANCE, LE FUTUR ? LE MICRO‐BLOGGING, LES RESEAUX SOCIAUX, LES BLOGS, LES COMMUNAUTES, LES OUTILS DE MESURE DE REPUTATION, LES OUTILS COLLABORATIFS, GOOGLE TRENDS, ETC ?

    Twitter

    Youtube

    Flickr

    VOS 3 ANTICIPATIONS POUR LA PROCHAINE DECENNIE ?

    Plus de cyberpunk, soit de plus en plus de gens qui portent fièrement leur appareil technologique, leur gadget, et qui en font un objet de mode qui les suit au quotidien [peut‐être implanté dans la peau ou insertion dans les vêtements]. Plus de grosses peurs vécues par beaucoup de gens et donc de plus en plus de médication, de besoins pour la santé et de besoins d’être isolé des autres et en communauté sur Internet. Plus de baby‐boomers âgés qui vont brasser les idées, changer la manière dont on perçoit la vieillesse et qui s’exprimeront beaucoup au sujet de la mort, de la vie et des grandes questions comme l’écologie.

    VOS 3 A 5 MAGAZINES INCONTOURNABLES ?

    Grafika [les graphistes font la mode]

    Tetu [les gays sont toujours à la mode]

    I.D. [les designers analysent les consommateurs]

    VOS 3 A 5 BLOGS OU SITES CHOUCHOUS ?

    http://www.au‐secours‐jai‐un‐blog.com/

    http://www.trendhunter.com/

    http://www.buzzfeed.com/

    http://successblog.wordpress.com/

    http://failblog.org/

    VOS 3 A 5 VILLES OU PAYS OU VOUS AIMEZ HUMER L’AIR DU TEMPS OU VOUS RECHARGER EN IDEES ?

    Californie

    Australie

    Singapour Voyage au pays des Chasseurs de Tendances

    VOS 3 A 5 FILMS CULTES SUR LE MONDE DE DEMAIN ?

    Minority Report

    Back to the futur II

    The Matrix

    5 OUVRAGES FETICHES/CHOUCHOUS ?

    Ce que marque veut dire de Marie‐Claude Sicard

    Tendancologie de Ronan Chastellier

    I want to change the world de Karim Rashid

    Comportement du consommateur de Pierre Balloffet, Naoufel Daghfous, Christèle Boulaire et Alain d’Astous

    Brand Design : Construire la personnalité d’une marque gagnante de Saverio Sbalchier, Marco Bassani, Kamel Ben Youssef et Stéphane Magne

    QUELS SONT LES 3 CONFERENCIERS, PERSONNALITES, INTERVENANTS, ETC QUI DE VOTRE POINT DE VUE VOUS ONT LE PLUS IMPRESSIONNE PAR LEUR VISION DU FUTUR ?

    Jacques Fresco, designer et architecte

    Ross Lovegrove, designer industriel

    Martin Ouellet, directeur de l’agence de publicité Provokat

    QUELS SONT LES 5 TAGS QUI POURRAIENT ILLUSTRER LE MIEUX LA PROCHAINE DECENNIE, LES TENDANCES EMERGENTES QUE NOUS ALLONS VIVRE ENSEMBLE ?

    Cyberpunk

    Vieux et heureux

    Écologiste furieux

    Communauté [furry, geek, girlie, conspirationistes…]

    Amour sur le Web

    QUELS SONT LES 3 LIEUX LES PLUS TENDANCE, INNOVANTS, SPECTACULAIRES, FUTURISTES, AVANT‐GARDISTES, INSPIRANTS, DECALES, … QUI VOUS ONT MARQUE CES DERNIERES ANNEES ?

    Le Moulin à Images [installation multimédia extérieure réalisée par Robert Lepage et Ex Machina]

    Huangbaiyu Village [projet architectural écologique]

    Burj Khalifa [le plus haut gratte‐ciel au monde]

    Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

    Photo par Josée-Anne Maltais - Graphisme par Marc Decourt
    Photo par Josée-Anne Maltais – Graphisme par Marc Decourt

    Voici un copié-collé de l’ Entrevue : Laurent VS SillyPatty  écrit par Marc Decourt. J’y ai ajouté des liens hypertextes pour vous faire découvrir mes billets et ce qui m’intéresse.

    SillyPatty en entrevue avec Laurent Marcoux.
    Lieu : Québec (Ville)
    Job : Spécialiste en design industriel (dessinateur de produits commerciaux) en recherche d’emploi et de contrats / blogueur
    Web : Le projet Inspire

    SillyPatty : Si c’était la fin du monde et que je pouvais te sauver en t’amenant dans ma navette spatiale, pourquoi je choisirais de te sauver toi et pas quelqu’un d’autre?
    Laurent Marcoux : Je suis en santé dans la jeune vingtaine. Je suis un homme et ça prend des hommes pour refaire l’humanité. Je sais m’occuper des enfants en bas âge. Je suis excellent en résolution de problèmes et créativité, ce qui veut dire que je suis un candidat idéal pour solutionner des problèmes reliés à la survie en environnement hostile, rebâtir une civilisation et une culture. Je suis un leader et un stratège habile. Je suis très rapide en brainstorming ce qui signifie que je saurais résoudre des problèmes nouveaux auxquels il n’existe pas de solution connue. Je suis particulièrement qualifié pour concevoir des outils, environnements et organiser des groupes de gens pour les faire progresser. J’ai de l’expérience en survie en forêt, secourisme, chasse et pêche, transport par bateau/auto, construction, électronique, entreprenariat et agriculture.

    SP : Je te donne 1$ et tu dois en faire 100$ le plus rapidement possible. Que fais-tu ?
    LM : En supposant que je ne possède rien à revendre et que je ne peux pas travailler…
    Je fais un concours avec gain exponentiel. Je donne en prix 0,25$ et je fais payer 0,05$ pour jouer. Je donne en prix 1$ et je fais payer 0,25$ pour jouer et ainsi de suite.

    SP : C’est quoi ta plus grande peur ?
    LM : J’ai peur des ravins. Je veux dire, je n’ai pas peur de tomber dans un ravin, j’ai vraiment peur des ravins comme tel.

    SP : À qui t’adresses-tu quand tu as besoin de conseils ?
    LM : À mon meilleur ami, mes parents, ma copine ou j’appelle des experts que je connais.

    SP : Qui sont des idôles ?
    LM : Stanley Kubrick, Robert Lepage, Jacques Fresco.

    SP : Quelle est ta mission dans la vie ?
    LM : Trouver comment faire progresser l’humanité et le communiquer.

    SP : Pourquoi aimes-tu la créativité ?
    LM : Parce que la créativité c’est un moyen efficace de progresser dans la vie et résoudre des problèmes concrets. C’est aussi en lien direct avec les arts et je suis un artiste.

    SP : Qu’est-ce que tu penses de la ville de Québec ?
    LM : Je pense que la ville de Québec est un lieu charmant et romantique dans lequel l’abondance de neige et le froid sont les contraintes les plus désagréables. Les gens de Québec sont plutôt en retard comparés au reste du monde et ça s’explique par le grand nombre de petites et moyennes entreprises qui n’ont pas les budgets et l’expertise pour être à la hauteur de leur talent et aspirations. Les gens de Québec adoptent des traits de caractères traditionnels et admirables: amour pour la famille, la nourriture, la paix d’esprit et l’ordre. Ce sont des valeurs que j’apprécie fortement et qui me font croire que Québec est une des villes les plus paisibles sur Terre. Les citoyens de Québec sont frustrés par son manque d’envergure économique, le transport en commun déficient, les manques en soutient à la culture et en équipements sportifs et la progression inégale dans différents quartiers. C’est une ville qui attire beaucoup les touristes et qui n’a jamais été aussi intéressante.

    NOTE: À voir aussi

    Une nouvelle vision du Québec

    Le Québec est capable d’innover 




    • Page Facebook

    • Contactez-moi

      Laurent Marcoux, consultant en design industriel

      Email: contrat.laurent(at)gmail.com
      Skype : laurent_marcoux

      Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

      Réseaux sociaux:
      Facebook Facebook
       Google+
      Linked-In Linked-In
      Twitter Twitter

    • Le Design et l’écologie

      LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
    • Le Design tout simplement

      LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.