Archive for the ‘Rentabilité du design industriel, design de produit, product design’ Category

Dans l’article du Harvard Business Review « Can Design Save Silicon Valley? », on peut lire ceci:

The reasons for an investor focus on design are not all that hard to understand. “Great design” has helped drive Apple’s valuation to $475 billion, while AirBnB, Square and Pinterest all demonstrate how superb user experience design attracts both rabid fans and VC investment (over $1 billion between them, to date). Last, but far from least, is Google’s $3.2 Billion acquisition of the design-centric Nest, maker of a smart thermostat.

 via Guy Kawasaki

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Publicités

Pour ce qui est des offres de service en design industriel, je pense qu’on peut les comparer à n’importe quelle offre de service en publicité en ce sens qu’il s’agit d’un résumé du mandat à effectuer en considérant des notions de marque commerciale. Historiquement, les offre de service en publicité (et en design) sont structurées de sorte à mettre en évidence:

  • Le nom de la marque
  • La charte graphique de la marque (logo, couleurs, etc.)
  • Le message à communiquer (par exemple: Coca-Cola, c’est rafraîchissant)
  • Les contraintes: économiques, techniques (outillage), en ressources humaines
  • Le domaine d’activité de l’entreprise et un court descriptif de sa mission et de son historique
  • Les dimensions propre au projet (par exemple: Coca-Cola est compétiteur de PepsiCo)
  • Conjoncture du marché et partenariats d’affaires
  • Description de l’objectif à remplir
  • Les échéanciers
  • Les budgets

Vous pouvez aussi vous inspirer des offres de service en architecture, conception mécanique ou ingénérie.

Il est bon de prévoir un temps plus court que ce dont vous avez besoin, question d’assurer que tout soit livré à temps. Il est aussi pertinent de développer un montant d’argent réservé seulement aux gens de la production, de sorte à ce qu’il y ait des ajustements rapides des chaînes de montages. Tous les projets de design n’ont pas influencé la production de manière à révolutionner les façons de faire. Cependant, il faut noter que de bons projets de design ont demandé des modifications dans la chaîne de production. Voici un exemple frappant:

Bien entendu, le respect de ces éléments de l’offre de service, c’est le genre de propos qu’on tient losqu’on discute lors de la signature du contrat et vous n’avez pas à écrire tout cela de manière très détaillée. Cependant, tout ce qui concerne la marque doit être très clair. En anglais, on dirait « laser sharp » (ciblé comme un laser). Certaines entreprise n’ont pas fait la réflexion sur leur marque, il importe alors de le dire en toute lettre, afin d’éviter de tergiverser autour de ce problème fondamental.

Les agences de design sont habiles pour tracer les lignes directrices d’un développement de produit. Demandez qu’on vous explique les étapes une à une. Ça fait parti du boulot du designer de structurer le développement de produit. Certains appeleront ces jalons des « milestones » ou encore des « étapes clés-en-main ». Les jalons marquent la fin d’une partie du mandat. Ce sont par exemple: « Dessin de fabrication – première révision ». Ces jalons sont identifiés par des « livrables » qui sont en fait ce qu’on livre au client, c’est-à-dire ce qui doit être fait pour être cohérent dans l’échéancier.

Les différents modes d’action selon les agences permettent de remarquer le style même de l’agence, son style organisationnel. Certaines agences ne font pas de brainstorming. D’autres font du brainstorming pendant deux semaines, d’autres pendant plus longtemps encore.

Au delà de l’ordre du développement de projet, il y a des différences d’ordre philosophiques qui permettent de choisir la bonne agence. Ainsi, des studios de design seront beaucoup moins flexibles et polyvalentes que certains consultants. Il serait bon pour vous de voir s’il y a un « fit » (une alliance cohérente) entre votre entreprise et l’entreprise qui vous offre des services de design.

Personnellement, j’apprécie collaborer avec mes clients pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Ma gestion de l’innovation s’inspire de la gestion du développement en programmation. Voici un exemple de gestion en programmation:

Carlo Blatz – Pigs & Chickens

Je suis partciulièrement influencé par les stratégies d’innovation d’Henry Ford, voir:

Le tarif demandé par chacun des sous-traitant en design est aussi un facteur à prendre en compte. Pour en savoir plus sur ce sujet, lisez: «Les designers coûtent-ils trop cher ? Salaires et tarifs horaires »:

…allez voir le site Corolfot qui présente un aperçu des salaires et taux horaires selon les professions dans leur dossier Design Salary Guide

Lisez aussi « Sélectionner une agence de design + un studio de design », surtout ce passage:

Comment choisir un designer à l’externe? Le site AAPQ.ca présente un guide des meilleures pratiques en recherche et en sélection d’une agence marketing : LE GUIDE POUR CHOISIR LE BON PARTENAIRE EN COMMUNICATION MARKETING. (PDF)

Enfin, pour comprendre le développement d’une idée vers un projet finalisé, je vous invite à suivre le modèle que je suis personnellement, que j’ai décris dans le texte « Branding pour repenser la marque »:

Moving Brands met en ligne une étude pour le logo de HP. Je vous invite à regarder leur vidéo qui explique bien les efforts que demandent la conception d’une marque.

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Les designers de la France sont reconnus pour… et bien… pour Philippe Starck (Le Cas Philippe Starck)! Mais à part celui-là, que connait-on réellement du design français? Voici des ressources pour mieux connaître le monde du design en France:

Vous trouverez plus d’informaton ici:

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

« La Surprise », voilà ce que dit Michel Dallaire en entrevue avec Metz lorsqu’on lui demande: comment faire vendre un objet de consommation et avoir du succès? On vend avec la surprise! On surprend l’acheteur!

Cliquez ici pour regarder l’entrevue sur le Canal Voir: Design.

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

« Butcher » est un mot du joual québécois qui pourrait se traduire par: « Mal faire » ou encore « Faire à moitié ». C’est en quelque sorte : « Mal faire son travail ». On peut dire qu’il existe une certaine culture du « mal faire » dans certaines entreprises. C’est la culture de la basse qualité ou du bas de gamme.

Je déplore cette attitude des dirigeants de PME qui fait en sorte qu’on tourne les coins ronds et qu’on vise le bas de gamme. Ça me donne envie de leur dire : « Réveillez-vous! La compétition est très forte! »

Le design, c’est plutôt une culture de la haute qualité. Si vous n’aimez pas le design, peut-être êtes-vous plutôt du côté du bas de gamme… Pourquoi choisir le design? Parce qu’on veut augmenter la qualité des produits et services!

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Plusieurs chefs d’entreprise se demandent:

  • Quelle est la marge de profit dans l’industrie du design d’objet?
  • Quelle est la marge de profit dans l’industrie du design industriel?
  • Quelle est la marge de profit dans le design industriel?

Si vous êtes à la recherche d’études de cas en design industriel, je vous recommande de lire mon billet « Études de cas (case study) en design industriel » et de visiter ces pages Web:

Voici des données que j’ai recueillies dans mon billet « PME et design : études de cas et données statistiques »:

Voici la liste des billets de ce blogue qui concernent le design industriel auprès des Petites et moyennes Entreprises (PME)dans une économie de la mondialisation. On y retrouve entre autre des statistiques concernant le retour sur investissement (ROI) en design industriel.

TOP 3

Si vous n’avez que trois études à lire pour comprendre l’impact du design sur une entreprise manufacturière, lisez, dans cet ordre :

  1. The Impact of Design on Stock Market Performance (PDF) (Monde), Design Council;
  2. Le design industriel au Québec – un Outil stratégique de compétitivité (PDF), Gouvernement du Québec;
  3. Synthèse des résultats de l’enquête sur la perception et l’utilisation du design industriel par les entreprises manufacturières québécoises, Gouvernement du Québec, Développement économique, Innovation et Exportation, avril 2008, 32 pages. (PDF) (Québec, Canada),Gouvernement du Québec.

J’ai aussi fait mention des salaires et taux horaires des designers dans ce billet « Les designers coûtent-ils trop cher ? Salaires et tarifs horaires ». Si cela vous branche, allez aussi voir la catégorie « Rentabilité du design industriel, design de produit, product design » de ce blogue.

Il importe pour une compagnie de suivre un processus de sélection rigoureux dans le choix d’une agence de design, pour en savoir plus, lisez « Sélectionner une agence de design + un studio de design ».

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Alors, les designers coûtent-ils trop cher? Ça dépend à qui vous vous adressez. Dans son billet, « Engagez un designer », Lucie Lavigne, journaliste à LaPresse, écrit:

Bien souvent, autour de moi, plusieurs personnes hésitent à consulter un architecte ou un designer d’intérieur qualifié pour de (gros) travaux de rénovation, voire même de construction.

«Ils coûtent trop cher, je vais m’arranger moi-même et trouver des plans sur internet», me disent-ils.

Sans compter qu’au Québec, n’importe qui peut se présenter comme «designer»…

La perception du design comme « déco »

D’abord, il importe de traiter du frein que représente la « Perception du design »:

D’après une étude mise en ligne sur le site Design Keys, le design synonyme de « déco » pour la plupart des gens.

Nous avons voulu allez plus loin et qualifier précisément les sites qui utilisent le plus le mot « design » dans le haut des résultats Google. Il en est ressortit 3 grandes catégories de site :

  • Les boutiques en ligne de déco
  • Les blogs déco
  •  Les sites professionnels

Il convient de préciser que bon nombre de personnes n’ont tout simplement pas de schéma mental associé au design. Pour eux, c’est un mot étrange. Pour d’autres, design égale décoration ou design égale esthétique/style ou design égale mode. Cependant, il faut comprendre que le design est a pour fondements des principes propres au management:

  • économie dans les matériaux;
  • économie dans les processus de fabrication;
  • limite des pertes;
  • durabilité et fonctionnalisme…

Tout cela correspond à une certaine vision du design qui dépasse le « look ».

Designer professionnel

Puis, il faut noter que si on reprends les propos de Descartes,  « le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ». Hors, le bon sens seul ne suffit pas à accomplir des activités qui sont le propre du professionnel en design. Ça prend aussi de l’expérience et une compréhension des théories. De tels travaux propre aux designers sont:

  • L’idéation et le brainstorming, phase qui, s’il est faite de façon logique, ne devrait pas s’étaler sur deux ans comme c’est le cas pour certains inventeurs;
  • La résolution de problèmes d’ergonomie, d’esthétique, de fonctionnalité et de rentabilité;
  • La fabrication des maquettes et prototypes;
  • La préparation des plans et devis;
  • Les tests et les interfaces de mise en marché (affiches, panneaux, etc.)
  • etc.

Comme pour n’importe quelle profession, à moins de présenter une étude de cas valable, il reste que c’est par les commentaires des clients satisfaits, la réputation, les diplômes et le portfolio qu’on qualifie un designer. Je disais récemment à un ami qu’un designer qui ne sait pas dessiner un concept rapidement devant son client et lui expliquer en détail un assemblage n’est pas un designer!

Salaire et tarif horaire

Si vous pensez que faire affaire avec un designer coûte cher, allez plutôt vérifier la moyenne des salaires et des taux horaires selon chaque profession. Si certains bureaux demandent « des prix de fou », d’autres studios font des commandes pour des « peanuts ». Je le sais bien, ce sont mes compétiteurs! N’allez pas penser que parce qu’ils coûtent moins cher que moi que ces freelancers à prix réduit sont bons en design. Ce sont parfois des graphistes qui s’imaginent designer industriel ou des bricoleurs. Il suffit de voir leur portfolio pour comprendre que ce sont des usurpateurs et ça c’est quand ils ont un portfolio. En effet, ils n’ont ni les compétences, ni l’expérience, et surtout pas les diplômes pour se dire « designer » ou « chasseur de tendances ».

Pour en avoir le coeur net, allez voir le site Corolfot qui présente un aperçu des salaires et taux horaires selon les professions dans leur dossier Design Salary Guide:

Coroflot’s Design Salary Guide compiles compensation data collected from thousands of creative professionals worldwide. Add your information and see results from others.

Retour sur investissement

J’étais avec un consultant hier qui fait un peu le même boulot que moi: on conseille et on oriente des entreprises qui sont face à un mur au point de vu de l’innovation. Il m’a fait réaliser toutes les économies que peut représenter une conversation avec un consultant. On économise du temps et de l’énergie en parlant avec un consultant.

Le  retour sur investissement (R.O.I.) en design industriel est le sujet de mon billet « PME et design : études de cas et données statistiques »:

Si vous n’avez que trois études à lire pour comprendre l’impact du design sur une entreprise manufacturière, lisez, dans cet ordre :

  1. The Impact of Design on Stock Market Performance (PDF) (Monde), Design Council;

  2. Le design industriel au Québec – un Outil stratégique de compétitivité (PDF), Gouvernement du Québec;

  3. Synthèse des résultats de l’enquête sur la perception et l’utilisation du design industriel par les entreprises manufacturières québécoises, Gouvernement du Québec, Développement économique, Innovation et Exportation, avril 2008, 32 pages. (PDF) (Québec, Canada),Gouvernement du Québec.

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Voici la liste des billets de ce blogue qui concernent le design industriel auprès des Petites et moyennes Entreprises (PME) dans une économie de la mondialisation. On y retrouve entre autre des statistiques concernant le retour sur investissement (ROI) en design industriel. Cela faisait un long moment que je voulais faire un recensement de ce genre. Et bien voilà!

NOTE: Certaines sources sont répétées dans plusieurs billets. C’est que des études sont parfois identifiées à des hyperliens antérieurs ou par plusieurs hyperliens à la fois, selon la source. Il se peut que des hyperliens soient échus. Dans tous les cas, vous pouvez contacter les organismes concernés pour en avoir copie.

TOP 3

Si vous n’avez que trois études à lire pour comprendre l’impact du design sur une entreprise manufacturière, lisez, dans cet ordre :

  1. The Impact of Design on Stock Market Performance (PDF) (Monde), Design Council;
  2. Le design industriel au Québec – un Outil stratégique de compétitivité (PDF), Gouvernement du Québec;
  3. Synthèse des résultats de l’enquête sur la perception et l’utilisation du design industriel par les entreprises manufacturières québécoises, Gouvernement du Québec, Développement économique, Innovation et Exportation, avril 2008, 32 pages. (PDF) (Québec, Canada), Gouvernement du Québec.

L’économie du XXIème siècle et le rôle du design dans le monde :

Il existe quelques analyses du rôle du design dans l’économie du XXIème siècle. On y traite en particulier du design industriel, qui  a pour synonyme: industrial design, design de produits et product design.

MONDE:

CANADA:

FRANCE:

Études de cas (case study) en design industriel :

Voici une liste d’études de cas en design industriel:

Investissement: The Impact of Design on Stock Market Performance :

Voici une étude sur l’impact du design sur la bourse, les marchés financiers: The Impact of Design on Stock Market Performance (PDF) par le Design Council.

IDSA:

The main finding of the study was that the 63 companies studied as effective users of design outperformed the FTSE 100 Index companies by 200%. These companies outperformed the index companies at all points during the 10 year period, regardless of whether it was in a bull or bear phase of the market.

PME, innovation et compétition sur le marché :

À une époque où la marque Apple est au sommet des entreprises les plus performantes, les gestionnaires s’intéressent au management de l’innovation. Selon le Larousse, l’innovation, c’est l’action d’innover, c’est-à-dire « introduire quelque chose de nouveau pour remplacer quelque chose d’ancien. » La créativité sert à l’innovation car elle est la « faculté d’invention . »

L’innovation demande une démarche de gestion des flux d’information et une gestion des talents dans l’entreprise. Ces deux variables sont instables et donc elles représentent des défis importants pour les PME. Bref, il est un vrai que c’est un cauchemar de gérer cela sans une formation adéquate en design thinking par exemple. C’est là que l’article « Qui sont les plus créatifs du monde? » du journal Les Affaires prend tout son sens en indiquant des pistes de solution et des stratégies éprouvées par des experts pour maximiser la créativité en entreprise. L’article présente un top 100 des entreprises les plus créativesune étude de Fast Company.

Retour sur investissement (ROI) en design industriel :

D’après le gouvernement du Québec

Le Ministère du Développement économique, Innovation et Exportation (MDEIE) présente l’importance d’engager un designer industriel:

Instrument essentiel de développement économique, le design industriel peut faire toute la différence entre le succès et l’échec de votre produit. Il permet à votre entreprise de concevoir des produits qui satisfont aux besoins des consommateurs et s’intègrent bien à leur environnement. Le design industriel est plus qu’un habillage esthétique; il requiert une réflexion globale, dès le début du processus de création.

Selon une étude menée par Industrie Canada :

Plus de 80 p. 100 des entreprises canadiennes de toutes tailles ont constaté une amélioration marquée de la satisfaction des besoins de la clientèle et de la qualité des produits par suite de l’adoption des technologies de pointe et des procédés de CDP (Conception et Développement de Produits).

Augmenter sa rentabilité

Les conclusions d’Industrie Canada.

Strategis – 2001 :

 Un design efficace et innovateur est un facteur critique pour la croissance économique. C’est grâce à de bonnes pratiques de design que les professionnels du design réussissent à augmenter la valeur des produits, des services, des communications et des espaces physiques tout en réduisant les coûts, en améliorant l’efficacité et en augmentant la productivité.

Bien paraître

Le constat de Léger Marketing.

Sondage omnibus, printemps 2008 :

69% de la population québécoise estime que le travail des designers contribue de façon importante à améliorer leur qualité de vie.

SOURCES :

Conception et Développement de Produits (CDP) :

Selon une étude menée par Industrie Canada :

Plus de 80 p. 100 des entreprises canadiennes de toutes tailles ont constaté une amélioration marquée de la satisfaction des besoins de la clientèle et de la qualité des produits par suite de l’adoption des technologies de pointe et des procédés de CDP (Conception et Développement de Produits).

Pour en savoir plus, visitez L’ÉTAT de la CONCEPTION de PRODUITS.

Le design est pratiqué dans tous les domaines d’activité :

Le design en entreprise est un avantage concurrentiel. J’ai lu récemment une étude du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie de la France qui s’intitule : L’Offre de design en France. Dans cette étude, on peut lire:

Le design n’est pas  l’apanage d’un secteur ou de quelques secteurs particuliers.

Il est aujourd’hui pratiqué dans tous les domaines d’activité…

Pourcentage de structures ayant mentionné travailler dans chaque secteur (4%NR)

Meubles, Bijouterie, Jouets, Sports 32 %

Loisirs 26 %

Administration publique 25 %

Services aux entreprises 24 %

Machines Equipements 23 %

Agroalimentaire 22 %

Automobile et transports 20 %

Electricité – Electronique 20 %

Edition – Imprimerie – Presse 20 %

Distribution 19 %

Fabrication instruments précision 18 %

Environnement 15 %

Autres 15 %

Equipement radio – TV et Télécoms 13 %

Habillement, cuir, chaussures 12 %

Santé – Action sociale 11 %

Education, Recherche et Développement 11 %

Services aux particuliers 10 %

Chimie 10 %

Construction – BTP 10 %

Hôtellerie – restauration 10 %

Activités financières 9 %

Caoutchouc – plastiques 9 %

Commerce de détail 9 %

Informatique (services) 8 %

Immobilier 7 %

Télécommunications- TV (services) 7 %

Textile 7 %

Energie 5 %

Métallurgie – Travail des métaux 5 %

Transports (services) 5 %

Bois – Papier 5 %

Pourquoi engager un designer : design industriel/design de produits/design de service… :

Passer au pallier supérieur

Selon un sondage auprès de 131 dirigeants d’entreprises du Québec.

Voici par ordre croissant les avantages de faire appel à un designer industriel:

  1. Augmentation de la créativité
  2. Diversification de la gamme de produits
  3. Augmentation du chiffre d’affaire
  4. Développement d’une culture de qualité
  5. Pratique de la veille technologique et concurrentielle
  6. Mise en place de nouvelles méthodes de travail
  7. Augmentation des exportations
  8. Mobilisation des équipes internes
  9. Décloisonnement des services
  10. Augmentation du nombre d’emplois.

Augmenter son chiffre d’affaires

L’avis d’un expert de la consommation.

Ronan Chastelier, sociologue et auteur de Tendançologie : La fabrication du Glamour, dit sans son livre sur les tendances du marché :

Selon une étude réalisée au Royaume-Uni sur la période de 2002 à 2005, les entreprises qui utilisent intensivement le design ont réalisé deux fois plus d’innovations que les autres. Le corolaire est une augmentation de chiffre d’affaires, comme le montre une autre étude, danoise elle : sur une période de cinq ans, les entreprises qui « font du design » ont connu une augmentation de 122% de leur chiffre d’affaires.

Atteindre le succès

D’après le gouvernement du Québec.

Le Ministère du Développement économique, Innovation et Exportation (MDEIE) présente l’importance d’engager un designer industriel:

Instrument essentiel de développement économique, le design industriel peut faire toute la différence entre le succès et l’échec de votre produit. Il permet à votre entreprise de concevoir des produits qui satisfont aux besoins des consommateurs et s’intègrent bien à leur environnement. Le design industriel est plus qu’un habillage esthétique; il requiert une réflexion globale, dès le début du processus de création.

Selon une étude menée par Industrie Canada :

Plus de 80 p. 100 des entreprises canadiennes de toutes tailles ont constaté une amélioration marquée de la satisfaction des besoins de la clientèle et de la qualité des produits par suite de l’adoption des technologies de pointe et des procédés de CDP (Conception et Développement de Produits).

Augmenter sa rentabilité

Les conclusions d’Industrie Canada.

Strategis – 2001 :

Un design efficace et innovateur est un facteur critique pour la croissance économique. C’est grâce à de bonnes pratiques de design que les professionnels du design réussissent à augmenter la valeur des produits, des services, des communications et des espaces physiques tout en réduisant les coûts, en améliorant l’efficacité et en augmentant la productivité.

Bien paraître

Le constat de Léger Marketing.

Sondage omnibus, printemps 2008 :

69% de la population québécoise estime que le travail des designers contribue de façon importante à améliorer leur qualité de vie.

Se distinguer

Selon un article du magazine Jobboom, voici des exemples de produits sortis de l’imaginaire de designers Québécois:

NOTE:

Designer de produits et designer industriel sont des synonymes en ce sens qu’ils sont tous deux les professionnels de la conception d’objets manifacturés.

Voir aussi

SOURCES:

Synthèse des résultats de l’enquête sur la perception et l’utilisation du design industriel par les entreprises manufacturières québécoises, Gouvernement du Québec, Développement économique, Innovation et Exportation, avril 2008, 32 pages.

CHASTELIER, Ronan. Tendançologie : La fabrication du Glamour, Organisation, Eyrolles, Paris, 2008, 208 pages.

Le Design, ça rapporte! ,Ministère du développement économique, Innovation et exportation, 2009.

Conférence interprofessionnelle du design de Québec

BELLEROSE, Patrick. « La vie en mieux », À la une: Design,Magazine Jobboom, mars 2009,  p. 20-24.

L’ÉTAT de la CONCEPTION de PRODUITS, une étude menée par Industrie Canada, 2010.

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Comment choisir un designer à l’externe? Le site AAPQ.ca présente un guide des meilleures pratiques en recherche et en sélection d’une agence marketing : LE GUIDE POUR CHOISIR LE BON PARTENAIRE EN COMMUNICATION MARKETING. (PDF) Je crois que la même démarche de sélection peut s’appliquer au choix d’un consultant en design. En résumé, il suffit de déterminer 1) si l’agence est en mesure de faire le travail, 2) si le courant passe bien entre vous et l’agence et 3) s’il y a un gain de productivité à travailler ensemble (travaillez-vous bien ensemble?).

Ma propre expérience avec des clients me permet de conclure qu’il y a aussi des points clés sur lesquels se mettre en accord avant le début du mandat.

Le contrat couvre-t-il l’ensemble du mandat ou une partie du mandat?

Le contrat, c’est la clé pour une bonne entente dès le départ. Il faut aussi penser à l’aspect confidentiel et aux notions de salaire horaire ou tarif fixe… Question stratégie, il est parfois judicieux de faire appel à plusieurs firmes de design en même temps ou encore multiplier les sources d’innovation. C’est un point que je traitais dans ce billet: PME et R&D, la solution est de créer des alliances.

Quel seront les moyens de communications adoptés (téléphone, courriel…)?

Ce petit détail peut faire toute la différence lorsque le stress des échéanciers devient réel. Il est donc primordial de s’assurer que les communications sont 1) rapides, 2) efficaces et 3) infaillibles. Je pense ici à l’échec de communications qu’a vécu mon collègue lorsque j’étais aux études et qui lui a coûté de devoir recommencer sa recherche de marché depuis le début en raison d’un courriel qui n’avait pas été répondu dans les délais…

À qui doit-on se référer s’il y a une décision difficile à prendre? En bref, qui a le dernier mot?

Des décisions doivent parfois être prises de façon urgente avant la mise en marché de produits. Il est donc nécessaire de savoir qui décide dans chaque département de l’entreprise et qui a le mot final quand il y a une incertitude. Par exemple: les gens du marketing ne s’entendent pas avec les gens de la production sur l’importance d’innover avec une nouvelle technique de mise en forme. Alors, il faut parfois trancher. C’est pourquoi l’idée est de nommer un « chef de projet » reconnu et apprécié des intervenants et qui aura l’autorité de donner dernier mot. À ce sujet, écoutez l’excellente entrevue avec Michel Dallaire et Serge Bouchard sur l’innovation en entreprise.

Quelle est l’histoire de la compagnie et quel est son rapport avec les agences?

Si l’entreprise à l’habitude de travailler en sous-traitance et elle a comme objectif de garder une petite équipe à l’interne, elle ne travaillera pas comme s’il s’agissait d’une grosse business qui a les moyens de créer un département r et d. Aussi, le conseil d’administration peut nuire au processus. Voir: Processus design et conseil d’administration.

Quelles sont les directives concernant l’impact du changement dans l’entreprise?

Une entreprise ne voudra pas que ses actionnaires soient surpris par un nouveau produit et ils voudront les consulter avant de modifier leur ligne de produit. Pensons par exemple au coût de l’innovation technique qu’a pu représenter Absolut Unique Vodka, un emballage unique à chaque mise en production. Il faut aussi prévoir l’impact du changement sur les autres départements que le marketing et calculer le risque politique d’introduire un sous-traitant. Je veux dire que certains égos ont de la difficulté à recevoir des critiques… et qu’il faut parfois un chef dans le bateau pour que le bateau avance!

BREF…

Les meilleures entreprises avec lesquelles j’ai fait du design étaient franches et directes. L’intégrité permet l’innovation. Je mets à jour une catégorie « Design: concepts et produits de qualité » sur ce blogue. Je vous invite à visiter ce lien pour découvrir de bons exemples de l’impact du design en entreprise. Je vous invite aussi à lire Le Design tout simplement, le ebook que j’ai écrit pour vulgariser ce qu’est le design.

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

ebook: Le Design tout simplement

ebook: Le Design tout simplement




  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.