Archive for the ‘Design industriel, design de produits, design d’objets’ Category

J’ai visité aujourd’hui l’emplacement de la future école de design de produits de l’Université Laval qui sera située au 295 boul. Charest. La Fabrique, l’école en arts visuels de l’Université Laval, est en basse-ville de Québec dans le quartier Saint-Roch. Ce lieu réunit aussi des étudiants en arts visuel. L’ambiance y est chaleureuse et confortable.

Sur place, je n’ai pas pu encore voir les locaux d’enseignement et de travaux pratiques. Je suis curieux!

Comment créer un nouvel objet à partir de zéro? C’est là le travail du designer industriel. Comme designer industriel, je procède ainsi:

  1. D’abord, je prends en compte les besoins du marché et les capacités de l’entreprise fabricante;
  2. Ensuite, je dessine et je fais de la recherche de type brainstorming;
  3. Avec une bonne idée en tête, je dessine et raffine mon concept au maximum;
  4. Puis, je fais généralement une modélisation 3D;
  5. Avec ce modèle 3D, je produis un plan de fabrication;
  6. Je soumets le plan de fabrication à des experts en production.

C’est ainsi qu’on développe un objet à manufacturer.

Ces temps-ci je participe avec un ébéniste à la conception d’un meuble en bois. Je travaille de concert avec lui pour développer le concept. Ce qui nous est venu à l’idée, c’est de créer une table à café qui soit accessible aux amateurs de bois traditionnel.

Pour concevoir un meuble, il suffit d’une bonne idée de départ, d’un dessin et puis ensuite il est possible de faire une modélisation 3D ou une maquette grandeur nature pour ensuite faire un plan. Mon collègue travaille sur le prix des coupes et sur le cahier des charges.

Au fait, que doit contenir un cahier des charges? Essentiellement, ça doit réunir toutes les contraintes relatives à ce qu’on a à concevoir. C’est un outil de communication qui doit être simple et efficace.

Il y a du design industriel au Cégep du Vieux Montréal! On y enseigne à devenir designer industriel.

Sur le site du Cégep du Vieux Montréal, on peut lire:

Quoi de plus stimulant que d’apprendre le Design industriel au coeur d’une ville reconnue par l’UNESCO comme un pôle d’excellence mondial du design ? Dans ce domaine qui allie technique et sens de l’esthétisme, vous apprécierez la formation d’avant-garde axée sur les besoins actuels des entreprises qui conçoivent les produits les plus divers : articles de sports, appareils électroniques, jouets, mobilier, etc.

L’environnement technologique de pointe du Cégep vous permet de maîtriser, entre autres, le logiciel Solidworks®, la référence en design industriel. Grâce à des ateliers pratiques, à des équipements performants et à des laboratoires informatiques, vous pouvez réaliser des projets à la main ou à l’ordinateur (maquettes, prototypes, modèles d’essai) et les présenter (dessin technique, modélisation, image de qualité photoréaliste).

Le design industriel, c’est de la conception et développement de produits.

Laurent Marcoux détient un diplôme en design et conception des objets voués à la consommation (DEC Technique de design industriel) du cégep de Sainte-Foy. Il est aussi détenteur d’un certificat en Sciences de la consommation de l’Université Laval. Il est auteur: Le Design tout simplement et Le Design et l’écologie.

Les travaux de design sont des réalisations concrètes issues d’une démarche de conception, comme par exemple:
  • Un dessin de conception
  • Un travail graphique
  • Une modélisation 3D
  • Un plan de fabrication
  • Un bilan de recherche
  • Etc.

Le CEGEP de Sainte-Foy offre un programme en design industriel. J’ai bien aimé mon expérience d’étudiant là-bas!

Sur le site Web de l’école, on peut y lire:

Dans un contexte économique où la concurrence mondiale est toujours plus féroce, nos entreprises manufacturières ont plus que jamais besoin de personnes créatives expertes dans la conception de produits. Le design industriel est un levier qui permet aux entreprises québécoises de relever le défi mondial de la nouvelle économie en offrant des produits plus compétitifs, respectueux de l’environnement et répondant mieux aux besoins des consommateurs.

Formation en design industriel au Cégep de Sainte-Foy

Le design est une discipline combinant arts, sciences, technologie, marketing et gestion. Au Cégep de Sainte-Foy, le programme Techniques de design industriel est structuré de telle manière que chacun des aspects de la pratique est l’objet d’un axe de formation distinct, suffisamment long et approfondi pour s’assurer que l’élève en acquiert une parfaite maîtrise.

L’École de design industriel de l’Université de Montréal est une école qui forme des créateurs-concepteurs:

Le design à l’UdeM

Les designers diplômés de l’UdeM sont des « créateurs-concepteurs » maîtrisant tant la technique que la pensée critique et stratégique. Ils déterminent les qualités fonctionnelles, sémantiques et d’usage des objets, services, espaces ou systèmes qu’ils conçoivent, en tenant compte des impacts sociaux, économiques et écologiques. L’analyse critique de leur environnement, des comportements, cultures, technologies et courants de pensée leur confère une aptitude à développer de nouvelles réponses aux grandes problématiques du 21e siècle et à la remise en question constante du statut quo.

Comme on peut le lire sur le site du gouvernement québécois anciennement MDEIE:

Revenu Québec (RQ) peut accorder à une société ou à une société de personnes, titulaire d’une attestation d’admissibilité relative à une activité de design délivrée par le Ministère, un crédit d’impôt pour le design industriel relatif aux dépenses :

salariales engagées à l’interne pour un ou des designers industriels à l’emploi de la société;
d’honoraires d’un designer externe (consultant).
Objectif
Aider les entreprises québécoises à avoir recours au design industriel pour leur permettre :

d’améliorer la compétitivité de leurs produits fabriqués industriellement;
de générer un maximum de retombées économiques au Québec, en tenant compte des contraintes concurrentielles sur le marché mondial.
Clientèle visée
Cette mesure fiscale s’adresse à toute société ou toute société de personnes qui :

possède un établissement au Québec et y exploite une entreprise admissible au sens de la Loi sur les impôts;
a, pour l’année d’imposition, un revenu brut d’au moins 150 000 $ et dont les activités de design industriel sont effectuées soit par un designer interne (salarié), soit par un designer externe (consultant), qui est titulaire d’une attestation de qualification de notre ministère;
génère des retombées économiques au Québec.

 

L’Association des designers industriels du Québec (ADIQ) se définit comme ceci sur son site Web:

ADIQ MISSION:

PROMOTION ET AVANCEMENT

Depuis sa fondation il y a plus de 40 ans, l’ADIQ se consacre à promouvoir le design industriel au Québec et contribue à l’avancement professionnel et économique des intervenants du design industriel au Québec et au Canada.

OBJECTIFS

  • Promouvoir le design industriel
  • Soutenir et encourager l’excellence des pratiques en design industriel
  • Travailler à représenter les professionnels du design industriel auprès des gouvernements et du milieu des affaires
  • Établir des liens et des partenariats avec les organismes nationaux et internationaux actifs en design, de même qu’avec les milieux universitaires et collégiaux
  • Participer aux débats touchant aux droits et aux obligations des professionnels en design industriel au Québec et au Canada
  • Faire valoir le point de vue des professionnels du design industriel québécois
  • Augmenter et élargir le membership afin de représenter le plus justement tous les acteurs impliqués dans un processus de design industriel et explorer le rapprochement avec des domaines connexes
  • Développer et entretenir des liens stratégiques privilégiés entre les membres et les organismes internationaux
  • Évaluer son rôle de partenaire actif avec l’Association of Canadian Industrial Designers (ACID), l’association professionnelle nationale du design industriel au Canada

Je suis québécois. J’habite même Québec, la ville, à l’heure où j’écris ces lignes!

Pourtant, j’ai travaillé avec des gens d’un peu partout ailleurs que dans ma ville de Québec comme designer industriel. D’ailleurs, voici ce que vous pouvez lire sur la page de mon portfolio:

Ils nous ont fait confiance :

Vous pouvez aussi y voir que des médias québécois m’ont consulté:

Médias qui ont sollicité des entrevues