Archive for the ‘Design écologique, green design, éco-conception’ Category

Durant mes visites dans des usines du Québec, j’ai entendu les commentaires des manufacturiers à l’égard de la fabrication en Chine. Pour simplifier, disons que les coûts de la fabrication sont réduits au maximum dans ces usines chinoises pour des raisons de logistique, de coût de matière première, de coût de main-d’oeuvre, d’ententes internationales, etc.

Un manufacturier québécois (dont je vais garder l’anonymat) a commenté sur les raisons de ces faibles coûts:

En Chine, ils ne comptent même pas le coût du salaire des employés quand ils calculent le coût de fabrication des pièces. Nous, on ne peut pas se permettre ça. Chaque employé est payé à un salaire raisonnable et OUI, ça paraît dans le coût des pièces.

Aussi, ils achètent leur matière première en quantité industrielle, c’est énorme là-bas. Ça leur coûte moins cher de faire venir de l’acier du Canada, de la faire fondre et de le renvoyer usiné au Québec que de ramasser l’acier chez eux. C’est pas très écologique!

Alors quand on me dit que c’est fait Made in China…

Dans a même ligne de pensée, le film Santa’s Workshop illustre les conditions de travail dans certaines manufactures de Chine:

  • Espace de travail inconfortable;
  • Nombre d’heures de travail exigées menant à des problèmes de santé;
  • Insécurité des lieux de travail;
  • Instabilité du salaire…

Mon prof de design, lui, disait avec sérieux et malaise:

Dans certaines usines chinoises, ils mettent un employé dans la salle à peinture. Pas de masque. Pas de système d’aération. Ils le laissent là pendant le temps qu’il peut rester conscient et peindre et ils le sortent quand il a perdu connaissance! C’est un autre peintre qui prend alors sa place.

Les manufacturiers se disent victimes des pratiques de recherche et développement des entreprises chinoises. Il existe un préjugé selon quoi les Chinois copient les produits canadiens les plus rentables afin de les revendre aux canadiens à prix réduit. Ce préjugé ne fait que renforcer l’image négative associée à la Chine dans l’esprit des industriels canadiens. Cette image sombre des conditions de travail en Chine est aussi connue du grand public. Si le consommateur est conscient que le produit est fabriqué en Chine et qu’il associe mentalement Chine avec du négatif, son estime pour la marque et l’entreprise en sont atteints.

Pour répondre aux exigences des consommateurs aujourd’hui, il faut étudier la chaîne de production en détail et compenser pour les erreurs de nature écologique.

Je pense qu’il est possible de fabriquer certains produits en Chine de manière rentable et éthique, en utilisant des stratégies favorisant l’écologie. Cela demande une attention particulière à toutes les étapes de la chaîne de production. Bref, fabriquer un produit en Chine, c’est un « pensez-y bien » !

Découvrez le design… Téléchargez le e-book Le Design tout simplement.
ebook: Le Design et l'écologie

ebook: Le Design et l’écologie

Publicités

Entreprise écolo, verte, environnementale… pourquoi

1. Séduire. Répondre aux attentes des consommateurs augmente la probabilité qu’ils reviennent acheter chez vous. Alors si les consommateurs demandent de l’écologique, vous donnez de l’écologique.

 2. Économiser. Créer dès le départ une entreprise écologique permet de cibler les défauts de cette entreprise quand à son utilisation abusive de matériaux et sa déficience en ce qui concerne la logistique, l’énergie et le transport de marchandises. Voir l’exemple de l’usine Ford.

3. Être plus productif. Les environnements sains favorisent le travail bien fait. Une environnement bien conçu se doit de prendre compte de l’écologie, ne serait-ce qu’en ce qui concerne la gestion des déchets. Un bon éclairage, de l’air frais, des lieux propres et simples à nettoyer, voilà autant de résultats d’un design intérieur écolo.

L’écologie, c’est un gros système

Hop.tv est une série de vidéos forts sympathiques que je recommande. Dans cette vidéo intitulée « Écologie », on y explique en deux mots combien les environnements affectent les individus.

ebook: Le Design et l'écologie

ebook: Le Design et l’écologie

Le design pour faciliter la logistique…?

Quand on est fournisseurs, distributeurs ou producteurs, la logistique est ce qui permet à notre entreprise de bien tenir la route. Le transport des marchandises de la commande à la livraison exige des efforts importants et une organisation efficace.

Ce que le design peut faire pour améliorer la logistique? C’est simple: la conception des produits pour qu’ils soient facilement transportables, exportables et qu’ils arrivent dans les mains du consommateur sans défaut. Pour cela, on utilise des techniques de géométrie qui peuvent faire penser au jeu de Tétris. On manipule, on retourne, on diminue l’espace entre les pièces. Cela se nomme « optimiser l’espace de rangement ».

Le design et l’écologie

Il y a plus: revoir entièrement la chaîne de distribution et de fabrication afin de limiter au maximum le transport. On sauve ainsi en carburant. Revoir sa logistique (sans pour autant la changer nécessairement) ne peut avoir que des effets bénéfiques pour l’entreprise. Ainsi, le designer sert à observer et améliorer les petits (ou grands) défauts du système.

La logistique en images

Voici une vidéo qui représente bien les difficultés de la logistique à l’ère de la mondialisation des marchés:

Vous aimez? Vous aimerez aussi…

  • Le travail au bureau
  • Un atelier pour arrêter de perdre temps et énergie
  • Découvrez le design… Téléchargez le e-book Le Design tout simplement.
    

    Écologie et valeurs d’entreprise: Contactez-moi

    Laurent Marcoux est un designer Made in Québec, qui fait la promotion du savoir-faire québécois et qui mise autant que possible sur les ressources locales pour maximiser les profits des entreprises. Il lance un défi aux entrepreneurs: consommer le moins possible et mettre en pratique des stratégies efficaces pour être plus rentable, productif, écologique et éthique. Saurez-vous relever le défi?

    Pour obtenir des conseils afin d’optimiser le rendement de votre entreprise dans une perspective écologique (réduction de la consommation, recyclage des déchets, optimisation du temps de travail, réorganisation des transports), contactez Laurent Marcoux.

    ebook: Le Design et l'écologie

    ebook: Le Design et l’écologie

    1. Faire un budget à l’envers

    Commencer par ce qu’on veut en cadeau et en loisir (faire une liste à donner à son entourage). Ensuite, dresser la liste des biens essentiels par ordre croissant. On découvre, en faisant cela, qu’on consomme beaucoup de nourriture, logiquement, et de produits d’hygiène. Orienter sa consommation vers les produits les plus rentables devient alors une évidence. Il suffit ensuite de déterminer un maximum de cadeaux et loisirs à s’offrir.

    2. Réutiliser

    Recycler, c’est aussi réutiliser ce qu’on possède déjà et réparer ce qui fonctionne mal au lieu de racheter.

    3. Acheter sans emballages

    Procurez-vous des produits en vrac, en gros et conservez-les dans un congélateur au besoin.

    4. Fuir les centres d’achat

    La plupart des achats sont impulsifs et proviennent d’un certain ennui. Cessez d’aller au centre commercial pour passer le temps.

    5. Se divertir avec des plaisirs gratuits

    Aller au parc, à la plage, dans le bois… Vous ne consommerez que de l’eau et de la nourriture!

    6. Éliminer les influences négatives

    Dites à votre entourage que vous faites des efforts pour réduire votre consommation. La pression sociale à consommer est forte!

    7. Cesser de regarder la télévision

    Ça peut vous sembler impossible, alors réduisez votre nombre d’heures devant le téléviseur. Il est prouvé scientifiquement que se faire bombarder d’images et de sons provenant de la publicité donne envie de consommer. Pire, les talk-shows sont des machines à promotion : écoutez bien ce qu’on dit! Il y a de la pub partout!

    8. Arrêter d’acheter des cadeaux à 1$

    Vraiment, c’est assez. Votre enfant n’a pas besoin d’un jouet de plus qui va se briser après deux semaines d’utilisation parce qu’il est fabriqué en Chine avec des matériaux faibles.

    9. Changer ses habitudes alimentaires

    Qu’on le veuille ou non, l’alimentation fait aussi parti de la consommation. En achetant des produits intelligents (pas trop d’emballage, des portions raisonnables, un coût raisonnable), on élimine le besoin de se procurer mille et uns ingrédients supplémentaires, des casseroles, des gadgets inutiles, etc. De plus, il vaut mieux acheter des produits frais et les préparer soi-même pour éviter de trop manger et d’ingérer des suppléments indésirables.

    10. Louer au lieu d’acheter et faire du troc

    Que ce soit à la bibliothèque, au gym ou à la joujoutèque, il existe toujours des moyens de louer des équipements ou des produits au lieu des acheter. Vous pouvez louer des livres, des films, des jeux-vidéos, des appareils électroniques, des appareils de musculation, des jouets, etc. Échanger ses vieux jouets pour des jouets neufs, quoi de plus simple!

    Voir aussi cette entrevue de Albert Jacquard à Radio-Canada:

    Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

    Hier, c’était le Gumball 3000 et j’y étais pour voir de belles voitures (la Viper noire était ma préférée). Il y avait des bons coups de marketing sur place et des moins bon. J’aurais cru qu’on aurait afficher des bannières invitant à acheter ces voitures de luxe au Québec.

    Il y avait de gros véhicules polluants (Hummer version modèle géant qui détruit tout sur son passage) et pas du tout d’écologistes. Pas de pancartes, rien. Ils avaient peur de quoi, ces écolos? Un stunt aurait été un coup publicitaire délicieux pour Green Peace. À moins que je ne sois plus à jour, les émissions de CO2 de ce genre de véhicules sont plutôt reconnues pour nuire à l’environnement. Mais entre vous et moi, c’est le genre de chose qu’on oublie devant ceci:

    Il y avait pour des millions de dollars de tôle et de mécanique stationné au Château Frontenac, des bolides au design futuriste, racecar, bling-bling et tous de très bon goût. Il y avait de l’ambiance, des jeunes, surtout des hommes et des familles complètes. Bref, c’était un franc succès et une belle occasion de voir des sculptures sur roues.

    Découvrez le design… Téléchargez le e-book Le Design tout simplement.

    Il encore trop tôt pour analyser en profondeur le phénomène que je tente de vous présenter ici. Alors, je vais vous présenter les éléments que j’ai receuillis.

    1) TENDANCE ÉCOLO = ULTRA-FONCTIONNALISME

    Je pense que la tendance écologique est en hausse et depuis un bon bout de temps. C’est clair, il existe un public écolo. 

    Aux gens qui n’ont pas compris encore que la pensée écologiste permet de sauver de l’argent, je présenterai ce vidéo:

    Ce que vous voyez dans ce vidéo intitulé Jay’s Tiny House Tour, c’est une approche écologiste plutôt inusitée pour limiter au plus possible les besoins en énergie et les coûts de production. C’est un exemple tout simple, mais qui peut être appliqué à plusieurs sauces, dans différentes proportions. Si cette mini maison est un peu ridicule à l’époque du cooconing, elle est tout de même ultra-fonctionnelle. Je pourrais appeler cette approche l’ultra-fonctionnalisme.

    2) UN POINT DANS L’UNIVERS

    Un tendance en devenir me semble apparaître, celle de s’entourer du minimum pour survivre et de se considérer comme un petit point insignifiant dans l’univers. Le discours écologiste mise beaucoup sur cette idée que nous faisons tous parti d’un grand univers. Le voyage dans l’espace Virgin Galactic  est précurseur de ce point de vue en ce sens qu’il ramène à cet état tout en donnant un sentiment de grandeur.

    Certains designers comme Karim Rashid pensent que dans le futur nous seront capable de produire à la maison nos propres meubles en achetant des fichiers 3D sur Internet et en faisant imprimer en 3D ces meubles dans notre propre maison à l’aide d’une imprimante 3D. Imaginez une mini usine, une mini salle de travail, une mini chaîne de production dans chaque ville à partir de laquelle on « importerait » des objets de toute sorte? Et si on était capable de recomposer couche par couche autre chose comme des produits alimentaires ou des médicaments?

    3) SYNCRONISER

    Je fais l’hypothèse d’un futur dans lequel on utilisera de moins en moins de ressources pour accomplir un maximum de choses. C’est peut-être ce qui explique le besoin de tout synchroniser sur son iPhone?

    Cette vidéo d’un accident prouve que quand vous êtes dans votre voiture, tout ce qui compte, c’est l’intérieur de votre voiture.

    Vous le connaissez comme moi ce malaise, cette angoisse: le complexe du gros char. Personnellement, je n’ai rien contre les chauffeurs de Hummer ou de 4X4. Je pense qu’on vit dans un monde où chacun doit assumer ses choix et ses responsabilités et que si ce type de véhicule pose un problème environnemental, il devrait y avoir des mesures législatives qui limitent l’achat de ce type de voiture. (Ce que je ne souhaite pas par ailleurs pour l’ensemble du territoire. La pollution en ville pause de nombreux problèmes de santé, mais en région, dans le bois du Saguenay Lac-Saint-Jean, je doute qu’un 4X4 soit un danger immédiat pour l’environnement parce que le CO2 produit par le véhicule sera plus facilement transformé par les arbres. À ce sujet, je laisse les experts débattre. )

    Je ne m’y connais pas comme un pro au sujet des voitures, mais ce que je sais, c’est que pour qu’une voiture soit vraiment fonctionnelle, il faut qu’elle réponde à quelques critères de base. Alors, si vous achetez une voiture ou si vous en avez une, s.v.p., posez-vous la question au sujet de sa qualité à l’intérieur: le siège du chauffeur et celui des passagers sont à la base du véhicule. Il sert à VOUS transporter…

    C’est qu’historiquement, les voitures ont attiré les bourgeois, puis le peuple de toute sorte de manières, avec toute sorte de buts comme celui d’être attirant, séduisant, cool parce qu’on a une voiture de style. Je pense que le modèle de l’automobile standard de type Ford 1930 est amenée à disparaître (bon pour dire vrai, il est complètement dépassé et incompatible avec les centres urbains).

    Non, mais franchement il faut changer votre perception du monde: les petites voitures de couleurs louches sont parfois (et même souvent) de bonnes voitures.

    En fait, je pense qu’il est grand temps qu’on lance un message clair aux fabricants d’automobile: le look, ce n’est pas tout, même si le look c’est ce qui fait un déclic dans la tête du consommateur et qui fait se clore la vente pour bien des gens.

    Je vous propose donc d’évaluer votre automobile en fonction des trois aspect du véhicule auxquels ont a le plus souvent et le plus rapidement besoin quand on conduit:

    VOLANT

    Il me semble qu’avec les années d’évolution, on pourrait avoir un volant confortable au toucher, qui se réchauffe quand c’est l’hiver, je ne sais pas moi… Arrêtez de nous offrir ces affreux volants inconfortables et visuellement ringards qui ont des surfaces en faux fini genre vinyl et qui se décolorent après deux années d’utilisation!

    TABLEAU DE BORD

    Il me semble qu’il existe une chose qu’on sous-estime totalement quand on achète une voiture et c’est le tableau de bord. Oui, pensez-y un peu: qu’est-ce que vous regardez le plus quand vous conduisez et qu’est-ce qui vous assure véritablement que votre voiture est fonctionnelle?

    J’ai hâte de voir des tableaux de bord offrant différents niveaux d’illumination, des couleurs personnalisés et ce genre de détails fonctionnels stimulants lors de la conduite. Je déteste ça:

    PÉDALES

    Non, mais c’est seulement moi ou toutes les automobiles standards sont inconfortables au niveau de la pédale de frein et d’accélération. L’espace est trop petit, il n’y a pas de reposoir pour le pied gauche… Il y a certainement un travail de recherche à faire à ce sujet!

    Bref, quand vous magasinez une voiture, pensez donc à votre corps sur le siège du conducteur au lieu de penser au fini lisse de la coque!

    PS: Si j’étais vous, je mettrais le vendeur dans l’ambaras en lui demandant si l’intérieur de la voiture est confortable… Regardez son visage… Il sera stupéfait.




    • Page Facebook

    • Contactez-moi

      Laurent Marcoux, consultant en design industriel

      Email: contrat.laurent(at)gmail.com
      Skype : laurent_marcoux

      Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

      Réseaux sociaux:
      Facebook Facebook
       Google+
      Linked-In Linked-In
      Twitter Twitter

    • Le Design et l’écologie

      LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
    • Le Design tout simplement

      LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.