Startup et logo: être son propre client venu de l’enfer

Ces temps-ci, je conçois moi-même un logo pour ma startup. Je me rends compte petit à petit que je suis mon propre Client from Hell. C’est fou comment un peu réfléchir à un logo avant de l’approuver.

Plus tôt, j’ai demandé à mes amis Facebook de critiquer la première version de mon logo.

Comme la stratup sur laquelle je travaille est en plein développement, je me rends compte qu’il m’est difficile, voir impossible de terminer mon logo. Pire… Je suis devenu un vrai tyran contre mon propre travail de graphisme. Je me critique à outrance, je réfléchis sans arrêt à ce foutu logo, je tourne en rond dans mon salon en cherchant la meilleure option graphique…

Ce que je me rends compte c’est qu’un phénomène comme est illustré dans The Process arrive dans ma tête. Dans cette vidéo, on voit un conseil d’administration critiquer et rendre fou un graphiste.

J’ai compris à force de travailler avec des clients, qu’au final, ça prend une instance décisionnelle qui se base sur la mission de l’entreprise pour décider à la fin ce que sera le logo. UNE personne, maximum TROIS, pas dix. Hors, seul dans mon studio, je me rends compte que je porte plusieurs chapeaux lors de la conception de mon logo. Voici les chapeaux que je porte:

  • Directeur marketing: je veux absolument plaire à mes clients, selon leur démographie, et je veux que le logo soit distinctif au maximum;
  • Graphiste: je veux que le logo ait le maximum d’impact graphique et symbolique;
  • Directeur artistique: je veux que le logo soit cool, culturellement intéressant et qu’il soit significatif auprès de ma clientèle;
  • PDG: comme responsable des opérations, je veux arriver au plus vite possible avec un logo « ready-to-go » pour la production.

Si je fais mon logo moi-même, ce n’est pas sans que ça me cause un sacré casse-tête! Et vous, sur quoi vous baseriez-vous pour choisir un logo?

J’ai choisi de me concentrer sur un chapeau en particulier: le directeur marketing. Je pense qu’au final, c’est bien lui qui est le mieux placé pour choisir si un logo atteint sa cible.

Publicités