Quand on parle de « l’underground » et des tendances

Quand on parle de « l’underground » et des tendances, on fait référence à ces gens qui sont sous le radar des grands médias de masse et qui pourtant font bouger une certaine population en s’accordant bien avec la « vibe », le « buzz » et en expérimentant pour atteindre cet état tant désiré de « valeur sûre ». Voici un exemple réussi, un band de musique qui maîtrise à la perfection l’imaginaire underground relié au rock n’ roll:

The Bloody Beetroots – Rocksteady (Official Video)

Les auteurs du livre Révolte consommée : Le mythe de la contre-culture en ont fait mention: la contre-culture (l’underground) est souvent repris par les capitalistes. Cette reprise influence alors la masse qui se réfère ensuite à des figures iconiques et à de symboles pour s’identifier de nouveau à cette contre-culture, de manière nouvelle, pour faire changement. Ils relancent donc le besoin pour une nouvelle contre-culture, plus authentique, plus vraie. La boucle est ainsi bouclée: les influenceurs influencent encore et les gens à la mode cherchent un retour au sources pour se distinguer de la masse. Les « vrais de vrais » restent dans l’ombre, dans l’undeground. Les gens plastiques superficiels acceptent d’être perçus comme tel. Bref, il y a un effet cyclique permanent: la mode.

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Publicités


  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.