Le monde du design d’évènement (ou design d’expérience) vient de trouver un cas d’espèce. Lamusicographe, qui se dit designer d’expérience, a mis en ligne une liste de copies d’écran dévastatrice concernant l’organisation du festival Rockfest 2013. Bravo, bon texte!

Voici des extraits de On a perdu Alex Martel:

Rock fest, camp de concentration punk.

On y trouve des perles de critiques acides contre l’organisateur de l’évènement. Voici un exemple concernant Pennywise:

C’est incroyable! On peut y lire les commentaires de clients tellement insatisfaits que ça en devient presque drôle:

  • Des navettes absentes;
  • Des guichets sans personnel pour recevoir les premiers arrivés;
  • Des « stages » sans nommenclature, sans présentation;
  • Des « bands » oubliés, d’autres cancellés au dernier moment;
  • Des installations sanitaires (absentes?) dégoûtantes;
  • Un sol qui ressemble à un dépotoire;
  • Un sentiment généralisé de perte de contrôle, voir de danger;
  • Des communications inefficaces, voir improbables;
  • etc.

Les attentes n’ont pas été rencontrées:

via pokpok

Même un band invité, Mononc’ Serge, a manifesté son mécontentement publiquement sur scène:

Mononc’ Serge livre un poème contre le Rockfest:

L’organisateur derrière le Rockfest, Alex Martel, ne fait vraiment pas l’unanimité dans sa façon de gérer son festival. On a appris que plusieurs groupes devaient vendre des billets (pour un total de 5 000$) pour l’événement pour avoir «la chance» de jouer à ce festival gratuitement. On peut aussi apprendre dans l’excellent article du site La Musicographe comment Alex interagit avec ses festivaliers sur Facebook. Voici le poème de Mononc’ Serge sur Alex Martel et le Rockfest ouf:

Mononc’ Serge et son poème pour Alex Martel et le ROCKFEST 2013

via petitpetitgamin

Je n’ai rien d’autre à rajouter sinon que l’organisation du RockFest c’est à mille lieux du bon. C’est vaiment très loin du bon, même que c’est pas bon du tout…

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

MAJ

Publicité négative entourant le Rockfest : réaction du maire de Montebello, Pierre Bertrand, avec Louis-Philippe Brulé:

– Montebello a-t-il l’air d’un dépotoire?

– Sur le site même du RockFest, oui… (mais pas dans la ville).

Ayoye…

Publicités

  1. Bonjour Laurent

    Je suis La Musicographe, je t’ai écris sur Facebook mais je pense que mon message est tombé dans ta boîte «autres›
    🙂 J’ai une question, comme ça me laisse perplexe : est-ce que c’est moi et mon billet de blogue que tu critiques quand tu dis «même que c’est pas bon du tout…» ou l’expérience relatée en tant que telle? Parce que j’avoue, ce n’est pas clair… ! J’aimerais savoir, car je suis ouverte à comprendre 🙂

  1. 1 Le design comme outil pour rehausser l’image de marque et trois types de consommateurs en 2013 | Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    […] La récente histoire du RockFest 2013 nous rappelle que le consommateur-spectateur est de plus en plus consommateur-intervenant: il intervient dans vos plates-bandes, il interagit avec vous sur les médias sociaux, il écrit à votre sujet… […]





  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.