Marketing: décrivez un design en commençant par nommer la catégorie de produit

Pour les fins de la vente, il faut décrire un design en commençant par la catégorie de produit. L’erreur fréquente que je perçois des entreprises qui sont nouvelles dans le monde de la fabrication d’objet c’est qu’ils n’ont pas réussi à identifier clairement à quelle catégorie appartient ce qu’ils ont à vendre. En somme, ils n’ont pas répondu à  la question: qu’est-ce que je vends? Souvent, ils n’ont pas répondu qu’à la question: à quel besoin est-ce que je veux répondre avec mon objet? Et parfois, ils n’ont pas non plus répondu à la question: comment vendre ce que je veux vendre?

De fait, ces trois questions sont un minimum pour situer un produit de consommation sur les marchés de niche d’aujourd’hui!

Un humoriste québécois célèbre, Yvon Deschamps, vous aurait dit « …qu’ossa donne? » (Qu’est-ce que ça donne?) et « On veut pas le savoir. On veut le voir! ». Mon produit, à que donne-t-il, qu’apporte-t-il à mon client? Mon produit, comment le présenter, le montrer, le faire voir?

J’écrivais dans mon ebook « Le Design tout simplement » qu’il y avait au moins cinq facettes du design*:

  1. Esthétique (apparence, style);
  2. Fonction (pratique, simple d’utilisation);
  3. Rentabilité (aspect économique);
  4. Technique (production, fabrication, matériaux);
  5. Ergonomie (confort, user experience/expérience utilisateur/UX).

*Il y a débat quant à la définition juste du mot « design » à notre époque. Pour plus d’information, lisez:

Pour faciliter votre tâche dans la description d’un design, faîtes référence à des encyclopédie et à des dicitonnaires visuels. C’est là que vous trouverez la terminologie appropriée.

Appuyez-vous aussi sur une démarche de branding. À ce sujet, lisez:

Comme modèle, vous pouvez prendre le monde du cinéma, une industrie véritablement basée sur le principe de la personnalité de marque. Ainsi, un film comme The Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring (2001) peut être catégorisé selon différents filtres:

  • À quel public s’adresse-t-il?
  • Est-il nommé aux Oscars?
  • Quel est son score au box-office?
  • Quels sont les acteurs qui y participent?
  • En a-t-on parlé dans le New York Times?
  • Etc.

Par contre, pour un cinéphile averti, qui a vu des centaines, voir des milliers de films, la catégorisation est assez pointue, beaucoup plus pointue que pour un consommateur de film ordinaire. Ainsi, The Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring (2001) est un film hollywoodien de genre fantastique, inspiré d’une série de livres écrits par J. R. R. Tolkien, et réalisé par Peter Jackson en 2001, dont le synopsis est :

A meek hobbit of The Shire and eight companions set out on a journey to Mount Doom to destroy the One Ring and the dark lord Sauron.

Notez le degré de précision de la définition:

  • Lieu de production;
  • Genre;
  • Scénario;
  • Réalisation;
  • Année de parution;
  • Description du contenu et du contenant.

Il en va de même pour un objet. Plus la définition qu’on en fait est précise, plus l’objet est distingué de la compétition dans les engins de recherches comme Google par exemple. Ainsi, « une montre à cadran numérique noire fabriquée en 2010 par la compagnie ABC, numéro de série XYZ, de taille normale » est une désignation complète. La distinction d’un mot en soi peut faciliter le repérage Web.

Sachez qu’il ya des trucs de pro de type SEO permettant de distinguer encore davantage votre produit sur le marché et sur le Web en fonction de sa simple désignation nominale. Voir:

Apprenez-en plus en lisant l’excellent livre « Brand design construire la personnalité d’une. Marque gagnante – Marco Bassani, Saverio Sbalchiero, Kamel Ben Youssef, Stéphane Magne ». Pour mieux vendre sa salade, lisez aussi « Convaincre en moins de 2 minutes – Nicholas Boothman ».

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Publicités


  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.