L’automatisation, stratégie de l’industriel Andrew Carnegie

L’automatisation de la manufacture d’acier par Andrew Carnegie est expliquée en détail dans le documentaire :

Andrew Carnegie: The Richest Man in the World

Andrew Carnegie’s life seemed touched by magic. He embodied the American dream: the immigrant who went from rags to riches, the self-made man who became a captain of industry, the king of steel. « Carnegie was more than most people, » says Owen Dudley Edwards, historian at the University of Edinburgh. « Not only more wealthy, not only more optimistic, Carnegie is still, right throughout his life, the little boy in the fairy story, for whom everything has to be all right. »

On y raconte l’opposition traditionnelle entre les entrepreneurs manufacturiers et les syndicats. On y décrit aussi l’avantage stratégique que représente l’automatisation, qui fait en sorte de forcer les travailleurs à développer des mentalités et des compétences différentes. Cet enjeux est toujours aussi brûlant aujourd’hui, à l’ère de la mondialisation. Ce rapport de force entre industriel et syndicat ferait-il parti de l’essence même de la Première révolution industrielle?

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Publicités