Tendances de l’heure et perspectives à long terme pour les PME et leurs clients

Quelle est la tendance de l’heure? Comment définir les tendances? Que fait donc un chasseur de tendances? Voilà des questions sur lesquelles je me suis penché pendant plusieurs années, durant mes cours comme designer industriel et en sciences de la consommation. Au delà des sondages, il faut être capable de comprendre les orientations générales que prennent les consommateurs face aux évolutions technologiques, les changements de l’économie et les bouleversements de l’industrie manufacturière à l’ère de la mondialisation. Ces grands mots cachent en fait des problèmes concrets que vivent à la fois les industriels (entrepreneurs en PME) et les consommateurs, les acheteurs, les clients.

PME manufacturières

D’une part, les entrepreneurs de petites et moyennes entreprises (PME) vivent les changements drastiques et RAPIDES que leur fait vivre la mondialisation et la libération des marchés. Au Canada, en plus, ils souffrent des effets de la politique « Made in America », du protectionnisme faisant en sorte que les marchés étasuniens se ferment à la compétition de l’Amérique du Nord et d’ailleurs. Selon un article du Consumer Reports « Made in America? : How to know which flag-waving products are true red, white, and blue »:

Given a choice between a product made in the U.S. and an identical one made abroad, 78 percent of Americans would rather buy the American product, according to a new nationally representative survey by the Consumer Reports National Research Center.

J’avais écrit il y a quelques temps déjà ce billet « Les difficultés des entreprises manufacturières en 2010 »:

En conclusion, le positionnement des entreprises manufacturières au Québec se doit peut-être d’être à l’échelle mondiale. Si internet permet la distribution rapide des produits et la production pièce par pièce de produits personnalisés, je pense qu’il est temps de revoir la manière dont on conçoit, met en forme et distribue les produits fabriqués au Québec.

Consommateurs à la recherche d’une identité dans la masse

Les clients d’aujourd’hui consomment les produits selon des niches bien précises grâce à l’arrivée d’Internet et de la vente en ligne dans les foyers. Aujourd’hui, ils ont accès au monde, comme on dit. Il demeure que le consommateur des années 2000 est toujours à la recherche de produits à valeur identitaire. Il est aussi en mouvement pour plus d’authenticité, de franchise (même de cynisme), de distinction (consommation ostentatoire), de sens de la communauté, d’espoir, de ravissement et de sens des responsabilité sur le plan éthique et écologique (en anglais « accountability »/« sustainability »).

Les tendances

Nombreux sont les gens en marketing qui affirmeront de telles choses sans avoir d’exemples à donner. Ils se fieront aux articles « scientifiques », quoiqu’on puisse douter de la valeur scientifique de certains… De mon côté, je tiens à jour une archive d’objets et de documents relatifs à la consommation du XXIème siècle. Je rédige des bilans de recherche pour mes clients. J’en communique quelques bribes dans les catégories suivantes de ce blogue: « Design: concepts et produits de qualité » (critiques positives) et « Erreurs de design à éviter et critiques » (critiques négatives). Vous pouvez aussi suivre mes réflexions en cliquant ici:

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Publicités


  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.