École de Port Moody, un autre jeu violent réaliste scandaleux et j’en ai marre

Des fois je préférerais ne pas savoir prédire les tendances. Malheureusement, la tendance pour des jeux vidéos violents établis dans des lieux réels est une tendance réelle. J’en ai écrit quelques mots déjà en 2010:

Je suis scandalisé et ça en prend beaucoup pour me scandaliser. Je pense aussi qu’on n’a pas fini d’entendre parler de ce genre de jeux qui mettent en scène la violence en faisant référence à des faits réels. Il serat utile d’ajouter une mention « 18 ans et plus » ou « Rated R » pour ce genre de jeu. Ce seait un minimum.

En effet, après Dawson et Berri-UQAM, voilà qu’une « école de Port Moody sert de décor à un jeu vidéo violent » selon Radio-Canada:

La reproduction numérique a été conçue pour le jeu Counterstrike, dans lequel les joueurs utilisent des armes d’assaut automatiques pour tirer sur des forces ennemies. Counterstrike permet aussi à des utilisateurs de personnaliser le jeu en concevant leurs propres scénarios et décors (ou « plans ») dans lesquels se déroule l’action, qu’ils peuvent partager avec d’autres.

Radio-Canada Information:

Un jeu violent qui met en scène une école en Colombie-Britannique a choqué le personnel de l’école (http://bit.ly/Z7Uomw). Au Québec, un jeu violent qui se déroule dans le métro Berri-UQAM a lui aussi récemment attiré l’attention (http://bit.ly/105ggSO). Trouvez-vous répréhensible d’utiliser des lieux publics connus pour servir de cadre à des jeux violents?

C’est incroyable, scandaleux. Ça fait suite à ces deux autres jeux violents:

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Publicités


  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.