Objet 3.0, Objets intelligents ou Smart objects, vocabulaire étrange du Web 3.0

Dans l’excellente introduction historique du Rapport d’étonnement sur la fracture numérique au Québec (en vidéo), on discute des objets intelligents comme étant the next big thing. Si le terme « objet intelligent » est galvaudé, notons qu’on l’entend régulièrement en référence aux téléphones intelligents (iPhone, Androïd, etc.) qui sont des smartphones. Ces SMART phones sont des téléphones qui sont adaptés au monde numérique. Ils sont connectés à Internet et permettent des applications diverses basés de la programmation, etc.

Comment le mot « intelligent » peut-il être accolé aux objets pour remplacer le mot « smart »?

Smartphone selon Larousse:

Téléphone intelligent. (Recommandation officielle : ordiphone.)

ORDIPHONE! Hahahha! Qui va réellement utiliser ce mot? Mais ce néologisme est correct.

Synonyme de Smart selon Mediadico:

Synonymes de smart selon Reverso:

smart

      adj  
   (=appearance, dress)   élégant (e)     
→ He was dressed in his smartest suit.
→ The boys were very smart in their school uniforms.
to look smart, to wear smart clothes      être élégant (e)
→ You need to look smart for your interview.
They wore smart clothes.      Ils étaient élégants.
   (=expensive, classy)   chic    inv     
→ … the smart areas of town, where the diplomats have their houses.
the smart set      le beau monde
     (mainly US)   (=clever)  
[idea, person]   intelligent (e)     
→ She’s one of the smartest students in the whole school.
a smart idea      une idée astucieuse
   (=quick)   vif (vive)     
→ … walking along at a smart pace.
      vi  
   (=sting)   faire mal, brûler  
My eyes are smarting.      J’ai les yeux qui me brûlent.
→ His eyes were smarting from the smoke of the fire.
   (=feel bad)  
They are still smarting over their defeat.      Ils n’ont toujours pas digéré leur défaite.
(…)
a smart idea
exp.
une idée astucieuse

Si « smart » est un mot juste pour définir l’utilité de l’objet intelligent (une utilité « smart »), je trouve que le mot « intelligent » donne une idée différente du concept de départ. Dans les études sur l’intelligence, il est fort difficile de définir l’intelligence et on prétend qu’il s’agit de la capacité d’adaptation à son meilleur, selon un contexte et un objectif. Un objet a-t-il un objectif en lui-même, sérieusement? Non.

Mais avoir une fonction « smart », c’est avoir la fonction d’être « astucieux » et l’objet permet réellement un utilité astucieuse d’Internet par exemple, mais cet objet, sacrebleu, il n’a pas la capacité de s’adapter et poursuivre un objectif dans un contexte donné.

Astucieux selon le Larousse:

Qui fait preuve d’astuce, qui dénote de l’ingéniosité.

Il n’est pas doté d’une intelligence artificielle. Siri, la voix du iPhone, par contre, est doté d’intelligence artificielle. Alors, Siri fait vraiment du iPhone un téléphone doté d’intelligence artificielle. Mais ça reste un objet sans intelligence.

Alors voici ma suggestion, parlons des fonctions astucieuses des objets et non pas des objets intelligents.

Pour le plaisir, je suggère l’expression : « Objet 3.0 ».

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

Publicités


  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.