Hors sujet: Le Einstein du Québec

Si vous lisez ce blogue depuis ses débuts, vous connaissez mon intérêt pour l’éducation économique, la recherche et développement et la littéracie financière. Pourquoi en parler sur un blogue traitant de l’innovation et du design? Et bien simplement parce qu’il me semble y avoir un lien évident entre l’entrepreneurship innovateur et ce type de connaissance. J’ai d’ailleurs écrit quelques billets sur ce sujet, dont:

Bref, j’ai envoyé un texte au Sommet sur l’enseignement supérieur et à Génération d’Idées. Le voici:

Le Einstein du Québec

Voici ce vers quoi je souhaite attirer votre attention : le nivellement par le bas en éducation au Québec et de l’absence de soutien aux jeunes surdoués. Je n’ai jamais entendu cela dans les discours des étudiants durant la grève du printemps 2012. On ne parle jamais de ces jeunes qui décrochent parce qu’ils sont étiquetés « trop intelligents/créatifs/rapides » pour le système (entendre ici qu’ils décrochent psychologiquement en fuyant vers des stimulations plus intenses). Le site http://ladeseducation.ca/ en parle de façon éloquente.

Imaginez-vous adulte diagnostiqué par des conseillers en orientation comme étant surdoué. Surdoué signifie qu’on atteint des scores élevés aux aptitudes des tests d’intelligence comme le test WAIS (Wechsler Adult Intelligence Scale) ou BGTA. Imaginez-vous qui passez ce test à 21 ans, avant votre entrée à l’Université. À cinq ans, on aurait déjà pu vous découvrir surdoué (sans le nommer on aurait pu le remarquer), l’inscrire à votre dossier scolaire et vous préparer un programme de soutien comme on le fait pour les enfants à problèmes, les autistes ou les gens qui ont des parents absents, mais personne n’a agit et personne n’a fait de suivi, parce qu’il n’y a pas de protocole de détection et de démarche à suivre. Vos parents, eux, ne savaient pas quoi en faire. Vos enseignants se sont adaptés jusqu’à ce qu’ils ne s’adaptent plus du tout parce que « le programme ne le permettait pas ».

Pour avoir passé des tests de Q.I., vous savez que vous êtes diagnostiqué dans le quartile supérieur. Si on dit « diagnostiqué », c’est que vous avez de gros problèmes à vous adapter au système universitaire qui fait du nivellement vers le bas. L’école pour vous, c’est long, très long. Comme la loi sur l’éducation inspirée du Rapport Parent indique que l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans, vous pensez qu’on  vous a endoctriné à vous sentir hors norme. C’est un sentiment que vous partagez avec d’autres jeunes garçons qui ne se sentent pas inclus à la fin du secondaire et qui décrochent avant d’obtenir un diplôme. Il faut cesser de croire qu’être surdoué est un handicape ou alors traiter ce handicape adéquatement comme on en traite d’autres.

J’attire votre attention sur le fait suivant: il n’existe qu’une seule école pour les enfants doué au Québec et elle se situe à Montréal, c’est Fernand-Seguin. Il n’y a pas, à ma connaissance, de passerelle qui permettrait comme dans d’autres pays à un jeune de passer du secondaire trois à l’Université ou du baccalauréat au doctorat. Et je vous mets au défi d’obtenir de la crédibilité auprès des bureaucrates technocrates pour pouvoir passer du bas de l’échelle scolaire à un pallier supérieur sans passer par le moule habituel. Ils vous diront : « C’est dans la loi. »

Alors voici une solution: une passerelle permettant l’accès du secondaire à l’université directement dès 16 ans, en évitant 2 ans de cégep et plus, et un programme de soutien de 5 à 16 ans, question de ne pas se perdre dans le système tout en respectant les limitations de la loi. Mais d’autres sont plus compétents que moi pour en parler.

Dans l’espoir que vous soyez le Einstein du Québec… et qu’on n’ait pas trop broyé votre image de soi avant votre baccalauréat… et que le cégep ne vous ait pas donné l’envie d’étudier vos livres de physique bien confortablement à la maison.

Ressources utiles :

·         Françoys Gagné, Ph. D. en psychologie, est un expert de la douance au Québec.

·         http://www.ordrepsy.qc.ca/pdf/PsyQc_Dossier_Dous_Janv05.pdf

·         http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/education/200911/20/01-923555-la-ruee-vers-fernand-seguin.php

·         http://www3.bc.sympatico.ca/giftedcanada/page8.html

·         http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/viepedagogique/150/index.asp?page=lusVus_1

·         http://www.amazon.fr/Trop-intelligent-heureux-Ladulte-surdou%C3%A9/dp/2738120873

·         http://www.mensa.org/

Publicités