Tendance tribalité: la société de consommation et la notion de civilisation

J’ai remarqué en lisant sur la société de consommation qu’il y a dans notre époque une opposition de moins en moins franche entre la notion de civilisé et de non civilisé. La publicité, les médias et la culture de masse amènent l’individu à se séparer de sa culture d’appartenance pour rejoindre la culture mondiale.

Le monde de l’Art semble chercher à mettre en lumière cette opposition « civilisé / non civilisé ». Ce retour vers une esthétique tribale se fait aussi sentir sur Internet et comme Internet influence les designers, elle se fait aussi sentir dans le monde du design.

La popularité montante du tatouage (voir l’éclatant: Rick Genest), l’arrivé dans les salons de design de matériaux « rought » non polis, naturels, et des logos abondants, la mise en scène guérilla marketing, voilà autant de preuves que la tribu est au coeur des préoccupations. Doit-on y comprendre une quête d’identité? Doit-on y voir un regain d’intérêt pour le communautaire? Doit-on y comprendre que la solitude est grandissante dans les sociétés modernes?

Mon interprétation est la suivante: la ville donne un sentiment d’être seul dans la foule et notre culture est à l’image de cette ville. Puisqu’il existe un besoin naturel pour l’affiliation, des entreprises misent sur le manque ressenti par la population pour faire valoir leur point de vue. En effet, « La structure sociale actuelle des pays occidentaux valorise l’individualisme, la performance, la compétition et crée ainsi des conditions propices à l’apparition du sentiment de solitude. »

Voici des oeuvres d’art font état de la dualité civilisé/non civilisé:

Si vous aimez ce billet, vous aimerez aussi:

SOURCE: http://www.cscp.umontreal.ca/consultationpsychologique/documents/depliant_mythes-realites.pdf

Publicités


  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.