Ce billet est en réponse à une question que j’ai reçue au sujet de l’incertitude d’un entrepreneur sur ses besoins en design. Quoique les contrats de services exigent de votre part une expertise légale et que je ne suis pas en mesure de vous conseiller à cet effet, je vous invite à considérer ces trois options suivantes qui sont des pratiques courantes en design.

Option no1: Gelez un budget de Recherche et développement qui rempli amplement les coûts de l’avant-projet de 3 à 5 soumissionnaires et demandez à chacun des designers sous-traitants une soumission très claire qui spécifie si vous devez ou non payer les avant-projets. Certains designers, face à l’appât du gain, vont vous offrir immédiatement des solutions clé-en-main, des images inspirantes, etc. D’autres, qui fonctionnent à mandats spontanés, vont refuser de donner leur travail sans être payer. Exigez du designer qu’il présente une description de sa façon de faire habituelle, sous la forme d’une publicité ou d’un discours (dans le cas du discours, vous pouvez enregistrer ce qu’il dit pour avoir une preuve devant la loi).

Option no2: La bonne façon de faire si vous n’avez pas de budget R&D est peut-être la suivante: faîtes ce qu’on appel un appel d’offre, pour laquelle plusieurs designers sont invités à remporter un droit de faire affaires avec vous s’ils présentent un concept intéressant. Dans ce cas, je vous invite à aller voir des agences de design, qui sont plus enclines à fonctionner ainsi, plutôt qu’à des designers autonomes. La présentation de leur offre de service est gratuite, mais le risque lié à cela doit être compensé par le gain remporté par le designer. Autrement dit, vous devrez payer pour la qualité du travail de recherche préalable de toute façon.

Option no3: Engagez un designer comme employé, ainsi, vous pourrez le contraindre à mieux travailler, car il aura signé un contrat de travail dans lequel il aura consenti qu’il est sous votre direction  (ce qui exige aussi de votre part des obligations).

Une fois l’option choisie, injectez l’argent nécessaire au développement du projet, selon les recommandations qui vous sont données et vos capacités, en spécifiant les limites budgétaires. Gardez au moins 10% du budget total dans un fond d’urgence, en cas de dépassement des coûts.

*** Veuillez vous référer à un avocat, gestionnaire des ressources humaines (RH) et à un conseiller financier en cas d’incertitude afin d’éviter les ennuis.

Publicités

  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.