Comment décrire et juger le design? Dans mon e-book Le Design tout simplement, je mentionne quelques expressions liées au mot design. Ainsi, quand on parle de design, on peut faire référence à de nombreuses expressions, qui évoluent dans le temps au rythme des innovations, ce qui rend complexe la définition du mot « design ». C’est pourquoi dans mon livre, je fais une définition restrictive du mot design, puisque la définition elle-même du design est appelée à être modifiée dans le temps. Aussi, j’ai choisi de définir le design comme une méthode traitant d’enjeux lié à la conception, en tenant compte cinq critères principaux, ceux qui sont généralement mentionnés dans plusieurs définitions déjà disponibles. Voici ma définition :

Design: Une méthode pour concevoir ce qui est à la fois beau, pratique, confortable, réalisable et rentable.

En ce sens, on peut décrire et juger un design en tenant compte de ces cinq critères :

  1. Beauté : le style, l’esthétisme.
  2. Pratique : la fonctionnalité, le fonctionnalisme.
  3. Confortable : l’ergonomie, l’aspect « user-friendly ».
  4. Réalisable : l’aspect technique, la qualité de la production.
  5. Rentable : l’aspect économique, le retour sur investissement, l’impact sur les ventes.
De fait, on peut juger de la qualité d’un design en se servant d’une grille de critères, c’est-à-dire un tableur (de type Excel), à l’aide duquel on note le design sur une échelle de valeur (de 1 à 5, par exemple) pour chacun des critères. Ce pointage évolue dans le temps, puisque les évolutions du design font en sorte que le design d’hier sont parfois moins intéressants que le design d’aujourd’hui!
Bref, un jugement de valeur basé sur une méthodologie stricte permet de juger d’un design. On peut cependant se fier uniquement à un des critères. Ainsi, il est pertinent de tenir compte en particulier de l’aspect économique, révélateur de l’impact d’un bon design sur le chiffre d’affaires.
Il est aussi pertinent d’analyse l’impact d’un design sur l’imaginaire des consommateurs, ce qui fait référence à l’aspect esthétique, mais aussi à l’aspect économique, en référence au marketing.
Enfin, selon le type d’usage du design, on préférera miser davantage sur les aspects techniques, ergonomiques ou pratiques. Pensons par exemple à une chaise de bureau (essentiellement un travail d’ergonomie et de fonctionnalisme) ou encore au design d’un poste de travail en usine (ici les aspects techniques, comme la sécurité des appareils, mais aussi les aspects ergonomiques ont beaucoup de valeur).

Publicités

  1. Je découperai la « beauté » en deux critères distincts :

    – L’identité : Est-ce que c’est moi ? Est-ce que l’image de ce design est en accord avec l’image de mon entreprise ?

    – L’émotion : Est-ce que j’ai une impression positive en voyant ce design ? Est-ce que je sens que « ça marche » ? Que ce design communique quelque chose ?





  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.