Séduire des clients avec une communication rationnelle ou émotionnelle

Je suis pour la transparence et l’authenticité, donc voici ce que je vis aujourd’hui sur la page qui compile les statistiques de ce blogue :

10000e visite du blogue

10000e visite du blogue

Hier, ce blogue atteint sa 10 000e visite (l’article le plus lu à ce jour traite de service à la clientèle), et depuis mes débuts, des accidents heureux m’ont fait croire au pouvoir de ce moyen de communication. Je rencontre certains problèmes de communication durant mon stage en France, alors qu’étrangement pourtant, j’en apprends énormément sur la communication-marketing chez mon responsable de stage, mon employeur www.axel-client.com

Il y a des moments comme maintenant durant lesquels un sujet prend toute la place dans une vie. Et pour moi cet été, c’est la communication.

Ce billet est une introduction à un vaste sujet. J’en connais plus que ce que j’écris. Ce texte ne s’adresse pas aux experts en communication, mais au grand public.

Ce que tout le monde devrait savoir

Si vous ne le saviez pas déjà, la communication est un acte naturel. Les êtres humains sont grégaires, sociaux et ils communiquent en majorité de façon non-verbale (c’est-à-dire sans utiliser la parole, les mots, l’écriture). Certains spécialistes parlent de 90% de non-verbal, pour d’autres c’est plus, mais tous s’entendent pour dire qu’on communique principalement par des gestes, des attitudes, le ton de la voix, des tics et des manières.

Bon, une fois cela dit, il existe des gestes pour séduire, pour envoyer promener, pour diriger, etc. Pour plus d’information sur la communication non-verbale, je vous suggère fortement le livre complexe et fou intitulé La Synergologie de Philippe Turchet. Je vous invite aussi à en apprendre plus en cherchant sur la communication non violente en regardant cette liste de vidéos.

La base de la base

C’est un peu par hasard en 2008, que je tombe sur un petit livre que je ne recommande pas nécessairement à tout le monde, mais qui saura donner un coup de pouce à ceux qui ne comprennent rien au marketing: Le Marketing pour les Nuls de A. Hiam. Dans ce livre, l’auteur rappelle qu’il est préférable de distinguer deux types de communication: la communication rationnelle (logique, réductionniste, ordonnée) et la communication émotionnelle (sensible, fluide, désordonnée). On choisit le rationnel quand on parle à des experts ou des gens à convaincre. On utilise l’émotionnel pour amener à passer à l’action ou pour changer l’état de conscience/le comportement.

Bref, je suis d’accord avec un fait important: si on n’apprend rien ou si on ne donne aucun élan émotif, l’effort de communication ne mène à rien.

Rationnel/émotionnel

Déjà en 2009, je débutais une recherche sur les 5 sens et participais à la visibilité de Syncro Innovation (voir mon C. V. ) en clarifiant les meilleures méthodes pour accrocher des clients dans une niche comme celle du design industriel. Voici un extrait de cette recherche qui je l’espère finira par se transformer en essai un de ces jours pour autant que je trouve un éditeur:

Côté rationnel

  • La poésie, ou l’enchaînement des mots en de belles phrases ne permet pas de faire passer tous les messages, encore faut-il être pertinent et logique
  • La crédibilité ne s’acquiert pas du jour au lendemain, mais il suffit parfois de dire qu’on est quelque chose pour le devenir
  • Le cerveau fonctionne par addition d’éléments et le cerveau fait des liens très rapidement entre des éléments pourtant sans lien de sens (un sujet vaste au sujet duquel je vous invite à lire ce blogue sur le neuromarketing)
  • Certains mots-clés, généralement quatre ou cinq, permettent d’identifier un marché et d’attirer une clientèle

Côté émotionnel

  • L’être humain attire énormément l’attention, d’où l’intérêt de se mettre en scène soi-même dans une campagne d’auto-promotion
  • Les yeux, le sourire et l’habillement sont des facteurs essentiels à une bonne image
  • Les couleurs ont un effet psychologique important
  • Le rythme ou débit de la voix a plus d’importance que le contenu

Ligne directrice

Toute communication doit suivre une ligne directrice. Pour mettre cela en image, il faut creuser une tranchée et faire passer les soldats d’un bout à l’autre de la tranchée. S’ils sortent, ils meurent. De la même manière, il faut creuser un chemin, un canal unique, entre soi et les autres et diriger les informations par se canal le plus directement vers l’auditeur. Il peut sembler banal de souligner cela, mais ce sont des éléments généralement négligés par les entrepreneurs et souvent méconnus du grand public.

On doit orienter la communication dans le rationnel ou l’émotionnel ou les deux, mais si on ne l’oriente pas, elle risque d’être mauvaise.

Pour plus d’informations sur le sujet de la communication:

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Publicités

  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.