Montréal-Paris, surplus de beauté et design partout

Montréal-Paris

Premier billet live from Toulouse, en France, d’où je reviens d’un voyage de 6h en autobus, 6h en avion Montréal-Paris, un arrêt dodo rapido-presto à Paris et un autre 6h de transport en TGV.

Petits coups de gueule du voyage:

  • Une valise avec roulettes, ce n’est pas une option. C’est une nécessité.
  • De la nourriture d’aéroport, c’est comme un dîner au secondaire: ça goûte le réchauffé.
  • Un siège d’avion ou de TGV, un lit poche et un métro bondé, ça laisse des traces sur le mental.
  • Il manque d’humour ici. Les gens sont plutôt réservés dans les services à la clientèle et il n’y a pas nos publicités humoristiques, surtout pas à la radio.
  • J’écris sur un clavier bizarre, les touches ne sont pas les mêmes que chez moi.

Petits coups de coeur du voyage:

  • Les hommes de Paris sont cool et élégant en apparence, mais il y a des exceptions qui tranchent énormément et qui me font dire à toutes les trente minutes: «On ne peut voir cela qu’à Paris… un hétéro qui porte une veste rose et qui se sent cool… un vieux monsieur qui porte un complet gris et une chemise orange et des bas blancs… un bonhomme en complet décontracté  bleu, jaune, rouge et brun… » Il faut dire que je voyage avec une designer de mode, ce qui augmente mon sens critique.
  • J’ai vu la Notre-Dame de Paris et il y avait un brillant jeune-homme qui vendait des bouteilles à 1 euro aux centaines touristes qui faisaient la file toute la journée.
  • Enfin, j’ai découvert des types architectures qui m’étaient totalement inconnues et si bien intégrées à l’environnement que je me sentais un peu mal de certains quartiers de Québec.

Surplus de beauté

Je n’ai pas encore reçu de photos, mais je peux vous dire qu’en quinze minutes d’un tour rapide du centre–ville, je n’ai jamais vu autant de beauté comprimée dans un si petit espace.

Design partout

Même si il y a de l’incohérence comme dans n’importe quelle ville, Paris est profondément harmonieuse. On sent le souci du détail, c’est coloré et léger.

Il s’agit d’un aspect de cette culture qu’on n’apprécie pas autant en Amérique du Nord. Au Canada, c’est massif, neutre, coloré, mais pas par souci de légèreté, mais pour être plus dynamique. On aime le surplus, le grand, le gigantesque. On aime (j’exagère) le Hummer, Pamela Anderson, le buffet chinois, les buildings, le hamburger… À Paris, on aime (j’exagère encore) les statues raffinées, le fromage fin, Carla Bruni, la terrasse au soleil, les motos sport.

Chaque ère publique présente un souci du détail: de la forme des poubelles jusqu’au design graphique des tickets de métro, des pots de fleur aux horloges… tout me semble en accord, léger et vif dans l’espace public, beau décor au premier coup d’oeil.

————-

De retour avec des photos, je ferai mon compte rendu de temps en temps sur ce blogue au cours de l’été. Comme on dit ici: « Ah bien eeeeeh, bonne journéeee. »

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Publicités

  1. Ju

    J’apprécie tes commentaires … Profites bien du temps là-bas, on se voit à ton retour !
    Bizoux
    Ju

  2. Claudette

    Salut Laurent,

    On dit VIVE LA JEUNESSE. Profite au maximum de ce voyage/stage. Tes acquis te serviront toute ta vie.

    Claudette

  3. Johanne

    Bonsoir Laurent, quelle belle aventure, soit mes yeux. Gros bisou, soit prudent et vie ta vitamine à fond.

  4. Ju

    Bonne St-Jean !!!