Économiser, profiter de la vie et vivre humblement

Je suis l’auteur d’un roman intitulé Le Meilleur des Deux Mondes.

Pour écrire ce roman, j’ai lu et entendu des tonnes de témoignages d’itinérants. Ce livre est en fait l’histoire d’un adolescent en fugue qui survie dans la rue. Si j’ai abordé ce thème, c’est pour parler de l’écart grandissant entre les riches et les pauvres. Cependant, à force de découvrir cet univers, j’ai appris des tas de trucs qu’utilisent les gens à faible revenu pour survivre et économiser de l’argent. Pour une introduction à ces modes de vies marginaux, je vous invite à voir cette vidéo des Francs-Tireurs (épisode 318) à partir de 20 minutes environ. On y découvre la Coop sur Généreux.

En écrivant sur l’écart entre les riches et les pauvres, je suis aussi tombé sur des études qui indiquent que l’organisation des corporations est similaire à celui des tueurs en série en ce sens qu’ils étudient en profondeur les comportements de leurs « victimes » (lire : consommateur cible) pour mieux réussir.

Voir The Chessboard Killer, un documentaire sur les méthodes des tueurs en série (cliquez ici pour voir toutes les parties du documentaire):

et The Corporation, un documentaire sur les corporations  (cliquez ici pour voir toutes les parties du documentaire)::

Voici donc quelques trucs pour économiser et profiter de la vie :

  • Déléguer les tâches pour lesquelles on est improductif
  • Acheter en vrac au lieu d’acheter en petites quantités trop souvent
  • Se créer un réseau de contact selon nos besoins les plus urgents
  • Adopter un mode de vie (routine) propre à ses idéaux : écologie, développement durable et de simplicité volontaire
  • Profiter pleinement (mettre à l’horaire) des plaisirs gratuits : marche, plein air…
  • Enquêter sur soi-même comme le ferait un tueur en série : quelle est votre routine, vos habitudes de vie, vos achats inutiles, votre territoire, vos zones d’inconfort, vos moments avec niveau de risque élevé…? Bref, quelles sont les moments propices à vous faire consommer? Voyez le rapport action-réaction qui vous pousse à agir. Consommez-vous pour satisfaire un besoin inconscient : dépendance affective, isolement, problèmes sociaux ou autre?
  • Volontairement associer des images négatives, voir horribles, à des produits de consommation qu’on ne voudrait plus acheter. Ce truc est inspiré d’un conseil donné par une nutritionniste, Hélène Baribeau, à l’émission Bonheur Total pour cesser de trop manger de produits sucrés. Exemple : imaginer qu’une barre de chocolat est fabriquée par des enfants.
  • Savoir qu’on consomme ce qui nous ressemble et volontairement refuser d’acheter ce qui nous correspond. Exemple : vous êtes une femme, refusez d’acheter un nouveau parfum si vous en avez déjà une bouteille pleine.
  • Revoir entièrement son budget et classer son argent selon des priorités. Se donner des montants d’argent maximum à dépenser pour chaque sphère de vie : loisir, logement, transport…

Maintenant, je suis loin d’adopter toutes ces démarches et je vous invite à me fair eparvenir vous autres trucs et conseils.

Vous aimez? Commentez et partagez: Bookmark  and Share Saviez-vous que j’offre des services en design de produits et marketing promotionnel?

Publicités