Un futur designer m’a contacté hier via Facebook. Son nom: Olivier Le Meignen. Je lui ai répondu avec sincérité selon ma connaissances du marché et mon expérience de travail. Cela dit, j’adore mon métier, avec toutes ces facettes! Je le cite:

Bonsoir, j’ai vu sur votre profil que vous connaissiez bien le domaine du design, et étant candidat pour un BTS designer industriel, il m’est demandé pour demain matin, de me renseigner sur différents métiers du design.

Voici ma réponse:

1- Décrire une journée de travail.
La journée typique se déroule ainsi: Parler avec mes collègues pour les tenir à jour, regarder mon échéancier de projet, contacter mon client au besoin, répondre à mes courriels, m’asseoir devant ma table à dessins (moyennement fréquent), mon ordinateur (très fréquent) ou travailler en atelier (ça dépend des journées).
À l’occasion, ma journée ressemble à une journée de magasinage, une journée de recherche sur Internet, à un travail administratif, à l’amélioration des services de vente, des rencontres et appels avec des clients et des experts, des sorties en industrie, tester mes idées avec une maquette, réviser encore et encore jusqu’à un résultat fiable, modéliser en 3d et rédiger des plans de fabrication.

2- Vos activités principales.
Il faut comprendre que le design est un travail par projet et c’est divisé en étapes : idéation, recherche, analyse de marché, dessin ou modélisation 3D pour développer un concept, amélioration du concept jusqu’à l’idée finale, test avec maquette, modélisation 3D et plan de fabrication (guide d’assemblage et rendu 3D). Les activités dépendent de l’étape du projet. Principalement, on fait de la recherche sur Internet et en magasin, on fait des appels et on répond à des courriels, on dessine et on modélise en 3D. La modélisation 3D et la rédaction de plan de fabrication est la tâche la plus longue et difficile en raison des nombreux bugs techniques possibles.

3- Les compétences requises pour ce métier.
Talent naturel ou intérêt pour la résolution de problème, sens esthétique, concentration, minutie, gestion du stress, aimer le travail supervisé et en équipe, être déterminé et intéressé par les concepts et les idées nouvelles. Il faut être absolument spécialisé et cela demande de bien connaître son marché. Moi, je suis spécialisé en image de marque, ce qui est plutôt rare et donc, ça me donne une certaine valeur. Puis, il faut être passionné et aimer travailler sans obtenir de résultat immédiatement.

4- Avantages et inconvénients du métier.
AVANTAGES : Je pense que l’élément le plus intéressant du design, c’est la recherche de tendance. Il faut comprendre qu’on peut passer des journées entières à chercher en magasin ou sur Internet, parler et faire des brainstorm. Beaucoup de gens diront qu’ils aiment beaucoup la pensée design, la philosophie du design est très intéressante et utile dans toutes les sphères de la vie. Dessiner, bricoler, créer des objets beaux comme des sculptures, concevoir des mécanismes et des produits ergonomiques, c’est cool !

INCONVÉNIENTS : Si tu n’aimes pas travailler à l’ordinateur, tu ne seras pas rentable parce que tu vas être épuisé. Il faut comprendre qu’il m’est arrivé de passer 50 heures par semaine à faire de la modélisation 3D. C’est ce qu’on appelle un rush ici et c’est ce qui arrive en toute fin de projet. Si tu n’aimes pas écouter des gens de parler de façon critique et te dire de refaire ceci ou cela, tu vas devoir t’ajuster parce que le milieu du design n’est pas exactement le milieu de la gentillesse absolue. Quand c’est laid, c’est laid. Quand c’est une mauvaise idée, c’est une mauvaise idée. Certains gens de production et des amateurs de mode sont des critiques impossibles!

5- Quel niveau de formation ?
Diplômé comme technicien en design industriel (formation technique au collégial). Je suis de la ville de Québec au Canada.

6- A votre avis, quelle est la meilleure formation pour exercer cette profession ?
À mon avis, l’approche de l’école de Stanford aux États-Unis est la meilleure parce qu’elle permet de cibler des besoins existants sur le marché. Il est important que la formation présente les marchés les plus forts et les produits qui ont le mieux réussis dans chaque marché en hausse. Voir ceci : http://www.businessweek.com/innovate/dschoolindex.html?chan=top+news_top+news+index_top+story

7- Quels conseils me donneriez-vous pour l’exercer ?
Si tu aimes le marketing et la vente, tu as un avantage concurrentiel indéniable. Tente de comprendre comment tes concurrents et les utilisateurs de tes produits vont penser et fait mieux que tout le monde avant toi. Je te suggère de passer la prochaine année à tenter de prédire quelle seront les tendances les plus fortes en mode, technologie, architecture et sports et de te bâtir une solide banque d’images que tu vas garder sur ton ordinateur personnel toute ta vie et qui serviront à t’inspirer. Va voir les travaux de: Jacques Fresco, Philippe Starck, Karim Rashid et Ross Lovegrove, Lunar Design. Si tu veux plus de trucs, va voir la section pour les designers/concepteurs sur mon blogue: https://leprojetinspire.wordpress.com/category/pour-les-designersconcepteurs/

8- Quels sont les outils de travail ?
Ordinateurs et logiciels d’usage : Photoshop, inDesign, Illustrator, Flash, Solidworks, ProEngeneer, Catia, Rhinoceros, Modo, suite Microsoft Office.
Papier crayon ou tablette graphique.
Coffre à outil et matériaux pour la maquette.
Revues, objets en tout genre, guides et manuels.

9- Votre métier a t-il changé ces dernières années ?
Oui. De plus en plus de designers se tournent vers la modélisation 3D. Aussi, si tu veux pratiquer le design de façon très créative, je te propose de regarder les travaux et l’approche de studios en Australie, Californie, Singapour et pays Scandinaves.

Découvrez le design… Téléchargez le e-book Le Design tout simplement.
Publicités

  • Page Facebook

  • Contactez-moi

    Laurent Marcoux, consultant en design industriel

    Email: contrat.laurent(at)gmail.com
    Skype : laurent_marcoux

    Pour la prise de rendez-vous: Heure locale au Canada

    Réseaux sociaux:
    Facebook Facebook
     Google+
    Linked-In Linked-In
    Twitter Twitter

  • Le Design et l’écologie

    LE DESIGN ET L’ÉCOLOGIE est un essai qui vise à vulgariser les concepts généraux liés à l’éco-conception de manière simple et concise. Il s’agit d’une introduction à l’éco-conception qui inclut une liste de définitions, un constat de l’impact du design sur l’entreprise socialement responsable, la logistique, le cycle de vie, l’image de marque et les normes de développement, ainsi qu’une liste de sites Web à consulter. AUCUN REMBOURSEMENT. AUCUN ÉCHANGE. 11 pages.
  • Le Design tout simplement

    LE DESIGN TOUT SIMPLEMENT est un essai qui vise à répondre à quatre grandes questions relatives au design : Qu’est-ce que le design? À quoi sert le design? Qu’est-ce qu’un bon design? Comment travaille un designer?  Né à Québec en 1987, Laurent Marcoux est diplômé en technique de design industriel au cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada). Consultant en design, recherche et développement, il est l’auteur d’un blogue : http://designer-entreprise.com.  Notes générales: Ce texte fait 31 pages. Aucun échange. Aucun remboursement.