Selon un rapport du gouvernement du Québec en publié en juin 2009:

DÉPENSES EN R-D : LE QUÉBEC SE DÉMARQUE

Le Québec connaît une croissance plus rapide de ses dépenses en R-D que les autres provinces canadiennes.

• en pourcentage du PIB, ont crû de 4,1 % en moyenne par année, comparativement à 2,3 % en Ontario et à 1,7 % dans l’ensemble du Canada.

Depuis 1983, les dépenses en R-D au Québec, exprimées

• de son PIB, enregistre le plus haut niveau de dépenses en R-D au Canada.

UN TRAITEMENT FISCAL

QUI FAVORISE L’INNOVATION

Les dépenses en R-D des entreprises bénéficient d’un traitement fiscal avantageux.

• plus concurrentiels parmi les pays du G-7 pour la grande entreprise. Dans le budget 2009-2010, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un incitatif destiné à augmenter le nombre d’entreprises dérivées de la recherche effectuée dans le milieu universitaire. Ainsi, un nouveau congé fiscal à l’impôt sur le revenu des sociétés pour les entreprises qui commercialisent une propriété intellectuelle émanant d’une institution publique québécoise a été mis en place afin d’encourager davantage l’innovation.

Il est le plus compétitif au Canada pour la PME et l’un des plus concurrentiels parmi les pays du G-7 pour la grande entreprise. Dans le budget 2009-2010, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un incitatif destiné à augmenter le nombre d’entreprises dérivées de la recherche effectuée dans le milieu universitaire. Ainsi, un nouveau congé fiscal à l’impôt sur le revenu des sociétés pour les entreprises qui commercialisent une propriété intellectuelle émanant d’une institution publique québécoise a été mis en place afin d’encourager davantage l’innovation.

SOURCE:

Profil économique et financier du Québec, Finance Québec, juin 2009, 40 pages.

Bookmark and Share

Publicités