Le Courage de Creer est un livre écrit par Rollo May, une psychologue. C’est surtout un moyen d’être plus productif au travail. Dans ce livre, on peut apprendre qu’il existe une stratégie efficace pour se sortir des impasses dans la vie personnelle, au travail et ailleurs. Cette stratégie consciste en un cycle, appelons-le: cycle de la créativité.

1) SE DONNER DES CONTRAINTES

D’après May, la créativité est impossible sans contraintes, c’est-à-dire qu’il est trop difficile de créer quand tout est possible. La première étape du cycle de la créativité est donc de se limiter en se fixant un but ou un barème et d’y faire face.

2) SE DONNER LE DROIT À L’IMAGINATION

Ensuite, il n’est pas évident de se sortir du gouffre quand on n’a pas le droit d’imaginer sa sortie. Dans Le Courage de créer, May propose toute un système logique (que j’admire) qui permet le droit à l’imagination: une culture plus ouverte, des enseignants moins centrés sur le passé, etc. Bref, donnez-vous l’espoir de créer et l’environnement idéal pour imaginer et votre travail sera plus productif.

Note: Dans la même ligne directrice, plusieurs agences de design et de publicité de même que plusieurs salles de travail d’artistes sont construites autour du droit à l’imagination. Si votre environnement de travail est nuisible à la créativité, voici ce que vous pouvez faire:

  • Installer une chaise du penseur, un coin isolé pour penser en silence, pour prendre une pause de temps en temps. (vu chez l’agence Bleublancrouge via Bombe.tv)
  • Installer un mur de l’inspiration, un mur d’image qui représente toutes vos sources d’inspiration. (vu dans un reportage sur Marc Jacob)
  • Installer un mur du succès sur lequel vous affichez vous bons coups.
  • Finalement, je vous suggère fortement de vous entourer de couleurs vives sans être fluo, de musique appaisante sans être endormante et de lumière venant directement du soleil afin de vous reposer dans les salles de dîner.

3) FAVORISER LES RENCONTRES

 Dans son livre, Rollo May insiste sur l’importance des rencontres pour permettre la créativité. quand on fait une rencontre, avec une personne ou une chose, on s’ouvre davantage à créer parce que cela réveille nos instincts, nos intuitions, etc.

Note: Dans un bureau de travail, il suffit de penser à ces trucs:

  • Installer une table ronde qui favorise les discussions entre collègues de travail (Si vous saviez le nombre de chef d’entreprise qui n’ont même pas pensé à engendrer la discussion au sein de leur équipe de travail!)
  • Installer une boîte à suggestions dans laquelle on peut écrire les commentaires adressés aux patrons de façon anonyme et critiquer nos collègues en bien, question d’améliorer l’entreprise sans faire mal à ses collègues de travail. (un conseil d’un ami qui étudie la dynamique de groupe)
  • Certains bureaux ont des jeux-vidéos, des tables de baby-foot, etc. Je ne considère pas que ces éléments sont essentiels, mais dans le milieu des jeux-vidéos, c’est franchement important!

4) COMMUNIQUER JUSQU’À CE QUE ÇA DÉBLOQUE

La communication est la quatrième étape. Elle peut aussi être la plus longue. Faire des brainstorms, des schémas et des séances de discussions avec des experts peut grandement aider.

5) ILLUMINATION

À mesure que la discussion évolue, on doit s’ouvrir à l’illumination. Pour se faire, il usffit parfois de visiter des bibliothèques, des stands de revue, surfer sur le Web, lire des livres pour enfants, jouer, repenser à ses bons coups et ses mauvais coups, etc. pour s’inspirer, il faut accepter de tout considérer: ce qui est laid comme ce qui est beau, ce qui est cool comme ce qui ne l’est pas.

6) PRENDRE UNE DÉCISION À CAUSE DE NOUVELLES CIRCONSTANCES

Une fois que ces étapes sotn faites, il suffit de prendre une décision éclairée. Donc, on consulte des experts, on relie ses notes, on revoit les responsables et surtout on prend ses responsabilités. Ensuite, on recommance le cycle au numéro 1.

Publicités